Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Starligue

[Série Data 3/7] Qui est le meilleur demi-centre selon les stats avancées ?

, par Balic

LSL J2 Ivry-Saint-Raphaël du 02 oct 2020

Comme détaillé dans l’article introductif de la série, Data7&Match a calculé un indice de performance individuelle pour chaque joueur lors de chaque match de cette saison de Starligue. En comparant les moyennes de chacun, un classement objectif peut être réalisé à chaque poste. Après le côté gauche, on étudie aujourd'hui un des postes les plus complets : les demi-centre.

Passeur, buteur, chef d'orchestre offensif mais parfois également défenseur, le demi-centre moderne doit avoir une palette très large pour briller. Cette saison de Starligue aura mis à l'honneur les demi-centre avec notamment la belle réussite de Luc Steins à Paris, élu meilleur joueur de la saison. Mais d'autres meneurs de jeu ont réalisé de belles performances, chacun dans leur style, certains organisant plus le jeu, d'autres étant plus buteurs ou d'autres encore bons défenseurs. Qui sont les meilleurs selon l'IPI ?

STEINS, EVIDEMMENT...

En comptabilisant en attaque les buts mais également les dernières passes menant à un but (ou passes décisives), l'IPI permet de mettre en lumière le rôle de passeur, souvent laissé de côté par les statistiques "classiques" au handball. Les fautes obtenues provoquant un jet de 7 mètres ou une exclusion de l'adversaire sont également comptabilisés (cf article introductif de la série). Lorsque l'on a dit tout ça, il ne semble pas étonnant de voir Luc Steins nettement en tête devant tout le monde. A Paris, le demi-centre de 26 ans a très bien su jouer pour ses coéquipiers (143 passes décisives en 16 matchs !!) mais également saisi les opportunités pour marquer (58 buts à 83 % de réussite).

Défensivement, alors qu'il était en difficulté à Toulouse (voir plus bas), le Hollandais a su trouver plus facilement sa place au sein de la très grosse défense parisienne. Il a ainsi réussi à faire 9 interceptions. Pour autant, il arrive très loin derrière le champion de l'interception : Vanja Ilic avec 30 interceptions, meilleur ailier gauche selon l'IPI.

DU TALENT A LA MENE EN BAS DE CLASSEMENT

Derrière Steins, les 3 meilleurs demi-centre ont lutté toute la saison avec leur club pour le maintien. Le médaillé d'argent est Léo Martinez qui a réalisé une saison magnifique avec Ivry, malheureusement ponctuée par une blessure et la relégation. Avant cela, Martinez était au four et au moulin avec les Rouge et Noir : 67 buts et 165 passes décisives (3e meilleur total derrière Gilbert et Remili) en attaque, et une activité défensive intéressante avec 15 interceptions par exemple.

Romain Briffe et Boïba Sissoko ont également réussi leur saison. L'ancien Chambérien a semblé revivre en revenant à Rennes. Patron offensif de Cesson (70 buts, 153 passes décisives), Briffe s'est également donné en défense avec une belle activité (IPI moyen de 106,8). Sissoko a été un peu meilleur en attaque que son homologue breton (125,6 contre 125,3) mais moins actif ou en réussite défensivement. Son cas était un peu problématique car il a également pu jouer à l'aile, mais ayant mené le jeu de l'US Créteil majoritairement, nous l'avons catégorisé en demi-centre. Cela lui réussit quand même puisqu'il intègre le top 5 à la 4e place.

Nicolas Claire arrive à la 5e place, principalement grâce à un bon score défensif (108,8). Pas nécessairement dans le combat au poste de numéro 2, l'international français a su faire parler sa ruse pour récupérer quelques ballons sur des interceptions ou en obtenant des passages en force (il est le 4e à ce classement).

  !function(){"use strict";window.addEventListener("message",(function(e){if(void 0!==e.data["datawrapper-height"]){var t=document.querySelectorAll("iframe");for(var a in e.data["datawrapper-height"])for(var r=0;r<t.length;r++){if(t[r].contentWindow===e.source)t[r].style.height=e.data["datawrapper-height"][a]+"px"}}}))}();

Dans la deuxième partie du top 10, on retrouve les expérimentés Simonet (6e),Gilbert (7e) et Sarmiento (8e). Le Toulousain, meilleur passeur du championnat (199 passes décisives) présente un profil plus défensif que la moyenne. Aux 9e et 10e place, on regrettera les blessures de Nyateu et Ovnicek qui présentent un profil assez similaire.

ET LE BOSS DANS TOUT CA ?

Nikola Karabatic ne fait pas partie du top 5 car il n'a joué que 8 matchs et que la limite était fixée à 15. Heureusement pour les autres car l'aîné des Karabatic a réalisé quelques parties impressionnantes en début de saison (Aix, Toulouse). Ses matchs après son retour de blessure ont également été assez convaincants statistiquement. Il obtient par exemple un IPI de 149 pour son grand retour face à Saint-Raphaël, soit le 4e meilleur score du match (derrière Remili, Sole Sala et Paschal). Bref, Nikola Karabatic apparaît comme l'un des plus complets en Starligue à son poste. A 37 ans, après une rupture des ligaments croisés et à un mois des JO, un jeu encore aussi complet est à la fois stupéfiant et prometteur pour dans un mois.

 

Tristan Paloc - Data7&Match

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
leFnake
leFnake
2 années il y a

A la vue de ces IPI, on peut pas dire qu'il est garanti qu'une EDF conduite par Minne soit nettement meilleure

Philippemhb
Philippemhb
2 années il y a

Ces résultats prouvent bien a quel point le sport et la mathématique font mauvais ménage….
Faute d'actualité plus excitante, ça fait des articles….
Si Leo Martinez (qui est un bon demi-dentre) était si performant que l'indiquent ces chiffres, il y a longtemps qu'il évoluerait ailleurs que dans un club qui lutte pour rester au plus haut niveau, sans succés d'ailleurs…

BluePhoque34
BluePhoque34
2 années il y a
Répondre à  Philippemhb

Tous les sports qui en ont les moyens (foot, basket, rugby,…) ont investi massivement dans la collecte et le traitement des données. Donc je crois que votre constat est un peu biaisé. Sans doute n’aimez vous pas ou ne comprenez-vous pas les stats, mais de là à statuer qu’elles sont forcément inutiles dans le sport, c’est un peu fort !

Quant à vos commentaires sur Leo Martinez, ils sont regrettables. Tout d’abord d’un point de vue de respect vis à vis du joueur et du club d’Ivry.
D’autre part car bien des joueurs jouent d’abord dans des clubs moins huppés et après s’être révélés, passent des caps. Linus Persson d’Ivry jouera par exemple à Nantes l’an prochain.

Antinomique
Antinomique
2 années il y a
Répondre à  BluePhoque34

La collecte et l'analyse de données statistique dans le hand sont intéressantes si elles permettent de prédire le comportement d'un joueurs ou d'une équipes dans une situation particulière, en vue de s'améliorer ou de profiter d'une faiblesse de l'adversaire.
Ces articles ne font que comparer ce qui n'est pas comparable. Mettre dans le même panier des pommes, des fraises et des bananes, en affirmant que le meilleur fruit c'est la poire, ce n'est pas de l'analyse de données, c'est juste un avis qui ne repose sur rien.
J'espère que la boite de conseil et d'analyse qui est partenaire de ces articles a d'autres choses à proposer aux clubs, parce que s'il n'y a que ça, ça va leur faire une belle jambe de payer tous les mois pour apprendre que Stein est le meilleur demi de LNH.
Si par contre, l'analyse de ces données peut permettre de mettre en lumière ses impacts de tir et son côté de débordement préférentiel dans les 10 dernières minutes du match, quand il est fatigué, ça peut être très intéressant à utiliser.

Philippemhb
Philippemhb
2 années il y a
Répondre à  BluePhoque34

Votre phrase: Quant à vos commentaires sur Leo Martinez, ils sont regrettables. Tout d'abord d'un point de vue de respect vis à vis du joueur et du club d'Ivry.
Ma phrase: Si Leo Martinez (qui est un bon demi-dentre) était si performant que l'indiquent ces chiffres, il y a longtemps qu'il évoluerait ailleurs
Où est le manque de respect?

leFnake
leFnake
2 années il y a
Répondre à  Philippemhb

"Si X était si performant que l'indiquent ces chiffres, il y a longtemps qu'il évoluerait ailleurs." Et si on remplace X par Steins qui évoluait à Toulouse après les PB, Massy en D2 et Tremblay ?

Après, bien évidemment, aucune garantie que Martinez (déjà 27 ans) ait une carrière à la Steins s'il rejoignait le PSG, Nantes ou Montpellier (ferait-il comme Simonet ou comme Bataille, 2 ivryiens recrutés par le MHB ?) Et puis s'il est toujours à Ivry, c'est que c'est plus qu'un simple employeur pour lui https://www.lnh.fr/lnh/news/2016-10-11/a-decouver

Vardarian
Vardarian
2 années il y a
Répondre à  Philippemhb

Je tends à partager l'opinion de Philippemhb: certaines stats sont sans doute utiles, je ne le nie pas, mais je refuse de réduire la performance sportive à une série de chiffres. Ma vision du sport est un peu plus "romantique".

(Il faut dire que j'étais nul en maths: je suis sûr que ma prof de lycée me déteste toujours…)

Lagadep
Lagadep
2 années il y a
Répondre à  Vardarian

Personnellement je crois fondamentalement que la multiplication des statistiques permet de mieux comprendre les choses.
Ceci étant cela implique aussi d’effectuer effectivement les mesures, parce que je crois en même temps que des données lacunaires peuvent mener à de fausses idées…
Typiquement je crois que cet IPI est une tentative louable, mais certainement incomplète (puisque jeune, des améliorations viendront)

Et enfin, oui ça nuit au romantisme du jeu et il y a une vraie problématique là dessus

cochonne
cochonne
2 années il y a
Répondre à  Vardarian

Bonjour
Je partage votre avis mais moi mon prof de math en terminale étairt sexy… mais tellement carthésien .

Ewen WP
Ewen WP
2 années il y a

J'aime beaucoup l'idée de cette série d'articles mais j'avoue être parfois surpris des résultats.
Quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi Martinez est devant (et nettement !) Claire au niveau offensif ?
A l'exception d'une efficacité à peine moindre, Claire est meilleur partout ailleurs !
Claire : But/tirs: 57% > Buts: 89 > Passes décisives: 34 > Pertes de balle: 53
Martinez: But/tirs: 61% > Buts: 67 > Passes décisives: 9 > Pertes de balle: 65

Même en homogénéisant pour prendre en compte la blessure de Martinez, le compte n'y est pas.

Victorovic
Victorovic
2 années il y a
Répondre à  Ewen WP

A la relecture de l'article introductif de la série, il semblerait que les stats 'traditionnels' que vous évoquez ne sont pas les seuls pris en compte pour le calcul de l'IPI.
Pour leur calcul IPI il semble que ce soit des 'actions' avec des points en plus en en moins selon si celle-ci est positive ou négative.
Il y a plus de données et donc une fois toutes ces données additionnées, le score de Martinez a dépassé celui de Claire.
Mais j'avoue que c'est étonnant au vue des stats que vous fournissez.
Il serait intéressant de pouvoir accéder au détail des calculs de chaque joueur.

leFnake
leFnake
2 années il y a
Répondre à  Victorovic

Martinez doit avoir des points en plus en tant que syndicaliste de la CGT.

Tolérance44
Tolérance44
2 années il y a

Pour Minne je me demande si la limite des 15 matchs nécessaires évoquée pour NK ne s’applique pas également. Le fait qu’il partage le poste aussi.

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x