Starligue

Tremblay remporte le derby de la peur, Aix s’impose sur le fil

Pierre Rubens (Tremblay en France HB) // Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Dans les trois matchs en retard de la soirée, les scénarios ont été complètement différents.

Tremblay a mis fin à la belle série de Créteil en s’imposant dans le derby du bas de tableau (26:21). Privés de Robin Molinié, Aymeric Anzuini, et après avoir perdu Valentin Aman au quart d’heure de jeu, les Cristolliens ont été bien trop limités offensivement pour espérer prendre les points. Ils ont bien tenu le rythme une mi-temps, passant à la pause avec seulement deux buts de débours (10:12), mais ils ont rapidement cédé après le repos. Dans le sillage d’un Rubens Pierre en grande forme (10 arrêts à 53%), Tremblay a inscrit un 7:0 pour prendre neuf longueurs d’avance et s’offrir les deux points. Grâce à cette victoire, les Tremblaysiens recollent à l’autre relégable, Ivry, qui compte néanmoins trois matchs joués de moins.

L’écart au classement entre Chartres et Aix ne s’est pas traduit au tableau d’affichage, alors que le PAUC ne s’est imposé que d’une petit longueur (27:26). Il a fallu que le jeune Kalim Zahaf sorte un dernier arrêt face à Yvan Verin pour les Provençaux repartent avec les deux points. Ils avaient, auparavant, compté plusieurs fois trois buts d’avance, et les Aixois étaient encore devant à cinq minutes de la fin. Mais, à chaque fois, les Chartrains sont accrochés, bien aidés par le gaucher Nikola Jukic (8 buts) et sa paire de gardiens bosniens Grahovac-Radic, 18 arrêts à eux deux. Il n’aura manqué aux hommes de Toni Gerona qu’un peu de lucidité dans le dernier geste pour être récompensés de leurs efforts…

Dans le dernier match de la soirée, Dunkerque est allé prendre les points à Saint-Raphaël (27:23), alors que les Raphaëlois retrouvaient le chemin des parquets après trois semaines d’arrêt. Dans une première mi-temps qui a du frustrer les amateurs d’attaques débridées, conclue sur un score de 9:9, aucune des deux équipes n’a pris le dessus. Mais le retour des vestiaires a profité aux Nordistes, qui ont pris quatre buts d’avance et ne les ont plus jamais lâché. Les hommes de Patrick Cazal se sont montrés opportunistes, profitant de chaque erreur varoise pour faire le trou. Tom Pelayo, sept buts, s’est mis en évidence, tout comme Samir Bellahcene, auteur de douze arrêts.

Kevin Domas

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Jack3544 - le 15 avril 2021 à 09h44

    La bataille pour le maintien est passionnante. Je pensais qu'elle se jouerai entre les 3 parisiens. Mais avec le reveil de Creteil et de Tremblay depuis quelques journées, si on regarde le classement ça peut concerné du monde :
    Dunkerque 14 pts – 20 matches
    Chartres 14 pts – 20 m
    Cesson 13 pts – 20 m
    Istres 11 pts – 18 m
    Creteil 10 pts – 19 m
    Tremblay 7 pts -18 m
    Ivry 7 pts – 15 m.
    Avec 5 matches de retard, Ivry n'est pas encore mort. 3 victoires de Creteil récemment. La victoire de Dunkerque hier à St-Raph était primordiale!

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).