Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LBE - Finale retour

Metz renverse Brest pour devenir championne de France

, par Sterbik

Après son succès de deux buts à l'aller, Brest n'a pas réussi à garder son avantage sur Metz (25-22). Dans un match serré, les Messines décrochent un 24e titre de championne de France devant des Arènes en ébullition.

Metz remporte son 24e titre de champion de France. Au terme d'une seconde période irrespirable, les Dragonnes ont renversé un score en leur défaveur devant leur public grâce à une solidité retrouvée en défense en fin de rencontre et une seconde période maitrisée. Les Brestoises n'ont pas réussi à créer l'exploit et s'inclinent en finale du championnat.

Les Lorraines se sont fait peur durant la rencontre. Elles avaient deux buts à remonter, ont tout donné pour remonter ce déficit. Peut-être trop. D'autant plus que c'est Brest qui est mieux rentré dans la partie. Mais avec De Paula insaisissable, la Brésilienne a ramené ses partenaires dans la partie. Metz pensait donc prendre l'avantage puis le lare avec les occasions en sa faveur. Mais elles ont trouvé Sandra Toft sur leur chemin. La Danoise a maintenu Brest a deux longueurs, avant que ses coéquipières en attaque profitent du temps faible messin pour recoller à la pause. (11-11, MT).

Metz donne tout en fin de match

Dos au mur à la reprise du jeu, les Dragonnes ont voulu d'entrée combler une nouvelle fois le retard de deux buts de la finale aller. Après 5 minutes, c'était chose faite. Les filles de Manu Mayonnade ont pris le dessus sur leur adversaire. Pourtant, une nouvelle, elles n'ont pas réussi à enfoncer le clou. Brest toujours dans la course a fait le dos rond pour rester dans la marge de deux buts d'écarts.

À l'approche du money-time, les Brestoises ont même cru réussir à créer l'exploit d'accrocher le titre face à une équipe messine qui avait fait le parcours parfait. Mais c'est à ce moment que Grace Zaadi et ses équipières ont trouvé les ressources pour étouffer Brest. L'attaque a trouvé les failles, quand la défense a bouché tous les trous. Les Brestoises ont vu le score tourner en leur défaveur. Brest abandonne son titre. Et, logiquement, au vu du match et de la saison, Metz remporte son 24e titre de Championne de France et sans doute pas le plus simple. (25-22, SF ; 49-48).

Les réactions d'après-match

Emmanuel Mayonnade (Metz) : « On me demande parfois de me positionner sur les titres marquants de ma carrière. Je garde en tête la Challenge Cup gagnée avec Mios et j'ai désormais ce titre de champion de France. Nous avons réalisé une saison quasi-parfaite en championnat, et finalement nous ne sommes pas passés loin de tout perdre. Nous avons joué 26 matchs d'une heure sur la phase régulière, et il nous restait un match de 120' à jouer contre Brest. Nous avons perdu une première mi-temps, et nous avons gagné sur l'ensemble. Nous avions perdu le titre la saison dernière dans un scénario difficile, et nous sommes très heureux de le reprendre cette année. Brest a bien travaillé, mais nous sommes très contents pour nous et toutes les personnes qui nous entourent et qui travaillent pour la réussite de Metz Handball. »

Pablo Morel (Brest) : « Il est difficile de trouver le sourire et de la satisfaction après ce scénario. Mais l'état d'esprit de cette équipe est incroyable. Nous avons essayé de tirer le maximum de tout le monde sur cette finale, et on meurt les armes à la main. Il nous a manqué l'essentiel à la fin avec un peu de lucidité, de la fraicheur, de la justesse technique. Mais on ne peut rien reprocher aux filles, elles se sont toutes données à 200%. Nous avons essayé de faire trembler Metz, et j'avais dit que ce serait la meilleure des deux équipes qui sortirait vainqueur de cette finale, et je pense que c'est Metz cette année. »

Prochain match TV

France

19:00

Jeu. 25 Juil.

Hongrie

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
2 années il y a

Les Messines ont usé les Bretonnes mentalement. Les Bretonnes auraient du continuer à attaquer et à creuser l'écart plutot de chercher à controler au money time. C'est un choix qui a couter très cher !

Belle victoire pour les Dragonnes. J'espère que ce match va aider aux Dragonnes d'être au top pour le FF Budapest.

Imladrik
Imladrik
2 années il y a

My my, quelle finale.
Rien que pour des match comme ça, ça vaut un peu le coup, et les Arènes en feu en 2e mi temps.

Bravo aux deux équipes, et en espérant encore plus de concurrence l’année prochaine !

lamirabel29
lamirabel29
2 années il y a

Supers matchs, c'est dommage que l'an prochain cette formule A/R soit abandonnée…
En tout cas, ici à l'Arena, l'ambiance pour la finale aller était un ton au dessus du match retour 15 jours plus tôt.
Bravo à Metz et Brest pour ces matchs et maintenant tous derrière le MHB pour le F4 🙂
Vive le sport, vive le hand.

bdid
bdid
2 années il y a

Supers matchs … Ça dépend de quel côté tu regardes …

Oui il y a eu du suspens, oui Brest a fait une belle prestation avec une équipe bien diminuée, oui Metz est champion de France. Mais je suis assez déçu de la prestation de Metz. Pour ce week-end, il va falloir montrer autre chose, autrement, on ne peut pas espérer faire d'éclat.

On se rend compte de la force apportée par Méline dans le collectif. Même diminuée, elle fait encore des trucs incroyables et j'espère qu'elle aura récupéré tous ses moyens pour ce week-end. c'est vraiment la patronne de l'équipe.
J'ai été déçu par Grâce Zaadi qui a manqué d'inspiration offensive d'après moi. Malgré tout, gros boulot en défense de sa part. De ce que j'ai vu de ses matchs avec Rostov, j'ai l'impression qu'elle tournait à 6-10 buts par matchs, alors j'en attends sûrement un peu trop pour une joueuse qui vient d'arriver en cours de route.
Pour le cas Debbie Bont, on se demande ce qu'elle faisait sur le terrain dimanche. Comme Ivana face à Odense, j'espère qu'elle va se réveiller pour le final 4.

Pour le positif, on a vu une grande Orlane Kanor et Bruna de Paula et Louise Burgaard solides. Dommage pour le cirage de banc de Tamara Horacek, mais je fais confiance à Manu Mayonnade … juste que, dans ce cas, j'espère voir Camilla lance-missile et vit(ch)e qui pourrait amener un danger supplémentaire.

Mention spéciale bravo à Carlsson, Toutblanc et Lassource côté Brest. Déception pour Fauske.

Bon, je fais la fine bouche, il y a quand même eu de très beaux buts de part et d'autre.

Allez Metz pour la dernière ligne droite !!!

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x