LMS – J12

Nantes s’impose sans trembler face à Sélestat

Valero Rivera (HBC Nantes)

Dernière confrontation de la 12e journée de Liqui Moly Starligue, le H recevait Sélestat dans une H Arena comme à chaque fois, bouillante. La logique a été respectée mais les Alsaciens n’auront rien lâché (31-24). Viktor Hallgrimsson est sorti sur blessure.

Dans ce duel des extrêmes entre Nantes sur le podium et Sélestat toujours à zéro point, les gardiens se sont mis en avant dès le début du match. Viktor Hallgrimsson signe déjà sa quatrième parade à la 4’, en face Romain Mathias bouscule les ailiers nantais et plus particulièrement Kauldi Odriozola avec un 0/3 en première période. Les hommes de Grégory Cojean manquent de patience en attaque et sont sans solution face à un Romain Mathias impérial, les Nantais restent même bloqués à 3 buts jusqu’à la 10’ et un pénalty de Valero Rivera (10’, 4-3). Sur un 6e arrêt de Viktor Hallgrimsson, Nantes parvient enfin à faire le break face à des Alsaciens très solides en défense (14’, 6-3). Thibault Briet réalise une bonne entrée et provoque deux exclusions temporaires, mais même en double supériorité numérique les Nantais ne parviennent pas à décrocher Sélestat (20’, 9-6). Mais le H met un gros coup d’accélérateur, synonyme de temps faible alsacien, dans les 10 dernières minutes. Ce boost leur permettra tout de même de rentrer au vestiaire avec 9 buts d’avance, grâce également à un Valero Rivera impeccable à la finition (30’, 16-7). L’Espagnol terminera meilleur buteur du match avec 7 réalisations.

Nantes moins impérial en deuxième période, inquiétude pour Hallgrimsson

Viktor Hallgrimsson (HBC Nantes)

De retour sur le terrain, le H va parvenir à conserver son avance sous l’impulsion d’un Viktor Hallgrimsson exceptionnel, mais sur son 12e arrêt, à 48%, il se blesse au coude, le même qui l’avait tenu éloigné des terrains en début de saison (40’, 22-13). Nantes va tenir la cadence pendant encore 15 minutes, mais les Alsaciens accrochent et ne se laissent pas distancer à l’image d’un Gretar Gudjonnson qui remplace parfaitement Romain Mathias grâce à ses 6 arrêts dans les 20 dernières minutes. Les Nantais trop brouillons en attaque ne parviennent pas à accroître leur avance (50’, 28-19), mais le match est plié. Les Alsaciens ne réduisent pas beaucoup le score en fin de rencontre, et l’écart final reste de 7 longueurs (60’, 31-24). Malgré cette douzième défaite, Sélestat a montré un beau visage ce soir face à des Nantais qui ont fait le minimum et devront élever le niveau face au calendrier très chargé qui les attend et pour commencer un déplacement à Kiel pour la Ligue des Champions. Le point noir de la soirée restera la sortie de Viktor Hallgrimson, dont une absence prolongée serait un énorme coup dur, surtout alors que l’autre gardien Ivan Pesic est toujours absent.

Natan Allain

15 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jack3544 - le 4 décembre 2022 à 21h42

    Croisons les doigts. Halgrimson plus Pesic sur le flanc, ça fait lourd.

    • OhHandy - le 4 décembre 2022 à 23h02

      Vu ca réaction sur l'arrêt suivant, je crains fort que ce ne soit sérieux. Pas grave mais long à guérir 🙁

  2. mick - le 4 décembre 2022 à 21h56

    ça tombe vraiment mal pour le H à l’aube d’affronter le PAUC qui sur une bonne dynamique et le PSG qui l’est tout autant !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).