LMS – J3

Montpellier solide face à Cesson, Nîmes renverse le SRVHB

Charles Bolzinger (Montpellier HB)

Pas vraiment de surprises lors de cette troisième journée, les favoris se sont quasi tous imposés ce vendredi soir. Si Montpellier a retrouvé la victoire grâce à sa défense, les autres rencontres ont plutôt été des festivals offensifs. 

La défense de Montpellier fait déjouer Cesson, Nîmes retourne la situation et défait Saint-Raphaël

Une prestation défensive très solide de Montpellier a permis aux Héraultais une victoire face aux irréductibles de Cesson ! N’encaissant que 20 buts au total, notamment grâce à un Bolzinger en feu (17 arrêts), le MHB a pris la mène dès la fin du premier quart d’heure de la rencontre. Peu à peu, le MHB creuse l’écart, avec un Hugo Descat correct à la finition (6 buts), et prend déjà une belle option à la pause (16-10 MT). Les hommes de Patrice Canayer vont ensuite gérer leur avance en deuxième période, l’écart ne se réduit que dans les derniers instants. Cesson s’incline au final logiquement (24-20 SF).

Pas vraiment le même rythme dans la rencontre entre Nîmes et le SRVHB. Le meilleur départ est plutôt côté Saint Raphaël, qui commence à creuser un sérieux écart en milieu de première période (8-13, 20′), mais Nîmes va complètement renverser la tendance. Avec la nouvelle recrue Hugo Kamptchop-Baril au scoring, l’USAM un 4-0 et rejoint Saint- Raph’ au score (12-13, 25′). Bientôt, les hommes de Vranjes vont mener la rencontre, pour au final ne plus jamais perdre l’avantage. L’addition aurait pu même être salée pour les Varois, (35-25, 54′), mais l’écart se réduit en fin de match (35-30). A noter les bonnes performances de Mohammad Sanad (8 buts) et Benjamin Bataille (7 buts).

Limoges s’impose sur la plus petite marge à Istres, festival offensif à Créteil

Troisième match et deuxième victoire d’affilée pour Limoges, cette fois lors du déplacement à Istres. Dans une rencontre haletante, personne n’a pu réellement prendre l’avantage sur l’autre. Si Limoges a eu jusqu’à 4 buts d’avance dans ce match, Istres n’a rien lâché de la première à la dernière minute et aurait très bien pu créer la surprise. Les provençaux peuvent avoir des regrets sur deux séquences qui leur ont probablement coûté la fin de match, notamment le passage à +4 sur un jet de 7m du métronome Dragan Gajic (16-20, 35′). Au final, la fin de match se joue à un cheveux, à ces fameux petits détails. Limoges s’impose pour la deuxième fois cette saison et sur la plus petite marge (33-34 SF), malgré un excellent Olsson (9 buts).

Vous cherchez des matchs défensifs ? Passez votre chemin, c’était tout l’inverse lors du déplacement de Chartres à Créteil. Dans un scénario tout à fait similaire à Istres-Limoges, les deux équipes ont tout simplement marqué à répétition, et notamment Valentin Aman toujours aussi incisif dans le secteur offensif (8 buts, 100%). Si Créteil a tenu l’avantage une majeure partie de la rencontre, Chartres a pourtant retourné la situation en début de deuxième période, suite à une mauvaise séquence de Créteil (21-24, 35′). Mais les hommes de Gerona ne parviennent pas à tuer le match, Créteil revient dans la rencontre et conserve à nouveau son avantage, pour s’imposer à la maison (40-38 SF).

Aix s’impose en Alsace

C’était un peu David contre Goliath, le promu contre un concurrent à l’Europe. L’écart entre les deux équipes se ressent relativement vite avec déjà un gros écart en milieu de première période en faveur d’Aix(6-11, 19′). Pourtant, Sélestat ne semble pas hors course pour autant et lance toutes ses forces dans la bataille, profitant des erreurs de leurs adversaires et de plusieurs arrêts de Romain Mathias (9-11, 24′). C’est lors de la deuxième période que le PAUC va pousser un peu plus, notamment lors du dernier quart d’heure. Accambray et Loesch avec 7 buts chacun permettent à Aix de remporter une victoire nette, malgré un écart qui se réduit dans les derniers instants (26-29 SF).

16 CommentairesPoster un commentaire

  1. usamiste - le 24 septembre 2022 à 09h37

    Heureux de la grinta des Nîmois, de l’ambiance du Parnasse, de la victoire.
    Mais franchement outré de l’amateurisme de la paire arbitrale. Quelle honte !

  2. Duval - le 24 septembre 2022 à 10h01

    Je n’aime pas critiquer les arbitres mais là il faut avouer qu’ils étaient hors sujet total.. des décisions à contre courant et du zèle qui ont fini par faire craquer les Raphaëlois. Match haché par les décisions… Nîmes mérite sa victoire malgré tout.

  3. Crazy Hand - le 24 septembre 2022 à 10h41

    Effectivement, 2 arbitres qui feraient mieux d'aller aux champignons.
    Quelles décisions! Les 2 fois 2 min (une de chaque coté) pour flopping sont scandaleuses
    Sur une contre attaque de Rebichon, ils sortent le mauvais gars de St-Raph… Mais le gars qui a fait faute ne méritait pas grand chose
    Les 2 min de Tobie en 1ère, faudra m'expliquer aussi
    Et pleins d'autres fois…

    Bref, 2 bonnes brêles

    Sinon match assez chiant
    Hesham dégage vraiment une puissance incroyable.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).