Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue

Pontault invaincu, Dijon suit, 4 à la suite pour Sarrebourg

, par Lanfillo

Marius Randriantseheno (Sarrebourg). Crédit photo : Martin Remigy

Pontault-Combault continue de dominer d'une courte tête la Proligue, devant Dijon, Tremblay et Saran. Les Septors ont été accrochés à domicile ce week-end contre Valence. Sarrebourg signe un quatrième succès de suite, face à son voisin Nancy. En bas, Strasbourg n'y arrive toujours pas.

Depuis notre dernier article à l'issue de la deuxième journée, cela a bougé dans le championnat de deuxième division masculine, la Proligue. Bordeaux a surpris dans les premières semaines, Caen a très bien démarré également, mais après six journées de championnat, ce sont les équipes attendues que l'on retrouve à l'avant du championnat : Pontault-Combault, Dijon, Tremblay et Saran. Après six journées, le championnat reste néanmoins très serré, aucune équipe n'a d'ailleurs réussi à faire un sans-faute. Une équipe ferme cependant la marche : Strasbourg n'a pas encore réussi à glaner un point cette saison.

Solide début de saison pour Pontault-Combault, Dijon suit bien

DUPOUX Jean Pierre (Pontault)

Pontault-Combault a des muscles cette saison, et l'a déjà montré à quelques reprises. Le demi-finaliste du championnat l'année dernière demeure la seule équipe invaincue, et n'a laissé qu'un point en route, face à un autre gros du championnat, Tremblay (J3, 31-31). Depuis, le PCHB a enchaîné trois belles victoires : après avoir écrasé Nancy (J4, 38-29), puis mit fin au fantastique départ du promu Bordeaux (J5, 30-32), les Pontellois n'ont pas fait dans le détail chez eux face à Villeurbanne (36-24). Une victoire nette et sans bavure, qui s'appuie sur le très gros début de match des locaux (12-3, 17'),  sur une jolie performance de Sven Horvat (14 arrêts) et des ailiers Jean-Pierre Dupoux (8 buts) et Alex Moran (7 buts), mais aussi sur la maladresse rhodanienne : les hommes de Semir Zuzo ont perdu la bagatelle de 23 ballons sur la rencontre d'après les statistiques de la LNH, un chiffre beaucoup trop important pour espérer quelque chose ensuite à Boisramé. Pontault ira à Valence le week-end prochain pour tenter d'enchaîner une quatrième victoire de suite.

Derrière les Pontellois, Dijon réalise pour l'instant un début de saison très sérieux. Hormis une défaite de justesse à Saran fin septembre (J4, 31-30), le DMH a remporté toutes ses autres rencontres de Proligue. Larges à Strasbourg (J2, 24-35) et contre Massy (J3, 39-31), rapidement assurée contre Caen (J5, 31-26), la dernière victoire dijonnaise a été acquise avec un peu moins d'assurance dans la salle de Frontignan. Non pas que le scénario du match ait véritablement fait douter les Bourguignons, qui ont fait la course en tête toute la rencontre et qui comptaient sept longueurs d'avance à douze minutes du terme (19-26, 48'). Mais les promus, emmenés par Nathy Camara (7 buts), ont lancé un baroud d'honneur en fin de rencontre. Leur retour à deux longueurs est néanmoins trop tardif, et Dijon s'impose logiquement (28-31). L'inoxydable Marc Poletti (6 buts), Quinten Colman et Steeven Bois (5 buts chacun) ont été les hommes forts du DMH pour cette rencontre.

Tremblay écrase Cherbourg, Saran piétine face à Valence

Cyril Dumoulin (Tremblay en France HB)

Les deux plus gros budgets de Proligue, Tremblay et Saran, tiennent pour l'instant le rythme. Après leur  faux départ de la première journée à domicile contre Bordeaux, les Tremblaysiens ont retrouvé de l'assurance, de quoi les placer dans le quatuor de tête au classement. Après Strasbourg et Billère, c'est au tour de Cherbourg de s'incliner face aux partenaires de Cyril Dumoulin (19-29). Avec une solide performance défensive et une nouvelle belle partie du gardien international (9 arrêts à 43%), qui réalise par ailleurs le meilleur pourcentage parmi les gardiens en tête du classement des arrêts, les Tremblaysiens ont profité de la sévère défaillance de la JSC en deuxième période, alors que les deux équipes étaient au coude à coude à la mi-temps (12-12, 30').

Saran, pour sa part, réalise la mauvaise opération du haut de tableau en ne parvenant pas à s'imposer à domicile contre Valence. Les Drômois, qui n'ont pas encore gagné cette saison, ont malmené les Septors, et sont passés tout près de l'emporter. Nemanja Grujicic et Théo Reuillard, 7 buts chacun, ont été les principaux fers de lance du VHB à Mazzucca. Mais Saran a finalement tenu bon pour accrocher un point, notamment grâce aux deux buts de Jordi Deumal en fin de rencontre (30-30). A noter au passage les 12 buts de Luka Radovic pour les locaux (dont 7/8 pen.). Les hommes de Fabien Courtial iront à Massy le week-end prochain pour essayer de retrouver leur dynamique d'avant la trêve, qui leur avait permis de battre Nancy, Dijon, Besançon et Villeurbanne.

Dynamiques opposées entre Sarrebourg et Bordeaux

Derrière les quatre gros, deux équipes d'apparence plus modestes suivent : Bordeaux et Sarrebourg. Bordeaux, le promu, a connu un début de saison exceptionnel avec 4 victoires en 4 rencontres, dont face à Tremblay, Cherbourg ou Massy, des noms importants de ce championnat. La défaite à domicile contre Pontault juste avant la trêve (J5, 30-32), a cassé la folle dynamique sur laquelle était le BBL. Les hommes de Benoît Peyrabout et de Philippe Gardent n'ont pas retrouvé le mojo ce week-end : ils se sont nettement incliné dans la salle de Besançon (35-29). La première période, durant laquelle les partenaires d'un prolifique Thibaud Arteaga (7 buts, dont 4 pen.) ont été récompensés dans leurs attaques (20-12, 30'), a fait mal au BBL, qui a aussi régulièrement buté sur Milos Mocevic (13 arrêts). Les coéquipiers de Xavier Moreau tenteront de se relancer vendredi à Strasbourg, club que le capitaine bordelais connaît bien pour y avoir joué avant de rejoindre la Gironde.

Geoffroy Carabasse (Sarrebourg). Crédit photo : Martin Remigy

Sarrebourg, pour sa part, promettait en début de saison suite à sa belle préparation. L'équipe entraînée par Arnaud Calbry a peiné à se lancer, avec deux défaites pour ouvrir l'exercice. Mais depuis, le club mosellan enchaîne : victoires face à Valence (J3, 25-28), Villeurbanne (J4, 29-24), Massy (J5, 30-33) et enfin ce week-end face à son voisin, Nancy, pour le derby de Lorraine. Les Nancéiens, qui peinent à bien lancer leur saison après les nombreux changements qui ont suivi leur descente en Proligue cet été, ont un temps été devant durant cette rencontre, mais le SMSHB a finalement réussi à faire la différence dans les dix dernières minutes pour signer sa quatrième victoire d'affilée (28-26). Marco Mengon (7 buts) et Geoffroy Carabasse (6) ont été à nouveau les hommes forts côté Sarrebourg, tandis que les cinq buts de Rohnan Conte-Prat face à ses anciens coéquipiers n'ont pas suffi au Nancy Handball pour faire basculer les choses en sa faveur.

Un championnat encore très ouvert

Antoine Gros (Massy Essonne HB)

Après six journées, le championnat est pour l'instant très équilibré : à chaque week-end sa "surprise", même si l'usage de ce terme peut paraître galvaudé tant le championnat est ouvert cette saison. Frontignan, l'autre promu, a réalisé un début de saison très intéressant, et sa septième place actuelle le prouve. Massy, Billère et Caen, qui suivent derrière avec six points, étaient déjà des équipes qui posaient beaucoup de problèmes aux gros l'année dernière, et cela se poursuit cette année. Caen aurait même pu figurer avec Bordeaux et Sarrebourg, mais les Normands se sont incliné jeudi soir à domicile contre Massy (28-31). Les partenaires de Junior Réault (8 buts) ont fait la course en tête toute la rencontre, bien aidés par leur expérimenté gardien Jérémy Hakkar (13 arrêts). Après avoir compté huit buts de retard en première période, les Vikings ne sont pas parvenus à revenir à hauteur en deuxième période.

Yérime Sylla (Entraineur Nancy Handball)

A quatre points, avec Besançon qui alterner le bon (victoires à Cherbourg et ce week-end contre Bordeaux) et le moins bon (lourde défaite à Nancy en J5), on retrouve Cherbourg et Nancy, deux grands noms qui se cherchent encore après une intersaison mouvementée et des équipes qui sont encore en recherche de leur rythme. Ces deux équipes devront se battre pour figurer dans les play-offs, mais la saison est encore longue et un match référence peut faire la différence. Pourquoi pas le week-end prochain ? Justement, Nancy recevra Cherbourg ce vendredi...

En bas, Strasbourg inquiète

Les trois équipes qui ferment la marche étaient identifiées parmi celles qui auraient des difficultés à accrocher leur maintien en début de saison. Rien n'est joué pour personne, là encore : Villeurbanne vient d'enchaîner deux lourdes défaites contre Saran et Pontault, mais aura l'occasion de relever la tête à domicile vendredi contre Frontignan. Valence, qui a ouvert sa saison par quatre défaites, vient d'enchaîner deux nuls contre Frontignan et Saran, le dernier étant à la fois rageant et encourageant pour la suite des opérations.

La situation est pour l'instant moins rassurante pour Strasbourg, seule équipe à zéro point. Très touché par les absences depuis le début de saison - Dia Wora Mamadou et Chérubin Tabanguet étaient présents pour la première fois de la saison sur une feuille de match ce week-end - et régulièrement dépassé en défense (202 buts encaissés en 6 matchs !) alors que Jean-Emmanuel Kouassi, avec 72 arrêts, domine le classement des gardiens du championnat, Strasbourg peine à trouver la formule sur ce début de saison. Ce week-end, Kouassi a par exemple réalisé 15 arrêts à Billère, mais Strasbourg a quand même encaissé 38 buts (38-29). Les 16 pertes de balle alsaciennes ont notamment fait le bonheur d'Eduardo Reig Guillen, auteur de 12 buts au Sporting d'Este. Strasbourg trouvera peut-être la clé à domicile ; avant la trêve, les hommes de Denis Lathoud avaient notamment longtemps fait jeu égal avec Cherbourg avant de s'incliner. Le match de vendredi contre Bordeaux aura une grande importance pour le club de l'Eurométropole.

Retrouvez tous les résultats, le classement et le programme à venir à l'onglet Résultats.

Mickaël Georgeault

Prochain match TV

Paris 92

20:00

Mer. 22 Mai.

Metz Handball

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
BEN BRAHIM
BEN BRAHIM
1 année il y a

Vous passez un peu vite sur la copie rendue par VHB qui a ‘été en tête quasiment pendant toute la rencontre avec un match plein tant en attaque qu’en défense

cochonne
cochonne
1 année il y a

Bonjour
L'équipe de Pontault me plait bien cette annėe, j'en fais mon favori pour la montėe directe.
Quelqu'un aurait des nouvelles de Nicolas Schneider ?

Chantereyne
Chantereyne
1 année il y a

Bonsoir , moi je mets une pièce sur Dijon pour l accession directe , équipe expérimentée , peu de mouvements à l intersaison . Tant qu à la JSC , on a changé de monde , les grosses défaites à domicile s enchaînent et le maintien semble de plus en plus l objectif à atteindre , le jour et la nuit avec la magnifique saison dernière mais vu les départs à l intersaison et le recrutement réalisé par un entraîneur qui est parti et le nouveau qui semble limité en solutions …..la saison risque d être très longue dans le cotentin……misère, misère….

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x