Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

Proligue (J2)

Sélestat et Pontault cartonnent, Valence et Tremblay au buzzer

, par Butto

Pour cette deuxième journée de Proligue, certains ont confirmé alors que d’autres sont tombés. Des gros cartons et des matchs indécis jusqu’à la dernière seconde. Résumé de ce multiplex emballant.

 

Commençons par les matchs où le suspens n’a été que de courte durée. Le relégué de Starligue Sélestat recevait Besançon au CSI. Les deux équipes s’étaient imposées lors de la première journée, ce qui laissait présager un beau duel. Mais les Alsaciens se sont vite détachés (12-07, 15’) sous l’impulsion de Gudjonsson dans les cages. À la pause, les Sélestadiens sont largement devant (20-10, MT). La deuxième période sera identique à la première, permettant à Laurent Busselier de faire tourner son effectif. Gudjonsson finit, comme la semaine dernière, avec 17 arrêts tandis que Pimenta a porté les siens offensivement en inscrivant 9 buts. Sélestat s’impose donc logiquement 42 à 26. En face, les Bisontins n’ont pas réussi à trouver les solutions, dépassés dans tous les secteurs de jeu.

Hugo Pimenta (Selestat Alsace HB) Laurent Busselier (Entraineur Selestat Alsace HB)

À Caen, Pontault-Combault a été en démonstration. Dans le nouveau Palais des Sports, les Caennais sont tombés sur une équipe plus en réussite face au but et plus solide défensivement. Pontault, qui menait de 7 longueurs à la pause, s'est finalement imposé 37 à 25. Première défaite pour les Caennais cette saison après leur belle victoire la semaine dernière à Massy

Les Massicois, justement, se déplaçaient à Cherbourg. Les deux équipes se sont livrées un véritable combat physique durant 60 minutes. Le match est défensif, accroché, mais les Cherbourgeois parviennent à creuser un écart à la pause (15-10, MT) malgré la disqualification immédiate de Paul-Louis Giraudou à la 17ème minute. Massy ne parviendra pas à revenir dans cette rencontre, accusant même jusqu’à huit buts de retard. Cherbourg s’impose 26-22 en ayant maîtrisé toute la rencontre. 

 

Deux victoires au buzzer

 

Le suspens lors de cette deuxième journée était à Valence et à Villeurbanne. Le premier recevait Sarrebourg qui devait se relever après sa défaite la semaine dernière. Dans un premier acte très disputé, ce sont les Sarrebourgeois qui virent en tête à la pause d’une petite longueur (16-15, MT). En seconde période, ce sont les Valentinois qui prennent les rênes, comptant même jusqu’à 4 buts d’avance (25-21, 41’). Mais les jaunes et bleus ne sont jamais bien loin et recollent petit à petit, jusqu’à égaliser à 40 secondes de la fin grâce à un excellent Julien Cadel (8/9 au tir). C’était sans compter sur la grosse faute de Noah Bardou sur Tom Bertini entraînant son exclusion et un jet de 7 mètres au buzzer. Théo Reuillard n’a pas tremblé et à permis à Valence de l’emporter 35-34. 

Cent kilomètres plus loin, Villeurbanne recevait Tremblay, l’un des favoris à la montée. Les locaux font la différence dans les 10 dernières minutes du premier acte et prennent un petit avantage à la pause (18-15, MT). L’écart grandit même jusqu’à atteindre 5 buts d’avance pour les Villeurbannais (25-20, 38’). C’était sans compter sur le réveil des Tremblaysiens qui infligent un 7-0 à leur adversaire et repassent devant (27-31, 50’). Villeurbanne ne lâche pas et revient à égalité (34-34, 59’) sous l’impulsion d’Edson Imare auteur de 10 buts. Mais le dernier but de Tahu Lafuanitu et l’arrêt de Cyril Dumoulin viennent donner la victoire aux Franciliens, 35-34. 

Dans les autres matchs, Billière s’est incliné 36-33 face à Istres, Nancy s’est largement imposé 37-29 à Cournon et l’autre promu, Angers, l’a emporté 34-32 à domicile face à Frontignan

 

Hugo Gueritaine

Prochain match TV

HBC Nantes

20:45

Ven. 31 Mai.

USAM Nîmes Gard

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
chavi92
chavi92
8 mois il y a

Gudjonsson, c'est pas une surprise, il a fait une belle saison en LNH l'année dernière.
Ca va être compliqué pour Sélestat de le garder au delà de son contrat actuel.

cochonne
cochonne
8 mois il y a

Bonjour
On ne va pas s'enflamer, même si les sėlestadiens on progressė et produit un jeu sėduisant, en face il y avait une ėquipe très faible et… un coach qui a dėgainė un jeu à sept absolument pas maitrisė au bout de cinq minutes alors que son équipe faisait jeu ėgal avec son adversaire, rėsultat, Sėlestat c'est envolė et c'en ėtait fini des illusions bisontines.
Pour ce qui est du reste, l'inexpėrience et la fougue de cette jeunesse violette qui l'an passė faisait quelquefois dėjouer cette ėquipe laisse peu à peu place à une maitrise et une qualitė de jeu éfficace et variėe sans compter qu'il y a d1ns les buts deux gardiens d'un excellent niveau ce qui change aussi des dernières annėes.
Pour l'heure il s'agit de profiter du spectaclecar la saison sera longue et qui sait, pavėe de surprises.

chavi92
chavi92
8 mois il y a
Répondre à  cochonne

Equipe très agréable à regarder jouer la saison dernière.
Je leur souhaite le meilleur cette année en Proligue

Jack3544
Jack3544
8 mois il y a
Répondre à  chavi92

En effet l'an dernier, à Nantes, je les avais trouver meilleures que pas mal d'autres. Par contre manque de rotation et jeunes. Ce qui est un frein dans une division de plus en plus exigente.

Chantereyne
Chantereyne
8 mois il y a

Selestat et son statut de relégué est évidement dans les prétendant à l accession . Leur venu à cherbourg dans 1 semaines va nous donner un aperçu du potentiel de nos mauves . L arrivée des espagnols et dernièrement nico Bono en remplacement de perez arce semble inaugurer une belle saison et un top 6 au minimum. Cependant une victoire à Nancy ce soir est indispensable pour confirmer massy ….

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x