Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

LDC (F)

Nze Minko et Györ s'envolent pour la finale du Final4

, par Mork

Györ - Crédit : EHF (Aniko Kovacs)

Après un combat défensif musclé, une Estelle Nze Minko en feu, et une Sandra Toft remarquable, les Hongroises décrochent leur ticket pour la finale de ligue des champions en s'imposant d'un but face à Team Esbjerg (23-24). 

 

Les deux équipes sont de retour à Budapest cette année après avoir participé à l’EHF FINAL4 de 2023. Les terribles Hongroises de Györ qui enchainent six victoires de suite et jouent pour la huitième fois consécutive leur FINAL4, affrontent les Danoises d’Esbjerg qui espère créer la surprise et briser leurs malédictions : ne pas avoir battu Györ depuis les six derniers matchs, et avoir terminé quatrième de la compétition en 2022 et 2023. Qu’importe le statut des équipes, l'événement peut créer la surprise et les retournements de situation.

 

La défense Hongroise à l’honneur

Csenge Fodor, Estelle Nze Minko, Stine Oftedal, Ana Gros, Viktoria Gyori-Lukács et Kari Brattset Dale sont lancées dans le sept majeur du côté de Györ. Pour les renverser, les Danoises compteront sur Sanna Solberg-Isaksen, Henny Reistad, Nora Mork, Michala Møller, Anne Petersen et Rikke Iversen sur sa ligne avant.

Les Danoises semblent être lancées dans leur match en infligeant un 3-0 à leur adversaire, soignés par les duels de Nora Mork. Les Hongroises sont frileuses en attaque et cherchent trop souvent leur pivot bien pris entre les mains des Danoises. Per Anders Johansson est forcé de poser son temps-mort au bout de trois minutes de jeu, lançant son équipe à ouvrir le score quelques secondes plus tard. Il faudra attendre les dix premières minutes de jeu pour voir Györ revenir dans la course aidé par les arrêts de Toft (5-5, 11’). Le temps faible des Danoises qui ne trouvent plus le chemin du but depuis la 7ème minute de jeu donne un souffle nouveau à Nze Minko qui déferle sur son côté gauche (déjà 3 buts). Le premier quart d’heure de jeu est déjà là, tout comme le sixième but d’Esbjerg sur un nouveau pénalty transformé par Mork (6-7, 15’). Les deux équipes sont sur un fil tendu, et le moindre but marqué illustre déjà une victoire. Seule la confiance de Toft dans les cages de Györ est parfaitement palpable (6/11).

La défense de Györ s’adapte parfaitement au jeu à 7 des Danoises qui peinent à trouver le chemin du but (7/17). Face à la difficulté de marquer, Jesper Jensen décide à son tour de poser son temps-mort après vingt minutes de jeu. Mais rien ne semble y faire pour les Danoises qui capitulent devant Toft (53% d’arrêt), les pertes de balles ou les poteaux. A l’inverse, et à tour de rôle, le trio Nze Minko - Bruna Almeida de PaulaOftedal transpercent la défense sur leur couloir extérieur. L’ascendant repart du côté de Györ qui inflige un 6-0 en cinq minutes à leurs adversaires (8-12, 29’). Heureusement, Reistad rattrape la mise trente secondes avant le coup de sifflet, mais la dernière récitation du collectif Hongrois permet à Nadine Szollosi-Schatzl d’emmener son équipe au vestiaire avec quatre buts d’avance (9-13, TM).

 

La course poursuite

De retour des vestiaires, Team Esbjerg semble se libérer en marquant déjà trois buts en deux minutes de jeu, laissant présager un retour au score (12-14, 32’). Mais Györ a bien les armes pour riposter, à l’image de notre Française toujours aussi percutante sur sa prise d’intervalle (5/5). Et si Toft décide de poursuivre son taux d’arrêt remarquable, nul doute que la finale leur est ouverte (12-17, 37’). Le coach danois pose son temps mort une minute plus tard, changeant son duo de gardienne par la même occasion. La solution sera peut-être sur les changements offensifs, à l’image de l’entrée de Live Deila Rushfeldt sur son côté gauche (13-18, 40’).

L’efficacité aux tirs des Danoises retrouve petit à petit sa normalité autour du troisième quart d’heure de jeu (16-20, 45’). Et malgré leurs visages fermés, elles ont encore quinze minutes pour renverser la tendance (18-20, 48’), à l’image de Reistad qui inscrit son 3ème but de la rencontre (3/6). Les derniers échecs aux tirs des Hongroises, Eun Hee Ryu sur l’aile droite et Ana Gros sur pénalty permet de maintenir le petit écart (19-21, 50’). La course poursuite continue, et les deux arrêts d’Amalie Milling dans les cages d’Esbjerg ramène de l’espoir (21-22, 55’). On notera le somptueux but d’Nze Minko qui trouve une lucarne inespérée sur bras levé quelques secondes plus tard. La tension de fin de match se fait sentir et la moindre erreur sera fatale, à l’image de Kristine Brestol qui se fait stopper par le poteau de Toft qui n’était pourtant plus dans ses cages, et qui aurait permis à Esbjerg d’égaliser (22-23, 57’). Le public hongrois, venu nombreux au MVM Dome de Budapest, encourage son équipe tant bien que mal et conduit Dale à emmener son équipe vers la victoire (22-24, 59’). La transformation de Solberg sur son aile gauche après le temps mort d’Esbjerg nourrit le suspens jusque à la fin. Et même jusqu'à la dernière seconde puisqu'après une interception des Danoises, notre dernière marqueuse avait la balle d’égalisation entre ses mains, une balle lancée en contre-attaque et finalement repoussée par l’incroyable gardienne du jour, signée Sandra Toft (13/33, 39% d’arrêt). Le buzzer final retentit à l’avantage du club hongrois (23-24, score final).

Györ s’envole vers une finale qu’il rêve de remporter depuis son dernier triplé réalisé entre 2027 et 2019.

 
Estelle Nze Minko (Gyori Audi ETO KC)

Estelle Nze Minko au micro d'Handnews 

"Je pense qu'on a été très bonne en défense et durant une bonne partie du match. Esbjerg est une équipe, je regardai hier une analyse, qui marquait en moyenne 33 buts par match, et elles en ont marqué 23. Donc c'est un gros taff de notre part et ça été énorme." poursuivant que "c'était pas si facile que ça d'accéder à notre but aujourd'hui en plus Sandra était en feu aujourd'hui". Elle conclue par répondre qu'

Et à la question de savoir s'il y a un adversaire privilégié pour demain, Estelle Nze Minko répond par la négative. Nous on espère voir les Messines en finale contre Györ demain en tout cas !

Transfert

Arrivée

Reste de l'Europe

US Ivry HB

mne Milos Bozovic

ARG

Györi ETO KC

Voir les transferts
0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sasori9
Sasori9
1 mois il y a

Esberg est supérieur à Gyor en un contre un ou 5 contre 5 mais les Danoises ont les gardiennes qui sont absentes au cours d’un match : 8 arrêts dont 3 en deuxième mi temps. Et en plus les Danoises ont couru après le scoré malgré la bonne défensive. Elles ont tombé sur un Os qui s’appelle Toft qui a fait 13 arrêts à elle seule. Les Gyors sont en vie grace à Toft, combative et tenacité.

Dervallieres
Dervallieres
1 mois il y a
Répondre à  Sasori9

Un beau duel de gardienne en perspective entre la brésilienne et la danoise. Je pense que Györ ira au bout cependant.

Poulette
Poulette
1 mois il y a

Je reste une fan incontestée de Mørk … mon dieu mais quelle joueuse … quelle vista .. malgré les blessures et les soucis perso… quelle joueuse

Nos derniers articles

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x