Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

N1 Fédérale - J13

Dreux-Vernouillet repart sur une bonne opération !

, par Zorman

Lyvio Asabina, Dreux-Vernouillet (crédits : Vanessa Broussier)

Pour la reprise après la trêve hivernale, le leader Dreux-Vernouillet a obtenu une victoire cruciale pour conserver la tête du classement face à Mulhouse-Rixheim (26-23). Dans les autres matchs, le PSG étrille Martigues, Saintes remporte un duel plus qu'accroché face à l'Élite Val d'Oise, et Annecy ne tremble pas à Lanester.

Ce weekend, les joueurs de Nationale 1 retrouvaient les terrains après un mois et demi de trêve hivernale. Ce mois et demi aura toutefois vu quelques actualités pour les parquets du troisième niveau français, et on relèvera notamment le départ de Mulhouse-Rixheim de David Eponouh, remplacé par le Caennais Maxime Ermolenko, ou encore la nouvelle double-casquette du coach de l'Élite Val d'Oise Christian Latulippe, qui a pris les rênes de la sélection canadienne.

Pour cette reprise de Nationale 1 Fédérale, nous expérimentons ces espaces de commentaires insérés au sein des articles. Cliquez sur l'icône commentaire en bout de phrase, et faites-nous vos retours sur cette nouvelle fonctionnalité du site ! 😉
1
Un avis sur ces nouveaux espaces de commentaires ?x

La bonne opération de l'USDV

Cette treizième journée, signant le retour aux affaires, offrait d'entrée de jeu un choc entre le leader Dreux-Vernouillet et les Alsaciens de l'ASPTT Mulhouse-Rixheim. Une rencontre très loin d'être anodine aux yeux du classement : un succès des Loups de l'Est condamnerait les Euréliens à quitter leur trône et se voir accrochés dans une égalité à trois avec leur adversaire du jour et Annecy. L'entrée de match est justement parfaitement bien gérée par les visiteurs, et

le demi-centre Étienne Claire conclut un 3-0 d'entrée pour les siens (8 buts en 11 tirs).
0
Étienne Claire dans son rôle de buteur : saura-t-il faire oublier David Eponouh ?x
L'écart sera toutefois de courte durée : Lyvio Asabina, le pivot italien Raul Bargelli est bien trouvé, et les hommes de Dragan Mihailovic parviennent à prendre la main sur la rencontre au quart d'heure de jeu (7-5, 17' ; 12-8, 29'). L'avance est plutôt bien gérée dans le second acte, avec un Asabina en feu auteur de 5 buts (9/12 au total), et un écart qui se maintient jusqu'à l'entrée du money time (22-18, 49'). La double exclusion des locaux permettra à Tanguy Ohl de trouver à deux reprises le chemin du but pour maintenir l'espoir (23-21, 52'), mais le leader conserve son sang-froid et empoche ses deux premiers points pour 2024 (26-23). L'USDV reste ainsi en tête du championnat, bien que toujours poursuivi par Annecy, tandis que Mulhouse-Rixheim se voit rattrapé par la réserve du PSG.

Jules Portet et Maxime Richeton, Annecy CSAV (crédits : Sébastien TORCHIO Annecy CSAV Handball)

Les Haut-Savoyards gardent le rythme en évitant le piège tendu à Lanester : les locaux leur ont tenu la dragée haute pendant 60 minutes, avec des droitiers toujours aussi prolifiques (Hoguel-Siphar, Dumitrache et Ngoulou ayant inscrit 15  des buts de leur équipe). En face, Annecy a compté sur une belle liaison avec son pivot Jules Portet (7/9), et a même espéré se tirer d'affaire dans le coeur du second acte, alors que son jeune ailier droit Yann Lagrange concluait un 3-0 (20-24, 45'). Mais rien n'y fait et les Violets reviennent dans le match, à la faveur aussi des arrêts de son portier Julien Lardeux, auteur de 4 parades dans les 10 dernières minutes (25-25, 52'). Le money time est plus que fermé, sans but pendant 7 minutes, avant une dernière minute houleuse qui verra l'exclusion de Meddy Hoguel-Siphar, et la consécration des visiteurs sur un but de Martin Gaillard (25-27).

Les Annéciens se remettent ainsi bien en jambes avant de recevoir les Alsaciens de Mulhouse la semaine prochaine. En face, les Bretons n'ont pas démérité du tout et passeront un test samedi prochain face à Paris.
1
Un pronostic pour le vainqueur du choc entre Annecy & Mulhouse ?x

Le 27 janvier, Hazebrouck et la réserve du Paris Saint-Germain prenaient de l'avance sur la reprise. Ou du moins, rattrapaient leur retard sur la 12ème journée. Au terme d'une rencontre accrochée, et grâce aux missiles d'Edwin Boitte et Maxime Postal (8 et 7 buts), les Nordistes ont su décrocher un succès précieux (26-24) qui les a ramené à la 5ème place avant la 13ème journée. Tony Mendy (9 buts) et les siens ont du ronger leur frein jusqu'à retrouver la victoire ce weekend...

Les jeunes du PSG se sont vite remis de leur défaite fin janvier à Hazebrouck. Sur leurs terres, ils ont étrillé sans ménagement les joueurs de Martigues, déjà dépassés à la pause (16-8, 30'). Tony Mendy reste fidèle à son poste d'artilleur en chef (9/16), bien aidé par le travail de sape d'Amara Karamoko (7/9) et de la machine à pénaltys Léo Plantin (7/7, dont 5 jets de 7m). Jérémy Gaulin (7/8) et les siens subissent ainsi une lourde défaite logique (33-24), et devront se rassurer avec la réception de Gonfreville la semaine prochaine.

Duel étouffant aux portes du Top5

Aux portes du Top 5, Saintes et l'Élite Val d'Oise, à égalité aux points avant la rencontre, avaient à se départager pour bien débuter 2024. Si les locaux de l'US Saintes ont mené une grande partie de la rencontre, apportant du danger à tous les postes, ils ont connu forte adversité et ne sont jamais parvenus à pleinement se détacher au score (17-13, 30' ; 31-31, 57'). Le tir libérateur viendra du pivot Bakary Gory, à la 60ème minute, pour offrir un succès précieux aux Renards (32-31). Les hommes de Yannick Verdier ont également pu compter sur un très grand Aristide Ewe, qui aura fait la différence entre ses poteaux avec 16 parades. Les Néo-Aquitains chercheront à se frayer une place parmi les 5 premiers dès la semaine prochaine, avec un déplacement chez le HBH71.

PosÉquipeJVNDPts
114110322
214100420
31482418
41480616
51463515
61471615
71471615
81452712

Gonfreville toujours condamné à de courtes défaites

Hazebrouck a su enchaîner après son succès de fin janvier avec une victoire à Gonfreville, non sans mal. Devant durant toute la rencontre, à la faveur d'un Edwin Boitte toujours en forme (7 buts) et l'international marocain Youssef Zaroili sur l'aile gauche, auteur de sa meilleure prestation dans le Nord (7/9), les visiteurs se sont fait peur dans le money time. Gonfreville a comme souvent pu compter durant 60 minutes sur la justesse de Maxime Langevin et Maël Fouga sur la base arrière, et s'est offert un 5-0 dans le money time (23-28, 55' ; 28-28, 58'). Les Normands resteront toutefois sur leur fin au coup de sifflet final et restent au fond du classement (29-30).

Enfin, la réserve de Tremblay-en-France a bien géré son retour aux affaires avec un succès au bout du suspens face à l'Athétic Club Boulogne-Billancourt.

Avec un Graciel-Yanis Quere toujours au top de sa forme (17 parades)
0
Une nouvelle victoire tremblaysienne acquise grâce à son gardien ?x
et des buteurs fiables (7 buts pour le capitaine Tom Fretigne comme pour l'arrière droit Dylan Regulus), les Tremblaysiens ont su venir à bout de la résistance de l'ACBB pour sécuriser leur succès dans le dernier quart d'heure (32-29).

Retrouvez le classement et tous les résultats de la N1 élite sur l'espace Résultats !

Antoine Piollat

Nos derniers articles

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x