LdC – 1/8

Montpellier l’a fait !

Le Paris Saint-Germain ne sera pas seul, dans trois semaines, en quarts de finale de la Champions League. Après l’avoir emporté de cinq buts à l’aller, Montpellier a de nouveau battu le champion d’Europe en titre Kielce, cette fois dans sa salle (28-26).

On promettait l’enfer à Montpellier dans une Hala Mosir surchauffée. On avait, peut-être, quelques doutes sur leur capacité à tenir la pression face à une équipe expérimentée au possible et un arbitrage forcément sous influence. Les Héraultais ont répondu à toutes ces interrogations en l’espace de sept minutes. Le temps pour Vincent Gérard de s’imposer par deux fois face à Julen Aguinagalde et pour ses partenaires de pousser tous les ballons et de prendre deux minutes d’avance d’entrée (2-4, 7′). Tout le match, bien sûr, n’a pas été à l’avenant. On a frémi quand Kielce, en fin de première période, a planté un 6-0 dont deux buts en une minute, pour finir le premier acte à +4 (15-11, MT). A ce moment, le mur jaune était devenu infranchissable et Filip Ivic un aimant attirant tous les ballons, et ce malgré le temps-mort de Patrice Canayer. Mais Montpellier avait montré à l’aller qu’il avait la capacité à laisser passer les temps-faibles et il a montré la même force cet après-midi.

Montpellier met sept buts de suite pour s’imposer

De retour des vestiaires, pourtant, Kielce a même été un temps en position de se qualifier, après ce but de l’ailier Manuel Strlek, qui lui donnait cinq buts d’avance (19-14, 38′). Montpellier, dans les cordes, se montrait incapable de trouver la solution, tournant autour de la défense polonaise et butant sur Filip Ivic. Mais le MHB allait alors enquiller un 7-0 mettant son adversaire KO debout. Les raisons de ce renversement ? Des interceptions, comme celles qui lui avait permis de se relancer à l’aller. A la conclusion, on retrouvait le duo Jure Dolenec – Arnaud Bingo. Avec trois buts chacun en l’espace de dix minutes, les deux trublions allaient dynamiter la défense polonaise, tandis que Vincent Gérard continuait d’aligner les arrêts importants. Négociant bien mieux ses temps-faibles que son adversaire, Montpellier faisait la différence dans ce milieu de seconde période, tandis que les Polonais baissaient alors la tête, sentant la qualification leur échapper (20-23, 50′). Il suffisait alors de contrôler les dix dernières minutes pour aller chercher une victoire de prestige sur un terrain où Kielce, vainqueur de l’épreuve la saison passée, ne s’était incliné qu’une fois cette saison. Finalement vainqueur 28-26, Montpellier retrouvera Veszprem en quarts de finale, avec match retour à l’extérieur. Mais après avoir éliminé le tenant du titre, pourquoi ne pas sortir le finaliste des deux dernières éditions ?

KS VIVE TAURON KIELCE – MONTPELLIER HB 26:28(15:11)
Arbitres : Matija Gubica, Boris Milosevic (CRO)

Kielce : Szmal, Ivic (8 arrêts / 36 tirs dont 0/1 pén); Jurecki (7/8), Walczak, Reichmann (1/2), Chrapkowski, Kus, Aguinagalde (2/5), Bielecki (5/8 dont 5/5 pén), Jachlewski, Strlek (1/2), Lijewski (6/8), Paczkowski (0/1), Zorman (1/1), Bombac (1/1), Djukic (2/3)

Montpellier : Gérard (11 arrêts / 33 tirs dont 0/4 pén), Portner (0 arrêt / 1 tir dont 0/1 pén); Anquetil, Simonet (4/6), Truchanovicius (0/2), Toumi (2/3), Grébille (5/8), Dolenec (7/9), Guigou (1/1 dont 1/1 pén), Zvizej, Bonnefond, Faustin, Fabregas (3/3), Porte (3/5), Bingo (3/3)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

81 CommentairesPoster un commentaire

  1. Nicolas - le 2 avril 2017 à 20h02

    Gros match, bravo. Prendre un 5 zero puis bloquer Kielce pendant 10 minutes sans qu ils marquent, dégoûter Kielce…quelle solidarité . Quelqu un peut il encore dire que Montpellier n avait pas le niveau pour les pou les hautes ?

    • Nathan78 - le 2 avril 2017 à 20h06

      Montpellier n’avait pas le niveau de la poule B, Montpellier aurait été bien au dessus ^^
      On va avoir un aperçu de la différence de niveau des 2 poules hautes contre Vezsprem mais je vois bien un F4 pour Montpellier et pourquoi pas faire une Kielce de l’an dernier !

    • Syahn - le 2 avril 2017 à 20h06

      Montpellier n'avait pas le niveau pour les poules hautes.

      Le niveau EXCELLENT affiché ces derniers temps est lié au retour du mondial de Porte en grande forme et du retour de blessure de Simonet à un niveau "dingue". Sachant que les deux étaient "out" en phase de poule… CQFD

      Autant Porte je savais que ça allait venir, autant pour Simonet ça me troue le cul ce retour en force, j'aurais pas mis un centime dessus.

      Sachant que les deux étaient out en phase de poule tu as ta réponse.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves