Mondial 2017

La Norvège prend rendez-vous

Norvège-Hongrie@THEOPHILE_Laurent-7

La Norvège est la première qualifiée pour les demi-finales du mondial 2017 en disposant de la Hongrie 31-28. Éteignant les envies hongroises en quelques minutes, ils se sont rendu le match facile. L’équipe invitée de cette édition sera une des équipes à suivre de près à Paris pour le tournoi final. 

Norvège-Hongrie@THEOPHILE_Laurent-9Ils avaient un temps d’avance. La Norvège lance son match de la meilleure des manières, contre une équipe qu’elle n’avait pourtant pas prévue d’affronter. Espen Lie Hansen carbure à 300% (4/6 à la pause) et enfonce un Roland Mikler fantomatique. Xavi Sabate n’attend pas plus longtemps et pose sont temps mort (6-1, 7e). L’entrée de Gabor Csaszar (2/3) permet de remettre de l’allant et d’enfin passer la muraille Torbjorn Bergerud (4/7 sur les tirs d’ailes et à neuf mètres) des plus vigilent derrière une défense contrôlée par Bjarte Myrhol (8-3, 12e). Mais concrètement les danois gèrent déjà leur avance, à l’image de Sander Sagosen qui temporise les actions offensives. Ce n’est pas la meilleure des idées car cela permet aux hongrois de se refaire la poire. Richard Bodo allume des quinze mètre et le contre de Gergely Harsanyi permet de mettre enfin deux buts consécutivement (11-6, 20e). L’écart aurait pu être réduit à la mi-temps, seulement deux actions offensives totalement bafouillées par Laszlo Nagy puis Mate Lekai permettent aux flèches de glace de développer leurs jeu de contres (17-10, TM).

La Norvège étincelante

Norvège-Hongrie@THEOPHILE_Laurent-13Si les Hongrois reviennent avec de meilleures intentions, c’est avec une flamme en moins. Gabor Csaszar (10 buts) réalise encore quelques bon gestes (18-12, 32e) et les enclenchements sont moins poussifs. Cependant, les hommes de Christian Berge ne se laissent pas endormir cette fois et déroulent un handball d’école qui se conclut souvent sur leurs excellents ailiers Kristian Bjornsen et Magnus Jondal. Le regard des joueurs exténués leur de leur second temps mort en dit plus que toute les actions du match (26-16, 44e). Il faut dire que le jeu norvégien est usant, un poil dangereux (sept exclusions), et terrible pour des corps hongrois visiblement encore trop justes après le huitième de dimanche. La Hongrie aura tout de même montré que sa place n’était pas usurpée, Richard Bodo (5 buts, 23 ans) et autres Bence Banhidi (6 buts, 21 ans) montrant de belles qualités de combat, mais cet après-midi la Norvège jouait une classe au dessus (31-28, SF). Celle qui mène au demi-finale du mondial 2017.

Les réactions à chaud

Laszlo Nagy (Hongrie) : La Norvège a très bien commencé en attaque, très rapide, et très durs en défense. On aurait pu espérer mieux dans la seconde période… Enfin bon, ils ont très bien joué et leur gardien a fait de nombreux arrêts. C’était un match pour eux. On aurait pu mieux défendre au début, nous nous sommes battu jusqu’au bout car nous sommes heureux d’être là. Au final, la différence n’est pas si grande, on aurait pu réussir notre mission mais finalement nous l’avons raté. Nous devons poursuivre avec nos espoirs. Le futur leur appartient mais la Norvège a aussi une équipe jeune, nous devons continuer à travailler.

Norvège-Hongrie@THEOPHILE_Laurent-3Espen Lie Hansen (Norvège) : Je pense que la raison pour laquelle nous avons gagné est que nous avons fait le meilleur départ en obtenant cinq buts d’avance. Nous devons prendre la suite avec beaucoup d’humilité, je pense qu’on peut battre tout le monde. Nous allons rencontrer une bonne équipe en demi-finale que ce soit la Croatie ou l’Espagne. Les deux équipes sont très fortes mais nous devons battre tout le monde pour tenter d’aller en finale. Ce sera un bon match. À choisir nous avons perdu contre l’Espagne l’année dernière, ce serait une bonne revanche.

Feuille de Match

À la halle olympique d’Albertville, environ 6300 spectateurs.

Arbitres : Geipel et Helbig (Allemagne).

Norvège – 31

Espen Christensen (GB – 1/2) ; Torbjorn Bergerud (GB – 14/41) – Sander Sagosen (5/7) ; Joakim Hykkerud (1/2) ; Bjarte Myrhol (4/5) ; Peter Overby ; Kent Robin Tonnesen (5/7) ; Magnus Jondal (3/4) ; Kristian Bjornsen (4/6) ; Andre Lindboe ; Magnus Gullerud ; Magnus Rod ; Christian O’Sullivan (1/1) ; Eivind Tangen (1/1) ; Goran Johannessen (1/2) ; Espen Lie Hansen (6/12).

Hongrie – 28

Roland Mikler (GB – 9/34) ; Nandor Fazekas (GB – 0/6) – Zsolt Balogh (0/2) ; Timuzsin Schuch ; Gabor Csaszar (11-14) ; Gergely Harsanyi (3/6) ; Patrick Litgetvari ; Laszlo Nagy (1/1) ; Iman Jamali (0/1) ; Szabolcs Zubai ; Bence Banhidi (6/6) ; Szabolcs Szollosi ; Adam Juhasz (1/5) ; Gabor Ancsin (0/3) ; Richard Bodo (5/8) ; Mate Lekai (1/3).

À Albertville, Maxime Thomas

Pub Espace Pronos EDF

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 24 janvier 2017 à 21h17

    En tout cas les Danois ont bien usé les Hongrois. Ils sont cuits. Mikler n'est pas son jour, ce n'est pas dans son habitude. Nagy est un peu perdu…
    Et ils se réveillent quand les Norges lèvent le pied. mouais. Ca m'inquiète par contre si la Norge va en finale….
    Je me souviens Danemark au Brésil. ca s'est mal passé.

  2. Seb - le 25 janvier 2017 à 01h13

    Sagosen est déconcertant de facilité aux shoots et à la passe ! Encore une énorme pioche pour le PSG…

  3. julien - le 25 janvier 2017 à 14h42

    Et dire que la Norvège était absente des 2 derniers mondiaux et des derniers JO…
    Et dire que la Suède a fini dernière de sa poule aux JO…
    Ces 2 nations ont énormément (re)progressé en très peu de temps (surtout pour la Norvège). ça promet du très lourd pour la suite !

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves