Recherche

Pas de résultat

Veuillez taper au moins 3 caractères...

All - J19

Kiel écrase Rhein-Neckar et relance la course au titre

, par Dalibor

Kiel

Juste avant Noël, le THW Kiel s'est offert la tête des Lions de Rhein-Neckar avec une large victoire à domicile (31-20). Flensburg s'impose difficilement contre Gummersbach, sixième succès de rang pour Hambourg, quand Magdebourg piétine encore. Ça bouge aussi en bas, avec plusieurs confrontations directes.

Le match de la journée : Kiel – Rhein-Neckar Löwen

L'ampleur du score final peut surprendre, quand on sait que les deux équipes luttent pour le titre. Rhein-Neckar Löwen, le leader, n'avait perdu qu'une seule fois cette saison en championnat avant cette rencontre. Mais évolue sans son capitaine Uwe Gensheimer, blessé pour plusieurs semaines et qui assiste à la déroute des siens depuis le banc, et bientôt sans Patrick Groetzki et Alexander Petersson, blessés en cours de première mi-temps.

Surtout, les hommes de Nikolaj Jacobsen affrontent une équipe de Kiel qui a peut-être joué son meilleur match de la saison. Une défense solide qui asphyxie Andy Schmid, le demi-centre des Löwen, et une attaque efficace portée par un excellent Joan Cañellas, auteur de neuf buts (sur 11 tirs). En première période, Niklas Landin réalise 9 arrêts (50%), sans paraître pour autant imbattable : il profite surtout des tirs faciles des joueurs de Rhein-Neckar. Kim Ekdahl du Rietz est le symbole de cette première période peu encourageante des Lions, avec beaucoup de ballons perdus, et aussi pas mal de tirs sur la barre. Mais dans un premier temps, et hormis pendant un trou de six minutes (5-5, 13' ; 9-5, 19'), la défense de RNL arrive à repousser les assauts des Zebras. Mikael Appelgren met en échec Christian Dissinger au tir. L'écart est néanmoins de trois buts à la pause (12-9).

La deuxième mi-temps commence par un 6-2 pour Kiel (18-11, 40'), grâce à une défense dure et à Christian Dissinger, qui a réglé la mire (3 buts dans ces dix minutes, 7 au total). Lorsque l'écart passe à dix buts (25-15, 50'), Jacobsen tente le tout pour le tout en jouant avec la chasuble et donc sept joueurs de champ, mais la stratégie n'a pas l'effet escompté. Kiel était vraiment très fort, et face à une faible équipe de Rhein-Neckar, le score final est logique (31-20). Kiel revient à deux points de Rhein-Neckar Löwen, et met plus que jamais la pression sur le leader.

Flensburg assure dans la douleur

La défaite de RNL profite aussi à Flensburg, qui a assuré la victoire face à Gummersbach (28-25). Néanmoins, tout n'a pas été simple pour le dernier match de l'année à la Flens-Arena. Les partenaires de Kentin Mahé prennent un matelas de trois buts d'avance après un 4-1 (6-6, 17' ; 10-7, 21'), mais Gummersbach joue très bien son rôle d'outsider et égalise après la pause (14-14, 35'). Les coéquipiers du futur joueur de Kiel Raul Santos (6 buts dont 5 pen.) prennent même l'avantage (17-18, 42'). Mais Flensburg réussit finalement à se dépêtrer du piège, grâce aux jets de sept mètres d'Anders Eggert (12 buts, dont 7 pen.) et à la fin de partie très solide du gardien Kevin Moller (13 arrêts, 39,1%). Encore en danger à trois minutes du terme (26-25, 57'), Flensburg gère la fin de la rencontre et revient donc à trois points du leader au classement.

Nouvelle occasion manquée pour Magdebourg

Le quatrième de la saison dernière, le SC Magdebourg, a à nouveau manqué une occasion de revenir plus haut dans le classement. Face à Wetzlar, une équipe qui a quatre points d'avance sur le SCM, la tâche était ardue, mais possible. Dans le jeu, les Magdeburgers (privés de cinq joueurs, dont le demi-centre Marko Bezjak, l'ailier Mattias Musche et le pivot Zeljko Musa) sont plus efficaces que le HSG, mais manquent davantage d'occasions qu'eux, notamment en 1 contre 1 avec Andreas Wolff (11 arrêts). Le score reste serré (11-12 à la mi-temps). Steffen Fäth (6 buts) répond aux arrières du SCM Michael Damgaard (7) et Nemenja Zelenovic (5), qui puisent beaucoup. Magdebourg prend un sérieux avantage à un quart d'heure de la fin (21-18, 47'), mais ne le conserve pas (24-25, 56'). Alors que le score est de nouveau de parité à une minute du terme, Maximilian Horst, parfait jusqu'ici à sept mètres, bute sur le gardien de Magdebourg Dario Quenstedt. Mais la dernière possession du SCM est mal gérée, et le score reste finalement nul (26-26). Un point en demi-teinte pour finir l'année à domicile, avant de se déplacer à chez les Rhein-Neckar Löwen ce week-end.

Berlin et Göppingen sans difficulté

A Stuttgart, les Füchse Berlin n'ont pas tremblé (24-32). Meilleurs dans tous les domaines du jeu, aidés par un bon Silvio Heinevetter, le gardien international allemand, dans les buts (16 arrêts) et profitant du retour de Mattias Zachrisson sur l'aile après sept mois d'absence (7 buts, meilleur buteur), Berlin a pu montrer autre chose que l'habituelle Nenadic-dépendance (3 buts pour le Serbe). Le TV Bittenfeld, de son côté, sent le souffle de ses adversaires pour le maintien dans sa nuque.

Pas de problème non plus pour Göppingen face à un autre promu, Leipzig (29-21). Loin d'avoir réalisé son meilleur match, le SC DHfK s'incline logiquement face aux partenaires de Kevynn Nyokas (toujours absent), après avoir été mené de quatre buts à la pause (13-9). Avec 13 arrêts, l'ancien gardien de Montpellier Primoz Prost fait un bon match (43,3%), tout comme l'international allemand Michael Kraus (7 buts). Pas un super cadeau pour l'entraîneur de Leipzig Christian Prokop, qui fête ses 37 ans ce 24 décembre.

Mauvaise opération pour Melsungen

Parmi les équipes situées entre la quatrième et la dixième place, Melsungen est la seule à avoir perdu avant Noël. Et pourtant, avec un avantage de trois buts à la pause, les choses étaient plutôt bien parties pour joueurs de la banlieue de Kassel, face à Hanovre. Mais les Preux du TSV, déjà tombeurs de Wetzlar le week-end dernier, semblent aimer les clubs de la Hesse : revenus au score (17-17, 41'), les partenaires de Morten Olsen (6 buts) ont renversé le MT chez lui, un 4-1 finissant d'assommer les partenaires des frères Müller (23-24, 55' ; 24-28, 59'). 25-28 score final, Hannover-Burgdorf se place à quatre points de la cinquième place désormais occupée par le MT.

Six à la suite pour Hambourg

Le nouveau quatrième du championnat est désormais Hambourg. Malgré son insolvabilité officialisée la semaine dernière, le HSV enchaîne sa sixième victoire d'affilée, cette fois-ci face à la lanterne rouge Lübbecke (27-30). Avec le retour express de Michael Biegler au poste d'entraîneur (il est en préparation avec la sélection de Pologne pour l'Euro disputé à domicile), les Hambourgeois se sont mis en sécurité en deuxième période en prenant sept buts d'avance (14-21, 43'). Un succès facile contre une équipe qui ne compte que deux points en 19 journées, et qui court toujours après son premier succès en Bundesliga.

Eisenach et Balingen reviennent sur Stuttgart, Lemgo en danger

Enfin, deux matchs importants se disputaient dans le bas du classement, et les résultats ne sont pas favorables à Stuttgart qui avait créé un petit écart sur la zone rouge. A Eisenach, qui affrontait son concurrent direct Bergischer, le héros se nomme Jan Steffen Redwitz. Entré dans les buts en fin de rencontre alors que le ThSV était mené (18-21, 45'), le gardien habitué des bouts de matchs réalise sa meilleure performance de la saison avec six arrêts dans le dernier quart d'heure (54,5%). Il est l'artisan principal du 5-0 réalisé par les siens dans les dix dernières minutes (22-24, 50' ; 27-24, 58'). Les partenaires de Borut Mackovsek (7 buts) mettent ainsi fin à près de trois mois sans victoire (dernier succès le 26 septembre contre Balingen) et passent devant leur adversaire du jour au classement (28-26).

Balingen, de son côté, recevait Lemgo. Les coéquipiers d'Olivier Nyokas (3/7) n'ont jamais été menés au score et ont dominé le TBV dès la première mi-temps (13-7, 20' ; 18-13, 30'). L'avantage du HBW est monté à sept buts en deuxième période (26-19, 47') et le succès final est logique (30-27). Lemgo, qui avait pris quelques longueurs d'avance sur ses rivaux, n'est plus en sécurité : avec douze points, le TBV compte trois points d'avance sur Stuttgart et quatre sur Balingen et Eisenach, contre sept points d'écart le mois dernier. Lemgo finira l'année à domicile, contre Flensburg, samedi.

Prochain match TV

Orlen Wisla Plock

20:45

Mer. 21 Fév.

Montpellier HB

Voir le programme TV
0 0 votes
Évaluation de l'article
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nos derniers articles

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x