All

Michael Biegler s’en ira cet été

Biegler
Alors que son équipe s’est imposée largement face à Göppingen cet après-midi (36-24), le coach du HSV Hamburg a d’ors et déjà annoncé qu’il quitterait le club l’été prochain.

Michael Biegler avait créé la surprise ce mercredi. Alors qu’il avait laissé son club du HSV Hamburg pour s’occuper de la sélection polonaise depuis quinze jours, l’entraineur avait fait l’aller-retour pour coacher ses joueurs à Lübbecke, avec une victoire à la clé (30-27). Néanmoins, et bien qu’il ait été sur le banc aujourd’hui, il a annoncé dans une interview au site du Welt qu’il ne prolongerait pas l’aventure hambourgeoise cet été. Déstabilisé par les problèmes financiers du club, avec retards de salaire et départs de joueurs cet hiver (Adrian Pfahl disputait son dernier match sous les couleurs du HSV aujourd’hui), il n’a pas caché son amertume face à la situation. “Bien sûr que la situation m’a mis en colère, et il y a eu des conséquences” a-t-il déclaré. “J’ai informé le club que j’exercerais l’option inscrite dans mon contrat et que je mettrai fin à notre collaboration à la fin de la saison. A mes yeux, un nouveau départ est nécessaire l’été prochain”.

Bitter HambourgEn effet, la quatrième place actuelle relève plus du miracle que d’autre chose, tant le HSV a alimenté les chroniques des médias ces dernières semaines. Mais, comme le soulignait le gardien historique Johannes Bitter mercredi soir, le groupe reste concentré et espère bien continuer à l’être au retour de l’Euro en février. Michael Biegler, interrogé sur son intention de départ, a volontairement laissé planer le doute en répondant qu’il quitterait Hambourg “au plus tard” en juin. “Je me suis attaché à relever le défi de reconstruire un effectif avec beaucoup de nouveaux joueurs” a-t-il déclaré. “Je suis arrivé cet été avec la volonté de m’inscrire dans le long terme, dans un club qui a remporté la Champions League en 2013. Mais cette perspective n’existe plus et je dois me résigner. Je pourrais me lamenter et me mettre en colère, mais cela n’y changerait rien”.

Kevin Domas

Pub Espace Pronos Allemagne

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 27 décembre 2015 à 18h49

    En lisant son interview, j'ai l'impression qu'il a été trahi par HSV Hamburg.

  2. Kieler - le 27 décembre 2015 à 18h59

    Les joueurs et lui ont été trahi même si le mot est un peu fort par le club. La situation financière n'a été que partiellement améliorée et le budget n'a pas suivi. C'est normal vu comment ça a été géré. Mais je pense qu'on peut tous comprendre sa colère. Mais étrangement, quand il n'est pas sur le banc ils mettent des raclées à tout le monde. Logique ?

    Edit: c'est depuis son départ pour la Pologne pardon qu'ils mettent des raclées ou quasiment en même temps.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).