LdC – 1/4

Le PSG dans l’enfer de Veszprém pour le Graal

En difficulté lors du quart de finale aller face à Veszprém, le PSG avait su trouver les ressources nécessaires pour arracher le nul sur le buzzer (24-24). Un résultat qui entretien l’espoir dans le clan parisien, malgré la performance en demi-teinte des partenaires de Daniel Narcisse.

ilic-veszprem-14Paris a t-il les armes pour venir bousculer sur leur terres les partenaires de Momir Ilic, invaincus depuis deux saisons en Ligue des Champions dans leur chaudron ? En phase de poule, Montpellier est passé à deux doigts de l’exploit avec une défaite sur le fil (30-29). Mais en dehors de ce duel accroché, le récent vainqueur de la Ligue SEHA a toujours maitrisé son sujet dans sa Veszprém Arena. Le Vardar Skopje (32-24), Rhein Neckar Löwen (27-24) ou bien encore La Rioja (37-31) se sont cassés les dents sur la muraille rouge, et n’ont pu que constater la maitrise de la dream team hongroise. Demi-finaliste l’année dernière à Cologne face au THW Kiel (défaite 26-29), la formation dirigée par Antonio Carlos Ortega a emmagasinée de l’expérience et s’est renforcée avec les arrivées d’Andreas Nilsson (pivot) et de Christian Zeitz (arrière droit) entre autre. Un effectif bâti pour remporter la Ligue des Champions, et qui compte bien passé l’obstacle parisien.

Paris doit y croire

hansen-psg-6Malgré cette adversaire de taille, le PSG a des raisons d’y croire. Corrigée la saison dernière à Veszprém (31-26), la formation de Philippe Gardent arbore un tout autre visage cette saison. Avec les renforts de Thierry Omeyer, William Accambray et Xavier Barachet, Paris est plus fort, et possède les armes pour créer l’exploit ce dimanche. Beaucoup trop approximatifs lors du quart de finale aller, avec pas moins de 15 pertes de balle au compteur, les partenaires de Mikkel Hansen sont tout de même parvenus à sortir de ce duel avec le point du nul. Si les franciliens parviennent à se montrer plus sérieux et appliqués, notamment dans leurs phases offensives, nul doute qu’ils auront des opportunités pour l’emporter. Le retour en grande forme de Luc Abalo est un plus non négligeable pour le vice-champion de France qui possède toujours son destin en main. Mais face à la pression exercée par les quelques 5500 supporters Magyars déchainés, Igor Vori et consorts vont devoir faire abstraction de l’ambiance hostile qui les attend, pour rester bien concentrés sur leur jeu. La capacité des parisiens à trouver des failles dans le bloc compact hongrois et à franchir la muraille Roland Mikler seront très certainement des éléments déterminants dans cette rencontre décisive.

ilic-veszprem-9Et malgré une profondeur de banc qu’on pensait supérieure, ce sont les Hongrois qui ont coincé physiquement à Carpentier la semaine dernière. Dans les moments chauds, Antonio Ortega rechigne à faire tourner et laisse Momir Ilic et Laszlo Nagy sur le terrain, quoi qu’il arrive. Et ceci, même si le gaucher était touché au coude droit et qu’il a passé plus de temps à faire des passes qu’à shooter au match aller. Mettre du rythme, user des joueurs qui n’ont plus tous leurs jambes de vingt ans, obliger des joueurs comme Andreas Nilsson ou Chema Rodriguez à défendre en montant les ballons, voilà de quoi les Parisiens devront s’inspirer dimanche. Veszprem n’a plus perdu à domicile en Champions League depuis le 27 avril 2013 et c’était en quarts de finale, face au THW Kiel de Thierry Omeyer et de Daniel Narcisse. Les cadres parisiens connaissent donc les clés de la forteresse rouge.

Paris est loin de partir favori, mais doit croire en ses chances pour continuer à écrire son histoire, en décrochant son billet pour la Final 4 de la Ligue des Champions !

MKB Veszprém – PSG (dimanche à 17H25 en direct sur beIN Sports)

Kévin Domas et Bertrand Delhomme

Le résumé du match aller :


Handball – PSG 24 24 Veszprem – 12/04/2015 par Handnews

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. pedrolito - le 17 avril 2015 à 17h40

    pronostic: match nul et tirs aux buts avec une victoire du PSG dû à un OMEYER de gala !

  2. Totorovic - le 17 avril 2015 à 17h53

    Pour les tirs aux buts, il faut que le score soit à nouveau 24-24 sinon c'est plus grand nb de buts a l'extérieur qui compte

  3. vince - le 17 avril 2015 à 18h28

    Il y a les pertes de balles comme indiqués dans l'article à gommer pour prendre le dessus. Mais un autre au désavantage de Paris sera les exclusions pour 2 min, ils en ont eu qu'une seule à l'aller, le retour ne sera pas avec la même ambiance qui risque de faire sortir plus souvent de 2min (à l'image du match contre Dunkerque en 1/8 LDC aller)

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).