LdC (F)

Baia Mare chute à Győr

De notre envoyé spécial à Győr : Péter Kiss

Dans l’avant-dernière journée du tour principal de la Ligue des champions féminine, les Hongroises de Győr – certaines de terminer à la deuxième place du groupe – accueillaient les Roumaines de Baia Mare. Ces dernières ont joué une rencontre importante pour elles en vue des quarts de finale mais se sont inclinées 23-29 devant 5000 spectateurs.

Susann Müller a joué son meilleur match avec Győr face à Baia Mare en marquant 8 buts. (Photo : MTI/Kovács Anikó)

Susann Müller a joué son meilleur match avec Győr face à Baia Mare en marquant 8 buts. (Photo : MTI/Kovács Anikó)

Présentation de la rencontre

Ce match n’avait plus aucun enjeu pour Győr qui était favori de la partie malgré ses quatre joueuses toujours absentes. Les Hongroises ont concédé deux défaites face aux Norvégiennes de Larvik dans cette poule, c’est pourquoi elles sont assurées de la deuxième place du groupe. En face, la situation n’était pas du tout la même : l’équipe de Baia Mare, accompagnée par 500 supporters, était devancée d’un point par Viborg au classement contre qui les Roumaines pourront jouer un match à la vie à la mort la semaine prochaine. L’ailière internationale Adriana Nechita était de retour dans l’effectif roumain.

Jusqu’à présent, les deux formations ne se sont rencontrées de trois fois : Győr s’est imposé lors des trois matchs, deux la saison précédente puis dans ce tour principal en février dernier à Baia Mare, de huit longueurs. Les Roumaines restent sur une défaite en championnat face à leur dauphin, le CSM Bucarest, à l’extérieur.

Récit de la partie

Les visiteuses ont remarquablement entamé le match, sans complexe, s’appuyant sur une défense rugueuse qui a perturbé les Hongroises dans les premières minutes (7e: 3-4). Malgré avoir repris l’avantage, Győr a systématiquement vu ses adversaires s’accrocher, d’autant plus que la gardienne Barbara Arenhart était en grande forme avec notamment deux penaltys arrêtés. Le champion de Roumanie a ainsi pu conserver un écart de deux buts (22e : 7-9). Coach Martín s’est efforcé de faire tourner son effectif pour ne pas fatiguer ses joueuses sur une rencontre sans enjeu. Grâce aux entrées de Macarena Aguilar et Ágnes Hornyák, le jeu offensif de Győr s’est nettement amélioré. Conjugué à une meilleure application en défense face à des Roumaines moins énergiques, les Hongroises n’ont pas seulement égalisé mais ont inversé le score à leur avantage pour mener 12-10 à la mi-temps.

La seconde période a démarré comme la première, par un but de Susann Müller qui en a marqué huit, jouant ainsi son meilleur match sous le maillot vert et blanc. Le mur défensif magyar était bien plus solide qu’avant la pause permettant ensuite des attaques plus simples pour se créer un avantage de plus en plus confortable. Les erreurs techniques se sont multipliées côté roumain et Győr a mené pour la première fois de cinq longueurs (40e : 19-14). Les visiteuses n’ont pas non plus trouvé de solutions en supériorité numérique, les remplaçantes n’ont quant à elles pas réussi à retrouver de la créativité en attaque. Dans les dix dernières minutes, seul la question de l’écart final restait en suspens, si bien que les jeunes ne bénéficiant que très rarement de temps jeu ont pu saisir leur chance à l’image de Tamires Morena, Szimonetta Planéta et Kyra Csapó, la “troisième ligne” de Győr, en quelque sorte. Le champion d’Europe en titre s’est finalement imposé 29-23 en montrant un bien meilleur visage en deuxième mi-temps.

Dans la dernière journée, Győr se déplacera dans les Arènes de Metz tandis que Baia Mare jouera sa qualification à domicile face à Viborg.

Ligue des champions féminine, Tour principal, Groupe 2, 5ème journée
GYŐRI AUDI ETO KC–HCM BAIA MARE 29–23 (12-10)
Győr,
Audi Aréna, 5000 spectateurs. Arbitres : Mandak, Rudinsky (slovaques)
GYŐR : Müller 8, Kovacsics 6 (3), Løke 4, Hornyák 3, Sen 2, Korsós 2, Knedlíková 2, Bódi 1, Aguilar 1. Entraîneur : Ambros Martín
BAIA MARE : Ardean Elisei 4, Nascimento 4 (4), Marin 3, Makeeva 3, Herrem 3, Abbingh 2, Davydenko 2, Nechita 1, Gjorgjievska 1. Entraîneur : Tone Tiselj
Exclusions : 6 min, 8 min
Penaltys : 3/5, 4/4

AUTRES RÉSULTATS
SävehofMetz 2123
ViborgLarvik 2329

TOUR PRINCIPAL, GROUPE 2
1. Larvik HK (norvégien) 9 9 238–199 +39 18
2. Győri Audi ETO KC (hongrois) 9 7 2 255–204 +51 14
3. Viborg HK (danois) 9 3 1 5 230–242 –12 7
4. METZ HANDBALL 9 3 6 224–226 –2 6
5. HCM Baia Mare (roumain) 9 3 6 230–248 –18 6
6. IK Sävehof (suédois) 9 1 1 7 210–268 –58 3

PROGRAMME DE LA DERNIÈRE JOURNÉE
Larvik–Sävehof
METZ–Győr
Baia Mare–Viborg

Réactions d’après-match

Tone Tiselj, l’entraîneur de Baia Mare : L’un des plus challenges de ma carrière est de battre Győr avec l’une des mes équipes. Malheureusement, cela n’a une nouvelle fois pas été le cas. Cette semaine a été la plus difficile de la saison pour nous puisque nous avions trois rencontres extrêmement compliquées à disputer. J’ai essayé de constamment faire tourner l’effectif ce qui nous a été bénéfique en première période. Par contre, nous avons ensuite commis des erreurs fatales dont Győr a profité, mais nous avons quand même fait jeu égal avec elles durant près de 50 minutes. C’est la première fois que nous jouions dans cette salle, cela a été une belle expérience de jouer dans l’antre de l’équipe la mieux organisée de la compétition. J’espère que nous pourrons apprendre de cette rencontre et optimiser l’expérience acquise d’aujourd’hui pour le dernier match.

Camilla Herrem (Baia Mare) : La première mi-temps s’est très bien passée, nous nous sommes battues en équipe. En revanche, nous sommes trop souvent tombées dans l’individualisme après la pause et c’est cela qui a causé notre perte. Nous n’avons plus réussi à contenir les attaques de nos adversaires car notre défense s’est disloquée.

Ambros Martín, l’entraîneur de Győr : Je félicite notre adversaire du jour non seulement pour sa prestation de ce soir mais aussi pour toute ses performances cette saison. Dans ce match, nous n’avons jamais craqué, même quand nous étions menés, parce que nous avons réussi à construire nos actions, notamment notre bon jeu offensif. Nous sommes sur la bonne voie mais il nous reste encore du temps pour nous améliorer.

Susann Müller (Győr) : C’était une rencontre très difficile, nos transmissions de balle n’étaient pas fluides en première période mais nous étions opposées à une remarquable défense. Après la pause, nous avons réussi à accélérer notre jeu et c’est ce qui nous a permis de remporter le match.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).