LdC – J3

Veszprem en costaud

Crédit photo : Laurent Théophile

Crédit photo : Laurent Théophile

 

On attendait un match ultra accroché physiquement, nous avons été servis… Dans une Zagreb Arena toujours aussi bouillonnante, les hongrois de Veszprem sont venus s’imposer en costaud dans un match très disputé, après un dernier but de l’ailier slovène Gasper Marguc (21-20).

Pourtant rien ne semblait jouer en faveur des finalistes de la dernière Ligue des Champions, déjà marqués par l’absence de leur arrière droit mythique Laslo Nagy, blessé à la main. Après un début de match délicat, où Zagreb menait 7-4 à la 12e minute, l’hécatombe s’est poursuivie pour les Hongrois avec la disqualification directe de Momir Ilic, meilleur buteur de la compétition l’année dernière. Un carton rouge très contesté et contestable. La faute est évidente mais le Serbe est incriminé par la chute d’Obranovic qui ne semblait pas très bien équilibré en l’air. De face, bras tendu pendant le tir de l’arrière croate, qui a après ce contact, heurté violemment le sol directement sur le dos, sans pouvoir se réceptionner, le choc a été très violent mais n’aurait pu être sanctionné que par une exclusion temporaire. Puis 10 minutes plus tard (22e), l’allemand Christian Zeitz a rejoint son partenaire aux vestiaires, pour une raison beaucoup plus inquiétante pour le staff de Veszprem. Lors d’un passage en force de sa part, l’arrière droit s’est immédiatement tenu l’épaule après le contact viril avec la poitrine du défenseur croate. Un communiqué du club ce matin a annoncé que le joueur ne souffrait d’aucunes fractures grâce au diagnostique d’un IRM passé samedi soir. Néanmoins, l’ancien pensionnaire de Kiel, devra effectuer des tests cette semaine afin de savoir si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non.

Une victoire sans trois joueurs majeurs

Mais Veszprem s’est relevé de ces deux mésaventures et c’est d’autant plus impressionnant. De quoi inquiéter les futurs adversaires des Hongrois, car gagner sans Zeitz (qui n’était pas du tout dans un grand jour avant de se blesser), Ilic et Nagy, c’est très costaud et montre la réelle puissance de cet effectif. Sous les yeux d’Ivano Balic, venu soutenir son ancien club, le combat a continué entre les deux équipes, mais aussi dans les tribunes, entre deux des publics les plus bruyants d’Europe. La discipline aura sûrement aidé Veszprem à gagner ce match. Les Croates ont subi 18 minutes d’exclusion, contre 12 pour les Hongrois. De quoi vous laissez imaginer l’intensité physique de ce match.

Marguc décisif

Le jeune ailier droit slovène Gašper Marguč a offert la victoire à son club dans les dernières minutes (Photo : Menczer Zsolt)

Le jeune ailier droit slovène Gašper Marguč a offert la victoire à son club dans les dernières minutes (Photo : Menczer Zsolt)

A 20-20, Veszprem a encore tenu et sorti une très grande défense, pour obliger, Zagreb a tirer sur un jet franc, alors en infériorité numérique, mais Roland Mikler est resté très vigilant. Sur l’action suivante, la base arrière de Veszprem a mis en place beaucoup de mouvements et rotations pour que finalement, Palmarsson se retrouve à droite et libère à Marguc qui ira fixer Stevanovic avec un sang froid glacial, pour le tromper entre les jambes et inscrire son 8e but de la rencontre (meilleur marqueur de la rencontre). Viennent alors 40 secondes aux croates pour tenter d’égaliser, mais après une passe hasardeuse à l’ailier gauche, les visiteurs récupèrent la balle et sécurisent leur victoire, très impressionnante (21-20). Peu d’équipes seront capables de s’imposer à la Zagreb Arena, Kiel l’avait déjà prouvé il y a quinze jours (22-29). Nul doute que Veszprem a réalisé une très grande performance dans ce groupe A, dont ils prennent d’ailleurs la tête devant le PSG handball.

Veszprem – Kiel à l’affiche le weekend prochain

A la prochaine journée, les Croates iront défier le PSG tandis que Veszprem recevront Kiel. Des Kielers qui se sont imposés samedi après-midi dans le derby de la poule face à Flensburg-Handewitt (27-23). Malmenés en première période, en échec sur Kevin Möller, le gardien adverse, les hommes d’Alfred Gislason ont su durcir leur défense dans les dix dernières minutes pour s’imposer. Nikolas Katsigianis, le portier du THW, a été décisif dans les dernières minutes pour mettre en échec un Holger Glandorf jusque là inarrêtable (5 buts). Dahmke au repos, Wiencek blessé au genou dans le premier quart d’heure, Kiel s’est appuyé sur la réussite de sa base arrière, puisque 19 des 27 buts ont été inscrits par le quatuor Canellas (7)-Duvnjak (6), Vujin (5), Weinhold (1).

Pub Espace Pronos EHFCL

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. GoldenCaribou - le 5 octobre 2015 à 15h55

    Match durant lequel les arbitres auraient dû être beaucoup plus sévères sur les contestations de toutes parts… Vujovic comme Xavi Sabaté passaient leur temps à râler auprès des arbitres, c'était vraiment horripilant.

  2. Kieler - le 5 octobre 2015 à 16h58

    S’ils avaient raison leurs contestations étaient justifiées.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves