LDC (M) 1/4

Tout reste possible

Les équipes des 1/4 de finale de la ligue des champions ont donné des indices sur ceux qui pourraient rejoindre la grande fête de Cologne du 30 et 31 mai. Des pistes… Mais rien de définitif, car aucun match n’a débouché sur un écart de plus de deux buts, pas forcément pour l’équipe qu’on attendait. Retour en détail sur les quatre matches aller.

abalo-psg

Luc Abalo avec son but dans les derniers instants de PSG-Veszprem montre que tout est possible en LdC 

HC PPD Zagreb – FC Barcelona

L’ensemble des matches aller ont fait la part belle aux défenses, sur la lancée d’un mondial où le secteur défensif fut la clé. La rencontre à Zagreb, dans une arena chauffée à blanc par 15200 spectateurs comme aux plus belles rencontres du mondial 2009, n’a pas dérogé à la règle. Il faut attendre 5 minutes pour voir deux buts, lorsque Victor Tomas répond à Josip Valcic (1-1, 5e). L’ambiance semble rendre fébrile les acteurs de la rencontre, qui offrent un jeu haché par de nombreuses erreurs techniques et de tirs manqués. Barcelone passe devant pour la première fois à la 13e minute sur un contre de Sigurdsson (5-6, 13e). Les catalans prennent le dessus en étant plus propre dans le dernier geste : à la 22e minute, le pourcentage de réussite au tir affiche 35% pour Zagreb contre 59% pour Barcelone (6-10, 22e). L’échange se rééquilibre en fin de mi-temps, sans que Zagreb n’arrive à refaire son retard (10-14, MT) en partie à cause d’un Nikola Karabatic en mode bulldozer (4 buts à la mi-temps, 6 au total).

L’arrière français va se faire voler la vedette en seconde période par le grand gaucher Croate Luka Stepancic. L’artilleur de 24 ans va inscrire prêt de la moitié des buts de son équipe en deuxième période (6 buts, 9 au total) sans que Saric, pourtant très bon ce soir là, ne trouve la parade.  Grâce à Stepancic et au courage de Mandalinic (3/4) et de Brozovic (2/2) qui inscrivent les deux derniers buts croates en passant dans la très agressive défense de Barcelone, Zagreb revient à un petit but (23-24, 59e). Cependant, c’est le capitaine Victor Tomas qui clôt – comme il l’avait ouvert – le score, d’une roucoulette hors-norme qui offre de l’air aux Barcelonais pour le match retour (23-25, FM).

HC Vardar – KS VIVE Tauron Kielce

Rencontre également à guichet fermé à la halle Jane Sandanski du Vardar Skopje, pleine comme un œuf pour voir leurs favoris défiés une nouvelle équipe Polonaise quelques semaines après avoir retourné le Wisla Plock. C’est le Vardar qui domine le début de rencontre, tandis que Kielce s’en remet par deux fois à Jurecki (4-2, 8e). C’est encore Jurecki qui intercepte le ballon pour lancer Chrapkowski qui repose le score à plat (4-4, 11e). Le match se transforme en combat de chiffonnier, un combat se terminant souvent à la limite du refus de jeu et dans lequel les esprits se chauffent, à l’image de cette dispute en fin de mi-temps entre Toskic et Buntic. Logiquement, ce sont les tireurs longue distance qui sont le plus en vue à cet instant tel Gorbok (3 buts à la mi-temps, 5 au total) ou Tkaczik (3/3 à la mi-temps, 4 au total). Kielce reprend le devant sur la fin de mi-temps (8-9 ; 10-11), heureusement pour le Vardar, Sterbik s’interpose sur un contre de Strlek pour garder un score équilibré au retour des vestiaires (11-11, MT).

Le début de seconde mi-temps ressemble fort au début du match. Skopje refait l’écart, grâce à un impérial Sterbik. Pribak puis Gorbok manquent cependant le +3 ce qui permet à Kielce de tenir le choc jusqu’à ce que Tkaczik marque enfin dans cette seconde mi-temps (13-12, 41e). Les Macédoniens gardent un temps le cap, si bien qu’au terme des deux minutes d’exclusions logiquement récoltées par Jurecki pour une faute terrible sur Karacic, la victoire semble se dessiner (15-12, 45e).
Mais ça, c’était avant que Sego dans les buts et Strlek devant ne deviennent bouillant. Les deux joueurs vont prendre feu pour permettre de revenir en une vitesse éclair au milieu du morne rythme du match (15-15, 48e). Strlek inscrit à ce moment ses deux premiers buts, il terminera avec le meilleur score de son équipe (5 buts). De quoi permettre à Kielce de prendre le devant des opérations (16-17 ; 17-18 ; 18-19). Cupic, très peu en vu durant la rencontre, va être impeccable en fin de rencontre (3/3) pour offrir les premiers breaks en faveur des Polonais (18-20, 19-21). Le Vardar va s’embourber dans la défense de Kielce pendant de longues minutes. Asphyxiés, ils peuvent remercier Karacic qui permet de ne partir qu’avec seulement deux buts de retard en Pologne (20-22, FM). L’ambiance ne sera cette fois pas en leur avantage.

PSG Handball – MKB-MVM Veszprém

Résumé de la rencontre ici.
Réaction ici.

Pick Szeged – THW Kiel

Résumé et réaction par notre envoyé spécial Péter Kiss ici.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).