LFH – J13

Nantes trop inconstant face au leader

IMG_3646

En ouvrant de la meilleure des façons les rounds de 2015, Frédéric Bougeant et Fleury ont mis sur les rails leur mois de Janvier des plus consistants. Pour Nantes en revanche, la prise de température a été plutôt glaciale.

Calme et efficacité auront été les deux mots d’ordre du FLHB dont la première sortie de l’année s’est avérée concluante. Sur le parquet de Nantaises rêvant de playoffs, Fleury a tenu les rênes avec maîtrise.

« On le sentait plutôt bien… depuis trois jours ! Vous nous auriez demandé lors de la reprise, à moi comme aux filles, comment nous envisagions ce premier déplacement à Nantes, la réponse n’aurait pas été la même, souriait Frédéric Bougeant en fin de match. Maintenant tout a été fait pour nous remonter comme des pendules côté nantais (il avait été interdit à l’un des membres du staff de filmer une rencontre, NDLR)… et cela a bien fonctionné !  »

Une affaire rondement menée par les handballeuses loirétaines qui pourtant ont eu parfois du fil à retorde face à  des locales ne se laissant pas marcher sur les pieds. Privées de Cousin (fracture de quatrième métacarpe), Lovric encore en rodage,  les Nantaises n’auront jamais toutefois pris le rythme à leur compte contre une équipe qu’elles savent tenir sans pouvoir la faire réellement vaciller. Une inconstance flagrante qu’elles ont fatalement payé cash.

« Les pertes de balles et le manque de précision en première mi-temps nous coûtent très cher et nous obligent à courir après le score. Ajoutez à cela nos échecs sur attaque placée, même en mettant les bouchées doubles en défense… Avec Fleury, qui mérite complètement sa victoire, cela ne peut suffire, concédait Jan Basny, dont le début d’année s’annonce compliqué avec un calendrier gargantuesque. On a été trop timides pour espérer les déstabiliser »

Bougeant : “efficace sans faire n’importe quoi”

L’excellente N’Ze Minko ou la fougue d’Aoustin n’y changeaient rien : les Espagnoles encore sur leur nuage, à l’instar d’une Barbosa scintillante (10/11 au tir), et un duo  Tounkara-Kamdop dévastateur ramenaient illico les Roses à la réalité. Du travail de patronnes et un coach qui se devait de conserver un yeux sur le calendrier qui attend sa troupe dans les jours à venir. « On fait un match sérieux, avec peu de déchets et il fallait se montrer efficace sans faire n’importe quoi, car nous enchaînons quatre rencontres en dix jours, rappellait Bougeant. Je suis content des rotations, il va falloir maintenant se montrer plus athlétiques sur certaines phases et gagner en constance, notamment dans les buts ».

Même si Darly Zoqbi de Paula a contenu une petite baisse de régime et peiné à trouver son rythme de croisière, la Brésilienne a rapidement su remettre la machine en route pour démontrer une fois de plus qu’elle sera l’un des atouts majeurs de cette équipe fleuryssoises dans sa course aux titres cette saison. Et justement, après le championnat, c’est une rencontre de coupe, cette fois ci à la maison, qui attend Houette et les siennes, avec Nice au programme ce dimanche.

Hommage aux victimes de l’attentat au siège de Charlie Hebdo

Difficile de ne pas évoquer le climat lourd pouvant régner au Vigneau avant une rencontre se voulant pleine de respect. Une minute de silence a été respectée et des roses blanches portées par les joueuses en hommage aux personnes tués dans l’indicible barbarie le mercredi même dans les locaux de nos confrères de Charlie Hebdo.

 

 

 

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).