LNH – J3

Chambéry en voulait plus

Chambéry s’impose en faisant forte impression face à Nantes (34-29). De quoi se rassurer pour les Savoyards, après deux matches ternes à Créteil et à Nîmes. Côté Nantais, retour sur terre difficile après le premier match à enjeu de la saison.

Chambéry - Detrez@THEOPHILE_Laurent

Chambéry avait la rage de vaincre en clôture de la 3e journée de LNH – Crédits : Théophile Laurent

De l’enjeu, il y en avait ce soir au phare. Certes, ce n’est que deux points en plus mais Nantes voulait continuer son bon début de saison, et bonifier son impressionnante démonstration de la semaine de précédente contre Créteil (40-29). Une dynamique opposée à celle de Chambéry, qui ne comptais qu’un petit point dans la besace, et qui était en opération rachat à la maison.

Diesel savoyard certifié

Si le diesel n’est pas en vogue ces derniers jours, il a pourtant fonctionné plein pot pour les savoyards. Quelques cahots au démarrage, avec deux pertes de balles qui se paient comptant (1-3, 4e). Mais en appuyant sur l’accélérateur N’Guessan (4 buts en 10 minutes) et avec la sécurité Genty opérationnelle (6/18 à la MT), Chambéry allait prendre un autre visage (8-8, 9e). Tout l’inverse de Nantes qui abusait du pilote Claire et de son co-pilote Rivera, qui fatalement craquent tour à tour sur les ballons chauds… Et Nantes tombe dans le fossé (15-11, 26e).

Dans une fin de mi-temps tendue par les exclusions et le jeu qui se hachait, c’est encore Chambéry qui prennait le meilleur. Au point de s’assurer à la mi-temps une avance inespérée 20 minutes auparavant (17-12, MT).

Nantes en peine

Le début de mi-temps fut, lui, Nantais. À la faveur du bras de Delecroix, Nantes fait bonne figure. Seulement, sans arrêts de gardiens ou défenses bonifiée, l’écart ne s’effrite pas (19-14, 33e). Pis, Feutrier rentre enfin ses balles tout comme Matulic qui aura électrisé le phare (7/7 !). Enfin Bicanic se mêlait à la fête des arrières pour faire presque définitivement l’écart (22-30, 48e). Ivica se permet alors de faire entrer la jeune garde, dont la jeune recrue Da Silva qui découvre pour la première fois le Phare. Le Brésilien qui va alors se sentir pousser des ailes et, sur une belle prise d’intervalle, inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs. Le calice jusqu’à la lie pour Nantes (34-29, SF).

Réactions

Delecroix : On a pêché au niveau de la défense. On a trop laissé tirer les arrières, alors qu’on savait que ça allait être des dangers, que c’était des tireurs de loin. Après, notre montée de balle était pas au point, c’est des choses à travailler dans ce début de saison. Le prochain match sera presque à domicile en Bretagne (à Cesson), il faudra se relâcher, et ça reviendra par la défense.

Anti : C’est de la déception, j’espérais qu’on joue un autre match, d’une autre façon. Je suis déçu se soir, simplement. Je pense qu’en prenant 34 buts, il est difficile de s’imposer à l’extérieur, surtout ici à Chambéry. Quand on a gagné ici, car c’est arrivé, on en a pris beaucoup moins. On a perdu trop de duel, j’ai vu qu’on avait pas assez d’entraide en défense, donc Chambéry a trouvé trop de solution facilement sur des joueurs qu’on avait pourtant identifié. Malgré la bonne entame, haute agressive, au fur et à mesure on a reculé et on les a laissé jouer. Même avec trois système défensif, on a pas eu la solution.

Genty : On était pas très serein mais ça c’est bien déroulé ! La preuve sur les cinq premières minutes, on est pas très confiant, on prend trois contre attaques sur trois pertes de balles, on se dit “aller, c’est reparti comme contre Nîmes ou contre Créteil”. Mais ensuite on a mis en place notre stratégie en attaque, en défense et ça a fonctionné. Il fallait vraiment qu’on se sorte les doigts du c** ! Il faut s’appuyer là dessus, car là, ça va être dur. Montpellier c’est plus fort par exemple… Mais faut chercher les points, en ayant perdu des points à Créteil et Nîmes, on a plus le choix, sinon on peut s’enterrer… Ce soir on perdait, on pouvait la creuser notre tombe (rire). Il faut enchaîner, même si une défaite contre Montpellier ou Paris ce sera pas la fin du monde.

Statistiques

Chambéry

Exclusion : Feutrier, Paturel (x2), Matulic, Panic.

Yann Genty (GB –-10 arrêts) ; Maxime Diot (GB – 2 arrêts) – Alexandre Ttitta (0/3) ; Marko Panic (2/3) ; Jaõ Pedro Da Silva (2/2) ; Melvyn Richardson ; Edin Basic (7/8) ; Remi Feutrier (2/5) ; Timothey N’Guessan (8/11) ; Johannes Marescot (1/1) ; Jerko Matulic (7/7) ; Pierre Paturel ; Grégoire Detrez (2/4) ; Damir Bicanic (3/5).

Nantes

Exclusion : Feliho (x2), Gharbi.

Matias Schulz (GB – 4 arrêts) ; Robin Cantegrel (GB – 7 arrêts) – Alberto Entrerrios (0/1) ; Mahmoud Gharbi (1/1) ; Nicolas Claire (5/8) ; Valero Rivera (7/11) ; O’Bryan Nyateu (3/7) ; Igor Anic (1/1) ; Jordan Camarero (4/4) ; Nicolas Tournat (2/2) ; Rock Feliho (1/1) ; Théo Derot (0/2) ; Florian Delecroix (4/8) ; Rodrigo Salinas (1/2).

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Ducros - le 25 septembre 2015 à 08h37

    Bonjour.

    Pouvez vous vous relire quand vous retranscrivez le résumé du match a l ecrit.Il y a des fautes partout et ce a chaque article..

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).