LNH – J3

Paris et Chambéry en mode choc

Simicu St Raph

Premier test pour le PSG, suite de la série infernale pour Chambéry et quelques matchs accrochés de milieu de tableau, voilà ce que nous réserve la troisième journée de LNH.

Quatre jours après sa sortie de route allemande, le PSG retrouve son parquet de Coubertin, avec l’intention de repartir dans le bon sens. Mais l’adversaire qui se présente en face de la bande à Nikola Karabatic ne vient pas exactement la fleur au fusil. Motivés par leur belle finale au Trophée des Champions il y a quelques semaines, les Raphaëllois rêvent d’un exploit dans la capitale. Seulement battus 27 à 29 à Rezé, ils avaient été les premiers à vraiment secouer ce PSG nouvelle version, qui depuis n’a pas fini un match à moins de 27 buts encaissés. Et comme Joël Da Silva semble voir le boulot de son chantier défensif commencé il y a plus d’un an, il se dit qu’il y a peut être matière à faire quelque chose. La troisième équipe invaincue depuis le début de la saison, Cesson-Rennes, se déplacera mercredi soir à Bougnol pour continuer sa série. Et pourquoi pas ? Montpellier reste sur deux matchs perdus, même si des signes encourageants ont été observés face à Skopje, comme le souligne Patrice Canayer : “Malgré la défaite, j’ai trouvé le niveau, le contenu que proposait les joueurs beaucoup plus intéressants. J’ai aussi aimé l’engagement que les joueurs avaient mis dans cette rencontre. Cesson est une équipe délicate à jouer, mais on connait leurs points forts et leurs faiblesses”. Point commun entre les deux équipes, elles ont toutes les deux affronté Chartres depuis la reprise. La semaine dernière, Yérime Sylla a dû y laisser Romain Briffe (doigt fracturé), qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des absents bretons. Les absents, les Nantais les récupèrent petit à petit, et Thierry Anti peut désormais compter sur son Chilien Salinas, entrevu face à Créteil la semaine dernière. Et ce renfort ne sera pas de trop à l’heure d’aller défier Chambéry dans son Phare. La saison passée, les Savoyards l’avaient emporté par deux fois avec un but d’écart et on est prêts à parier que cette fois encore, l’écart entre les deux équipes ne sera pas bien grand. Et si Nantes compte déjà trois points au clasement, le CSH n’en a un et serait bien avisé de l’emporter pour ne pas laisser le train européen s’éloigner d’entrée de jeu.

Maintenant, Créteil et Chartres veulent des points

Ferrandier CréteilAutre équipe qui aimerait bien lancer sa saison, Créteil. Une belle entrée en matière en coupe de la ligue à Cesson, un match nul contre Chambéry plein de promesses (27-27) avant la dégringolade la semaine passée à Nantes (29-40). “On a manqué d’engagement, on a raté un nombre de tirs incaculable, notre prestation a été indigne d’un club de LNH”, les mots sont durs, mais Antoine Ferrandier ne mâche pas ses mots à l’heure de revenir sur la déroute nantaise. “Il y a sans doute eu un relâchement inconscient après notre bon début de saison mais cette défaite a été un bonne piqûre de rappel”. La réception d’Aix, un autre prétendant à la première moitié de tableau, pourrait bien être l’occasion de mettre quelques points dans la besace avant d’aller visiter le Nord et le Gard dans les prochaines semaines. “On a eu un accident la semaine dernière, mais on veut valider et traduire les bonnes choses qu’on a montré à Cesson et contre Chambéry en points, pour également emmagasiner de la confiance” espère Antoine Ferrandier, le demi-centre cristollien qui a vu ses prérogatives augmenter en ce début de saison. Toulouse aussi ne compte qu’un point au classement à l’heure de recevoir Chartres, toujours à la recherche de son premier point. Pourtant, les troupes de Pascal Mahé ont montré de belles choses, que ce soit à Montpellier ou face à Cesson, sans jamais parvenir à conclure. “On aimerait bien revenir de Toulouse avec un point” disait Robin Molinié il y a quelques jours à l’Echo Républicain.

Ivry et Nîmes visent la série

Chipurin Mikhaël-160515-3776L’autre promu, Ivry, s’en tire pour l’instant bien mieux, et espère bien confirmer sa bonne santé du moment lors de la réception de Nîmes. Très content de la réaction de ses troupes face à Chambéry (30-27) après deux défaites consécutives, le coach de l’USAM Franck Maurice aimerait bien l’emporter dans le Val de Marne pour lancer une série avant les venues de Toulouse et Créteil au Parnasse les semaines suivantes. Nîmes a la possibilité d’empocher six points sur les trois prochaines journées face à des adversaires de son championnat. Mais le coach gardois sait qu’un déplacement à Delaune n’a rien d’une sinécure, et que la saison dernière, il y avait laissé des plumes en coupe de France. Lanterne rouge avec Chartres, Tremblay aimerait bien ouvrir son compteur le plus tôt possible pour s’aérer la tête. Problème, Dunkerque est au menu cette semaine, et les Nordistes arrivent gonflés de confiance après leur victoire face à Montpellier. “On sait que notre équilibre peut être fragile, notamment à l’extérieur” disait Patrick Cazal jeudi dernier. Mais comme Tremblay évoluera à domicile et avec la pression de ne pas se faire distancer dans la zone rouge, pourquoi les Nordistes n’en profiteraient pas ? Surtout qu’après Audray Tuzolana la semaine dernière, David Christmann a perdu cette semaine Uros Bundalo, son pivot slovène touché à la main…Compliqué, compliqué !

Kevin Domas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).