All – J14

Une douzième victoire de rang pour Kiel

Duvnjak Kiel

Flensburg a repris sa place de leader après avoir rattrapé son match de retard, mais Kiel, co-leader, s’est imposé en patron à Melsungen (23-30). Berlin a laissé un point à Gummersbach, et ça bouge en bas de classement.

Le match de la semaine : MT Melsungen-THW Kiel

Tout oppose Kiel et Melsungen sur le début de saison. D’un côté, le THW est fidèle à lui-même avec une seule défaite depuis le début de saison (à Wetzlar), de l’autre Melsungen n’a clairement plus l’entrain de la saison dernière qui l’avait amené à la quatrième place du championnat. Le MT restait surtout sur deux défaites qui font mal en championnat, à Balingen (29-25) et à domicile dans le derby de la Hesse contre Wetzlar (25-28). Kiel était donc largement favori, mais les Zèbres ont perdu deux fois lors de leurs trois derniers déplacements dans le chaudron de Cassel plein à craquer.

Le début de rencontre est d’ailleurs à l’avantage de Melsungen. Johan Sjöstrand fait le spectacle avec une grosse parade devant Raul Santos avant l’ouverture du score de l’ailier international Johannes Sellin (1-0, 4′). Kiel met cinq minutes à ouvrir le score, bloqué par une défense à plat, et le MT mène même de deux buts (3-1, 6′). Sauf que Nikola Bylik sonne la révolte pour Kiel avec un but à 9m (3-2, 7′) : la défense de Melsungen doit sortir, mais se désorganise vite. Pire : de moins en moins inspirés en attaque, les Rouges se font prendre en contre. Kiel plante un 5-0 et Michael Roth, le coach du MT, pose un temps-mort pour stopper l’hémorragie (3-6, 10′). Le temps-mort est bénéfique : Melsungen reprend les bases de son jeu, retrouve des solutions, mais reste à trois buts de retard. La magnifique roucoulette de Michael Allendorf, idéalement servi dans le cœur de la défense, a le mérite de maintenir éveillé le public (6-9, 19′).

Les choses se gâtent rapidement pour les locaux. Avec peu de solutions en attaque, les actions en soliste se multiplient, avec un faible résultat. Niklas Ekberg, meilleur buteur du match avec neuf buts (dont 4/5 pen.) marque en contre, et Michael Roth pose son deuxième temps-mort (6-12, 22′). Sans réussite, puisqu’en plus de trouver peu de situations favorables, Melsungen bute sur un excellent Andreas Wolff. Le portier de la Mannschaft lève le pied droit très haut pour repousser un 7m d’Allendorf (22′). Sur un service parfait de Marko Vujin, Patrick Wiencek conclut un 7-0 pour Kiel qui prend dix buts d’avance (6-16, 25′). Deux buts marqués avant la pause permettent à Melsungen de réduire l’écart (10-18, 30′), mais le mal est fait. Melsungen n’arrive pas à revenir à moins de quatre buts de son adversaire, malgré la belle performance de Dener Jaanimaa, l’ancien Kieler, qui allume à 9m pour un de ses sept buts (16-22, 45′). Une belle lucarne de Lukas Nilsson (22-28, 58′) confirme la victoire de Kiel (23-30). Le THW signe sa douzième victoire de rang en championnat, quand Melsungen s’enfonce dans le ventre mou du championnat.

Rhein-Neckar Löwen et Flensburg restent réguliers

Les semaines se suivent et se ressemblent pour le champion en titre Rhein-Neckar Löwen. Les Lions ont remporté leur neuvième match d’affilée en championnat avec un succès à domicile contre Hanovre, qui restait sur quatre victoires de rang (34-30). Si le TSV est devant dans les dix premières minutes (5-7, 10′), un 6-0 conclu par Alexander Petersson permet à RNL de prendre le large (15-9, 24′). Les hommes de Nikolaj Jacobsen ont ensuite tenu à distance leur adversaire en profitant de la performance cinq étoiles de leur demi-centre Andy Schmid. Le Suisse réalise sa match le plus prolifique de la saison en championnat avec onze réalisations. Les 17 arrêts de Mikael Appelgren et la bonne performance globale de l’équipe a fait le reste. Une sorte de rachat pour RNL, battu en Ligue des champions quelques jours plus tôt à Zagreb (25-21).

De son côté, Flensburg a récupéré la place de leader de Bundesliga à la différence de buts. Le SG a battu Leipzig mercredi en match en retard de la sixième journée (31-23), grâce à douze buts d’Anders Eggert et 16 arrêts de Mattias Andersson. Les partenaires de Kentin Mahé jouaient à nouveau à domicile dimanche contre le promu Minden. Flensburg a fait la différence en huit minutes avec sept buts consécutifs (4-5, 7′ ; 11-5, 15′), puis a gardé minimum cinq buts d’avance. Jim Gottfridsson amène les siens à +10 (27-17, 50′), et Fle-Ha s’impose logiquement 30-23. Après quatorze journées, Flensburg compte déjà 36 buts d’avance au goal-average sur Kiel (+113 contre +77). Un écart qui peut être comblé, mais qui est déjà conséquent et qui peut avoir son importance si le titre se décide à la différence de buts…

Gummersbach tient en échec Berlin

« Nous avons été trop idiots. » Fabian Wiede regrettait les nombreuses erreurs de son équipe de Berlin à Gummersbach dimanche. Les Füchse étaient en effet largement en tête après vingt premières minutes parfaites (5-12, 20′). Mais en dix minutes, tout a été gaspillé par des erreurs techniques surtout. Gummersbach relance le match avec un 7-0 (6-13, 22′ ; 13-13, 29′) et poursuit sur sa dynamique après la pause (18-15, 35′). Les locaux tiennent alors la rencontre (24-21, 48′), notamment grâce à un bouillant Carsten Lichtlein dans les buts (13 arrêts) et un excellent Julius Kühn (11 buts dont 5/5 pen.). Mais Wiede, deux semaines avant son opération à l’épaule, finit par égaliser (25-25, 55′). Dans les deux dernières minutes, Gummersbach est en infériorité numérique et même en double infériorité dans les 30 dernières secondes, mais garde le point du nul (26-26). Personne, au final, ne pouvait être content ou mécontent du résultat.

Dans la tempête, Leipzig reprend la cinquième place

Quelle semaine agitée pour le SC DHfK Leipzig ! Après la défaite contre Flensburg mercredi, l’entraîneur leipzigois Christian Prokop a officialisé son intérêt pour le poste de sélectionneur allemand. S’en est suivi une véritable tempête médiatique autour du club. Les conditions n’étaient pas idéales avant de recevoir Wetzlar, une équipe à un point des Saxons au classement. Néanmoins, les Saxons ont livré une partie très sérieuse avec une très bonne première période (14-10). Alors que le match était particulier pour le demi-centre du HSG Philipp Weber (5 buts), ancien leipzigois, Wetzlar égalise par Kasper Kvist (17-17, 40′). Mais porté par son capitaine Lukas Binder, excellent sur son aile dimanche (10 buts), Leipzig a repris l’avantage et s’impose logiquement 30-26. La belle performance collective donne du baume au cœur au SC DHfK après les derniers événements éprouvants.

Magdebourg enchaîne contre Erlangen

Le dernier match à domicile de Magdebourg s’était vraiment mal passé face à Hanovre, avec la plus grosse défaite à domicile de l’histoire du SCM en Bundesliga (22-37). Face à Erlangen, Magdebourg voulait donc purger son esprit de ce souvenir négatif. L’opposition n’est pas simple face à un promu placé au milieu de tableau, qui est au coude à coude avec les maîtres des lieux (12-12, 28′), mais Magdebourg peut prendre un peu d’avance en deuxième mi-temps (22-19, 44′). Mais avec huit minutes sans marquer, le SCM se fait reprendre par les Bavarois (22-23, 50′). Par un but de Nemenja Zelenovic, les Verts et Rouges reprennent l’avantage (26-25, 58′) et Erlangen n’arrive pas à égaliser sur sa longue possession. Après avoir commencé le match sur un triste 0/6 au tir, Michael Damgaard marque deux buts dans les dix dernières minutes, dont le but de la victoire à quelques secondes de la fin qui délivre son équipe (27-25). C’est la quatrième victoire de rang pour Magdebourg, en incluant les deux succès en Coupe EHF. Erlangen est dixième.

A Balingen et Coburg les belles opérations

Dans le bas du classement, Balingen est allé remporter un match extrêmement important à Lemgo (20-23). Le HBW a pris les commandes dans les vingt dernières minutes et n’a pas été rattrapé. Fort de ce succès, Balingen remonte à la treizième place et prend trois points d’avance sur son adversaire, toujours premier relégable.

Coburg, de son côté, recevait Bergischer pour un véritable match de la peur entre les deux derniers du championnat. Pour l’occasion, et alors que le BHC est sur une série de six défaites consécutives, Viktor Szilagyi a réalisé sa deuxième sortie de retraite cette saison. Les Lions de Solingen sont devant à la pause (11-12), mais le match est très serré (21-21, 45′). Coburg parvient finalement à prendre un avantage décisif à cinq minutes du terme (28-24, 55′), et Bergischer ne peut revenir à temps au score. Coburg signe une victoire très importante (28-26), et cède la place de lanterne rouge à Bergischer, qui est en souffrance cette saison.

Vous pouvez retrouver le classement sur notre site. Notez qu’en plus du dernier match de cette journée opposant le TVB 1898 Stuttgart à Frisch Auf! Göppingen (20h15), deux autres matchs en retard seront rattrapés mercredi : Rhein-Neckar Löwen-Lemgo (J6, 19h) et Berlin-Melsungen (J13, 20h15).

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Kieler - le 6 décembre 2016 à 23h40

    C'est pas pour cette année le titre pour le THW Kiel. Flensburg est supérieur.

    Franchement, malgré un bon début de saison, je suis très déçu et surtout en ligue des champions. Maintenant ce n'est que la première partie de saison mais à mon humble avis, pas de Final4 pour nous cette saison.

    Par contre, bravo à Melsungen pour avoir signé Jaanimaa qui a montré l'étendue de son talent. Dommage pour lui que peu de clubs européens s'intéressent à lui parce qu'il est bourré de talent.

    Quant à RNL, ils vont s'écrouler au moins 4 fois en championnat cette saison je pense. C'est beaucoup pour le titre.

  2. Jean - le 7 décembre 2016 à 09h13

    Je suis d’accord avec ce que tu dis sur le THW Kieler, mais n’oublies pas que vous jouez avec 2 joueurs de 1996 en ARG, 2 joueurs très jeune aussi a l’aile donc c’est sur qu’il n’y a plus autant d’experience comme Jicha, Klein ou meme Ilic auparavant…

    • Kieler - le 8 décembre 2016 à 10h19

      Je ne dis pas le contraire et je suis très content de cela. Même dans la défaite je reste fan de Kiel. Je suis plutôt fier de la jeunesse de l'équipe ça me rappelle le trio Karabatic, Andersson d'il y a quelques années ^^, avec Lövgren jouant le rôle qu'a Duvnjak aujourd'hui.

      Il n'y a plus qu'à attendre que Gislason les amène à maturité et là l'équipe fera très mal. Cela dit, elle est quand même premier ex-aequo avec Flensburg et Rhein Neckar Löwen en championnat. Je suis juste déçu de leurs perf en ligue des champions.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).