EHF Cup

Chambéry maîtrise le premier acte

Marko Panic (Chambéry)

En EHF Cup, Chambéry lance sa phase de groupe idéalement en disposant de Ystads avec un large écart (32-22). Dominant de bout en bout, Chambéry dispose d’un premier matelas vers les quarts de finale.

L’absence de Lukas Nilsson a du peser lourd dans la balance Suèdoise, bien trop emprunté pour dépasser la forteresse savoyarde. Alternant entre la 3-2-1 avec Benjamin Gille en pointe et la 5-1, jamais les Suédois n’ont réussi à dépasser le mur mis en place par les tacticiens Ivica Obrvan et Danilo Brestovac. Après un round d’observation où Chambéry ne confirme pas ses premiers écart (5-5, 10e), Ystads a flanché sous les coups de Marko Panic et surtout face à l’inspiration de Queido Traoré (5/5 à la mi-temps). Un 6-1 ravageur va faire exploser le score (7-6 ; 12-7) et Chambéry se dirige au vextiaire avec un écart conséquent (16-11, MT).

Rouleau compresseur

Bicanic (Chambéry)Si en première mi-temps Anton Hallbäck avait fait illusion (5/8 en première mi-temps), il va petit à petit se faire oublier. Un sursaut nordique en début de seconde mi-temps aura tout de même fait frémir le chaud public du Phare (16-13, 33e). Mais l’illusion ne durera pas, cette fois à l’instigation de Melvyn Richardson (7/10) qui confirme ses dernières sorties prometteuses, à l’image également Joao Da Silva (3/3) qui prend confiance en lui. Inoffensif et coupable de nombreuses fautes inutiles, Ystads coule à pic (21-16 ; 25-18), jusqu’à atteindre les 10 buts (29-19, 54e). Les dix dernières minutes auront permis à Chambéry de mettre ses remplaçant et pour la première fois Radivoje Ristanovic dans les buts, tout en gardant le même écart (32-22, SF). Face à un sérieux prétendant pour la qualification, le contrat est plus que rempli.

Réactions

Queido Traoré : “Je suis content d’avoir aidé l’équipe à mener au score tout le long du match, je pense qu’on a vraiment été solidaire tout le long, défensivement et offensivement. En défense, on savait qu’ils avaient des échanges de balles plus rapide que nous, donc on a mis en place une 3-2-1 et une 5-1 qui a fonctionné à 80%. Le coach a réussi à nous gérer. On a assurer la victoire de dix buts, on sera plus serein au match retour là-bas”.

Melvyn Richardson : “On devait  se rattraper après le match de samedi, pour le public et pour nous. Direct après le match, on s’est remis au travail, on a bien bossé et analysé cette équipe d’Ystads. Ça a payé : dès l’entame on a imposé notre rythme et après on a géré le long du match, on a fait tourner donc c’était top. Là-bas ce sera autre chose, ils seront à la maison, on aura le voyage… Ce sera à nous de bien se préparer.”

Kim Andersson : “Ce fut un match vraiment difficile pour nous, nous avons beaucoup de jeunes joueurs qui ont besoin de prendre de l’expérience pour faire évoluer leur jeu. Nous avons fait le maximum pour remporter ce match, mais nous avons fait beaucoup trop d’erreurs punies par Chambéry qui a beaucoup plus d’expérience et qui est une bonne équipe aussi bien en attaque qu’en défense. Je pense aussi que nous avons appris énormément, nous n’allons pas rentrer à la maison complètement abattu”.

Sibbe Seifert (entraîneur Ystads) : “Chambéry a une bonne équipe, c’était trop compliqué de jouer à ce niveau pendant 60 minutes. Je pense que nous avons fait beaucoup trop d’erreurs techniques, et Chambéry nous a puni. Cela nous a compliqué la tâche. Nous avons appris beaucoup, nous avons une équipe jeune, qui découvre ce type de rencontres. Mais nous pouvons apprendre de ces défenses, de ces oppositions et les ramener avec nous, dans le championnat Suédois. Dans un mois nous jouerons à la maison, j’espère que l’inverse se produira, et que nous allons l’emporter avec 10 buts.”

Danilo Brestovac (adjoint Chambéry) : “Je suis très content car on a fait un très bon match. c’est vrai qu’on a pas bien commencé contre Cesson en coupe de France, on a vite mis de la pression sur ce match parce qu’on commence la coupe d’Europe et il fallait bien la commencer. C’est important car je pense que nous sommes les deux meilleures équipes dans cette poule. Je suis aussi très content car on a utilisé tout les joueurs, sauf Alexandre tritta (et Edin basic de retour de blessure ndlr). On a gardé encore des réserves, car on joue dimanche un match très important puis Créteil chez nous le mercredi et Bucarest à l’extérieur, où il faudra gagner”.

La feuille de match

Arbitre Amar et Dino Konjicanin

Chambéry – 32

Exclusion : Panic (34’31).

Yann Genty (11/29 – GB) ; Radivoje Ristanovic (1/5 – GB) – Benjamin Gille ; Remi Feutrier (0/1) ; Queido Traoré (8/10) ; Damir Bicanic (2/5) ; Joao Da Silva (3/3) ; Timothey N’Guessan (1/4) ; Marko Panic (5/6) ; Alexandre Tritta ; Melvyn Richardson (7/11 dt ¾ à 7m) ; Jerko Matulic (3/9 dt 0/1 à 7m) ; Pierre Paturel (2/3) ; Grégoire Detrez (0/1) ; Edin Basic (1/1 dt 1/1 à 7m) ; Johannes Marescot ().

Ystads IF – 22

Exclusions : Emil Hansson (14’33, 57’57) ; Philip Nilsson (26’14) ; Linus Andersson (41’55) ; Martin Bager (52’01).

Anders Persson (13/41 – GB) ; Andreas Björkman (1/5 – GB) – Martin Bager (4/5) ; Herman Hugosson ; Kim Andersson (1/3) ; Emil Hansson (3/8) ; Linus Andersson (2/3) ; Hampus Andersson (2/3) ; Osacar Zereba (1/2) ; Lukas Sandell (1/2) ; Alexander Borgstedt ; Julius Martinsson (1/1) ; Anton Hallbäck (7/11 dt 4/4 à 7m) ; Philip Nilsson (0/1).

Maxime Thomas à Chambéry

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Kieler - le 12 février 2016 à 12h18

    Kim Andersson…. C’est plus les 10 buts par matchs dis donc….

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).