EHF Cup

Grannolers au bout du suspens

Crédit photo : BSV Bjerrngbro/Silkeborg

Christiansen n’aura pas suffit à Silkeborg – Crédit photo : BSV Bjerrngbro/Silkeborg

Après la qualification de Nantes, Göppingen et Chambéry en quart de finale, c’est Grannolers qui a réussi à se qualifier au bout du suspens au Danemark face à Silkeborg malgré une défaite 32 à 26.

La surprise avait été énorme au match aller, car les espagnols étaient loin d’être favoris après un passage en quart au finish. Pourtant Grannolers avait réussi à repousser Silkeborg à six buts dans sa salle (30-24). Il fallait dorénavant confirmer cet écart dans une salle hostile. Cela commence difficilement, avec Mads Christiansen qui fait le premier écart avec deux buts lointains coup sur coup (5-3, 7e).

De l’espoir à l’effondrement

Face à une équipe danoise concentré à l’image de Nikolaj Nielsen au 7m (6/6) et dont la barque est menée par Sebastian Skube (6 buts), César de Almeida est loin d’être autant à la fête qu’au match aller. Le score enfle (9-5, 12e), et atteint vite la qualification virtuelle pour Silkeborg (12-6, 17e) sur un but de Johan Hansen (5 buts). L’intensité grandit avec le temps, un jeu plus haché qui sourit aux espagnols, revenu à une hauteur raisonnable sur un lob à sept mètres tout en finesse de Sole Sala (15-12, 24e). À la pause, les jeux sont loin d’être fait (18-15, MT).

crédit : ehf

Crédit : ehf

Au retour des vestiaires, Silkeborg revient à la charge. Soren Rasmussen multiplie les parades et Michael Knudsen se bat comme un lion. Huit minutes plus tard, Silkeborg atteignait l’objectif des 7 buts pour la première fois sur un tir longue distance de Nikolaj Markussen (24-17, 39e). Mais les Danois cherchent leur second souffle et peine à tuer des espagnols résistants mais loin d’être fringants (26-19, 46e ; 29-23, 53e). L’interception de Resina qui va au bout de l’action (29-24, 55e) sonne comme un double coup de massue : d’une part l’écart n’est plus que de 5 buts, alors que les danois avaient la balle de +7, et d’autre part la barre atteinte des 24 buts par Grannolers oblige Silkeborg a gagner obligatoirement de 7 buts. Une occasion qui va se présenter à 40 secondes de la fin dans une fin en forme de thriller. Nikolaj Nielsen provoque l’exclusion définitive de Marc Garcia Dieguez… Et prend aussi deux minutes ! Une décision qui laisse béat Peter Bredsdorff-Larsen, l’entraîneur de Silkeborg. Malgré l’apport de la chasuble, le dernier tir de Nikolaj Markussen, forcé par le temps, ne trouvera que le contre de la défense de Grannolers. Grannolers qui se qualifie ainsi pour Nantes à la faveur du nombre de buts marqués à l’extérieur (32-26, SF).

Pour revoir les plus belles actions du match :


Granollers squeeze into the finals | Men’s EHF… par ehfTV

Maxime Thomas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).