EHFCL (F)

Le CSM București, du rêve à la réalité

De nos envoyés spéciaux à Budapest : Péter Kiss, D. Miklós

La finale de la Ligue des champions féminine opposait cette saison Győr, champion d’Europe en 2013 et 2014, au CSM București dont c’était la grande première. Le choc entre deux nations rivales par ailleurs a été d’un suspens et d’une tension extrême avec une victoire retentissante des Roumaines après une séance de penaltys.

Pour sa première participation au Final4 féminin, le CSM Bucuresti a raflé le titre contre Győr à Budapest.

Pour sa première participation au Final4 féminin, le CSM Bucuresti a raflé le titre contre Győr à Budapest.

Le vice-champion de Hongrie Győr s’est qualifié pour sa quatrième finale en cinq ans et en a remporté deux jusqu’à présent. Pour les Bucarestoises, le rêve s’est poursuivi après leur qualification face à Rostov-Don puis leur victoire hier contre le Vardar Skopje.

Dans une salle quasi-pleine et une très grosse ambiance, les deux équipes ont démarré avec un jeu dur sans pour autant être agressif. Jusqu’à la 17ème minute (6–6), seule une joueuse a réussi à marquer pour l’équipe roumaine, Isabelle Gulldén, sur contre-attaque, en un contre un et même sur penalty. En face, c’est la pivot Heidi Løke qui a tenu la boutique avec de somptueuses réalisations. Par la suite, les quelques problèmes de Győr semblaient se résoudre, notamment par une défense plus solide, mais comme en demi-finale, l’entrée de Rodrigues a changé la donne. Le duo brésiliano-suédois a très largement contribué au fait que le CSM n’ait pas craqué. Au contraire. En plus d’avoir tenu le choc, les Bucarestoises sont reparties au vestiaire avec un avantage en profitant d’une supériorité numérique (13–12).

La seconde mi-temps a été extrêmement serrée, tendue et équilibrée puisqu’aucune équipe n’a pu s’échapper au score mais ont mené chacune à leur tour. Côté hongrois, c’est Eduarda Amorim qui a tenu son équipe tandis qu’en face, Isabelle Gulldén a été tout simplement incroyable, par ses duels, ses passes et ses buts (45ème : 16–17). Dans cette partie où les défenses ont également été remarquablement solides, l’on a pu assister à un money-time des plus intéressants. A une minute du terme, Anita Görbicz a inscrit un penalty que l’on pensait être le but de la victoire mais Linnea Torstensson a égalisé sur un puissant tir à neuf mètres.

Sur le score de 22-22, la finale a donc basculé en prolongation. Dans les cinq premières minutes, le CSM n’a marqué aucun but tandis que Løke et Amorim ont donné un avantage à Győr en supériorité numérique (22–24). Dans la seconde partie de cette prolongation, le jeu s’est complètement inversé et ce sont les Bucarestoises qui ont marqué deux fois. Győr menait encore à dix secondes du terme mais Carmen Martín a provoqué un penalty que Gulldén a converti (25–25).

Gulldén – évidemment – puis Kovacsics ont inscrit leurs penaltys respectifs tout comme Martin ensuite. Pessoa a arrêté le tir de Groot (27–26) puis Rodrigues a converti son jet de sept mètres avant que Løke n’échoue aussi. Le sort des Roumaines était finalement dans les mains de Brădeanu qui a non seulement marqué mais a permis au CSM București d’être sacré champion d’Europe 2016 et succéder au Buducnost Podgorica.

Ligue des champions féminine, Final4, Finale
CSM BUCUREȘTI–GYŐRI AUDI ETO KC 29–26 (13-12, 22-22, 25-25)
Budapest, Papp László Sportaréna. Arbitres : Arntsen, Röen (norvégiennes)
CSM : Gulldén 15, Martín 4, Manea 3, Torstensson 3, Rodrigues 2, Brădeanu 1, Vărzaru 1
Entraîneur : Kim Rasmussen
GYŐR : Løke 8, Amorim 5, Groot 4, Kovacsics 3, Sulland 3, Broch 1, Görbicz 1, Knedlíkova 1
Entraîneur : Ambros Martín
Penaltys : 12/12, 5/7
Exclusions : 4 min, 6 min

Réactions d’après-match

Kim Rasmussen – Depuis mon arrivée, je savais que nous pourrions remporter la Ligue des champions. Je savais qu’il ne serait pas difficile d’assembler une équipe avec de si bonnes joueuses. On l’a fait ! C’est une sensation incroyable, je suis très fier de mes joueuses et suis extrêmement heureux également. En prolongation, j’ai dit aux filles  de ne pas se crisper, de se faire plaisir. J’ai l’impression que c’est ce qu’elles ont fait. Elles ont été incroyables !

Jelena Grubisic – Je suis très contente. C’est comme si un rêve devenait réalité. Nous nous sommes qualifiées à la quatrième place du groupe, personne n’aurait parié sur nous mais nous avons gagné malgré tout !

Ambros Martín – Malgré la défaite, je félicite mon équipe, mes joueuses car elles ont été fantastiques et ont fait du très bon travail cette saison. Ce moment est difficile à accepter. Nous avons déjà gagné contre nos adversaires de ce soir par deux fois cette année mais aujourd’hui, cela n’a pas marché.

Kari Aalvik Grimsbø – Nous nous sommes battues à chaque journée durant toute la saison, nous sommes d’ailleurs montées en régime au fil des rencontres. En somme, je peux dire que c’était une bonne saison pour nous.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 8 mai 2016 à 22h59

    Les Suèdoises de Bucarest sont en forme ! l'Ainée Torstenssen et la killeuse de Gullden ont donné fil à retordre aux Gyor.
    En prolongation, Gyor mène deux points et elle court vers la victoire mais Amorim a sabordé son propre équipe en faisant une faute bête donc 2min de suspension. Et à partir de la, Gyor s'effrondre. J'ai bien vu au cour de 7 mètres, les joueuses de Gyor n'ont plus la force…. Bucarest les ont eu à l'usure mental. Effrayant la tactique de Kim Rasmusen. J'aimerais bien le voir comme coach des Bleus. Il a réussi avec la Pologne.

    la victoire de Bucarest est une grande surprise, avec une très belle finale et intense ! C'est le petit détail qui fait gagner ou perdre.
    Elle a gagné dès la 1ère participation alors que Gyor a mis 10 ans avant de gagner la LdC. le sport est parfois cruel !
    Que PSG suit l'exemple de Bucarest.
    Niomba et Ayglon devraient être contente de jouer dans une équipe qui vienne de gagner la LdC. Elles vont apprendre qu'est ce que c'est la culture de la gagne, la culture de tactique et la culture de teigneux.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).