EHFCL (M)

Après-midi parfaite pour le PSG

Omeyer PSG

La victoire des Parisiens à Plock (27-22), conjuguée à la défaite de Flensburg face à Veszprem (28-29) place le PSG dans les conditions idéales pour décrocher la première place de sa poule de Champions League le weekend prochain.

Le PSG a fait une bonne partie du chemin qui le mène à la première place de son groupe en s’imposant avec autorité dans la salle des Polonais de Plock. Immédiatement dans le rythme, notamment défensivement, les Parisiens ont pris les devants au quart d’heure de jeu sous la houlette de inarrêtable triplette Omeyer-Hansen-Nikola Karabatic. Pendant que le premier verrouillait ses cages derrière une défense compacte, les deux autres combinaient parfaitement en attaque. Six buts à la suite du duo, suivi d’un de Daniel Narcisse ont permis aux hommes de Noka Serdarusic de creuser le trou en milieu de première période. Avec six buts d’avance (9-15, 26′), les hommes de la capitale pouvaient voir venir, puisque la base arrière polonaise restait desepérément muette (12-16, MT).

HANSEN Mikkel-PSG-270915-6091La défense parisienne est resté dans le même ton dans le second acte, rendant la tâche facile à un Thierry Omeyer infranchissable. Dan-Emil Racotea, le demi-centre roumain de Plock avait beau s’employer, dès qu’il trouvait le chemin des filets, ce diable de Nikola Karabatic lui répondait. Jamais les Polonais n’ont refait leur retard, malgré la bonne entrée de Marcin Wichary dans la cage, au secours d’un Rodrigo Corrales dépassé dans les vingt-cinq premières minutes. En s’imposant finalement 27-22, les Parisiens ont désormais toutes les clés en main pour finir premiers, d’autant plus que Veszprem s’est imposé sur le terrain de Flensburg.

Malgré tout, victoire obligatoire dimanche prochain

Crédit photo : SG Flensburg/Handewitt

Crédit photo : SG Flensburg/Handewitt

Malmenés en première période, comptant jusqu’à quatre buts de retard (11-7, 24′), les Hongrois se sont refait la cerise en seconde mi-temps. Malgré un Momir Ilic parfaitement muselé et un Aron Palmarsson à côté de ses pompes, avec chacun un 1/6 au shoot, Veszprem a imprimé son rythme offensif en seconde période. Montant les ballons par Gasper Marguc (8/8 pour l’ailier slovène) et pilonnant de loin avec le bras de Lazslo Nagy (9/13 pour le gaucher), les Hongrois sont passés devant et n’ont pas plié, même quand Lauge Schmidt et Mahé ont eu les ballons de l’égalisation dans les dernières secondes.

Cette victoire 29-28 leur permet de passer deuxièmes, derrière le PSG. Si Paris s’impose la semaine prochaine face à Flensburg, il finira quoi qu’il arrive premier. En cas de match nul ou de défaite, en revanche, Veszprem pourrait prendre la tête du groupe en s’imposant à domicile face à Plock. La route est désormais dégagée, il ne reste plus qu’à s’y engouffrer.

ORLEN WISLA PLOCK – PSG 22:27 (12:16)

Plock : Wichary (9 arrêts dont 0/2 pén), Corrales (2 arrêts dont 0/2 pén); Kwiatkowski, Daszek (2/4), Racotea (5/8 dont 2/2 pén), Wisniewski, Pusica, Ghionea (3/4), Rocha (2/2 dont 2/2 pén), Piechowski (2/4), Montoro, Tarabochia (0/3), De Toledo (5/9), Nikcevic (3/3), Zhitnikov (0/4)

PSG : Annonay, Omeyer (17 arrêts dont 0/4 pén); Melic, Mollgaard, Vori, Kounkoud, Gunnarsson, Abalo (4/6), L. Karabatic (0/1), Hansen (8/11 dont 3/3 pén), Narcisse (5/8), Onufryienko (2/4), Honrubia (1/2), N. Karabatic (7/10), M’Tima

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 27 février 2016 à 23h16

    Je n'ai pas trop regardé le match de Plock-PSG par contre j'ai regardé avec l'attention de Flens-Vesprem. Flens a perdu parce qu'il a un trou noir de 10min au début de la deuyxième mi temps, les Vesprem ont profité de marquer 7 buts……. contre 2 buts et à partir de la, c'est fini pour Flens qui collectionne des erreurs sur erreurs à cause de quoi ? précipitation !!!!.. Vesprem maitrise parfaitement le match. Il a su été patient et il a attendu au bon moment pour se réveiller.
    J'aurai préféré que Flens gagne. Donc pour racheter la défaite, FLen va à paris avec esprit rien à perdre ! PSG ca fait un moment qu'il n'a pas rencontré un match très dure….

    • jebthebear - le 28 février 2016 à 15h28

      Oui en fait la victoire des Hongrois en Allemagne ne change rien pour PSG qui devra de toutes facons gagner son dernier match a domicile. Mais la difference est qu'effectivement les Allemands vont arriver avec une sorte de "rien a perdre" en tete apres cette defaite. Mais cela ne change absolument rien pour Paris (meme un nul ne suffit pas)

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).