LdC (M) – J7

Le PSG triomphe à Veszprém !

Dans la septième journée de la Ligue des champions masculine, le finaliste de la saison passée Veszprém accueillait le leader du groupe A, le PSG Handball. Les Parisiens ont mené durant une bonne partie du match avant que les vice-champions d’Europe n’inversent la tendance mais c’est finalement le champion de France qui s’est imposé grâce à un but d’Uwe Gensheimer dans les dernières secondes.

Les protagonistes du soir n’avaient tous deux qu’une seule défaite au compteur avant la partie – les Parisiens à Kiel, Veszprém à Barcelone – mais les Hongrois ont joué deux autres matchs nuls qui ne les placent qu’à la troisième place du groupe, derrière le PSG et Barcelone.

Les deux formations se sont rencontrées chaque année ces dernières saisons, Veszprém avait d’ailleurs éliminé deux fois le PSG en quart de finale, en 2014 (victoires 28–26 et 31–26 des Hongrois) puis en 2015 (match nul 24–24 et succès de Veszprém 34–28).

Quatre joueurs manquaient à l’appel côté rouge et blanc, Gasper Marguc, Marko Kopljar, Blaz Blagotinsek et Aron Palmarsson, tous blessés, tandis que les Parisiens sont arrivés avec un effectif au complet.

veszprém_psg

Momir Ilic a été le meilleur buteur de Veszprém avec ses huit réalisations.

Roland Mikler a immédiatement réalisé trois parades dans l’entame de match mais Veszprém n’a réussi à marquer qu’une seule fois pendant ce temps, tandis que Luc Abalo a inscrit les deux premiers buts de Paris. En attaque, les locaux ont enchaîné les erreurs techniques que les Parisiens ont punies par des buts faciles. Le PSG a pris jusqu’à trois longueurs d’avance (13e : 3–6) grâce au premier but de Nikola Karabatic, entré à la place de Narcisse durant les infériorités numériques parisiennes. Thierry Omeyer a de son côté sorti deux penaltys. Máté Lékai par sa vitesse et Momir Ilic par ses tirs puissants ont permis malgré tout à Veszprém de ne pas se laisser distancer malgré un petit passage à vide suite à la quatrième réalisation d’Uwe Gensheimer (11–14), le meilleur buteur parisien de la partie. Nedim Remili a quant à lui été en difficulté, voyant quasiment tous ses tirs arrêtés par le gardien ou contré par la défense (1/7 en première mi-temps). Le PSG a trouvé des situations de tirs bien plus aisément que ses adversaires, même à la limite du jeu passif. Mais les deux arrêts consécutifs de Mikler ont donné un nouveau souffle aux locaux qui ont même eu une balle d’égalisation, Omeyer a en revanche brillamment arrêté le tir de Péter Gulyás. Après un but de chaque côté, les Parisiens ont donc regagné le vestiaire avec le plus petit des écarts : 14–15.

gensheimer_veszprém-psg

Uwe Gensheimer a été l’auteur d’une remarquable prestation à Veszprém en inscrivant huit buts dont surtout celui de la victoire pour le PSG.

La seconde période a démarré par une parade d’Omeyer et une belle réalisation de Gensheimer. Le PSG n’a plus effectué de changements attaque-défense à cause du rythme plus élevé du match avec des engagements et des replis rapides. La défense de Veszprém s’est d’ailleurs améliorée tout comme le jeu de Renato Sulic au poste de pivot et les Hongrois ont pris l’avantage au score (32e : 21–20). Mais Veszprém a subit une double infériorité numérique ayant pour conséquence une série de 4-0 du PSG (37e : 21–24). Mais les locaux ne semblaient pas fatiguer du tout malgré le fait que leur base arrière n’ait quasiment jamais été changée. Les coéquipiers de Momir Ilic n’ont pas baissé les bras et ont à leur tour réalisé une série, de 6-2, rendant ainsi la fin de match haletante (54e : 27–26). Dans les ultimes minutes, Thierry Omeyer a effectué deux somptueuses parades puis le PSG a parfaitement défendu la dernière attaque de Veszprém pour récupérer le ballon. Après un temps mort, les Parisiens ont joué sur Gensheimer qui a marqué d’un angle très réduit le but de la victoire, mettant ainsi un beau point final à sa prestation du soir. Le PSG a donc fait tomber Veszprém dans sa salle (28–29).

Le PSG célèbre sa victoire arrachée sur le terrain des vice-champions d'Europe qui y étaient invaincus depuis plus de 4 ans.

Le PSG célèbre sa victoire arrachée sur le terrain des vice-champions d’Europe qui y étaient invaincus depuis plus de 4 ans.

La dernière défaite des Hongrois chez eux remontait au quart de finale de la saison 2012-2013 face à Kiel, perdue sur ce même score de 28–29 d’ailleurs. Grâce à cette belle performance, les champions de France passent en tête du groupe avant de retrouver Veszprém le week-end prochain.

Ligue des champions masculine, Phase de poules, Groupe A, 7ème journée
TELEKOM VESZPRÉM–PSG HANDBALL 28–29 (14-15)
Veszprém, Veszprém Aréna, 5019 spectateurs. Arbitres : Krstic, Ljubic (slovènes)
VESZPRÉM : Ilic 8, Lékai 6, Sulic 4, Ugalde 3, Gajic 2 (2), Nagy 2, Nilsson 2, Gulyás 1
Entraîneur : Javier Sabaté
PARIS SG : Gensheimer 8 (1), L. Karabatic 5, Abalo 4, Hansen 4, Remili 3, Narcisse 2, N. Karabatic 2, Stepancic 1,
Entraîneur : Zvonimir Serdarusic
Exclusions : 10 min, 12 min
Penaltys : 2/4, 1/2

Autres résultats du groupe
Orlen Wisla Plock–Kadetten Schaffhausen 33–26
Bjerringbro-Silkeborg–FC Barcelone 23–27
THW Kiel–SG Flensburg-Handewitt 22–30

Classement du groupe A
1. PSG HANDBALL 7 6 1 220–189 +31 12
2. FC Barcelone (espagnol) 7 6 1 199–179 +20 12
3. Flensburg-Handewitt (allemand) 7 4 1 2 179–166 +13 9
4. Telekom Veszprém (hongrois) 7 3 2 2 186–183 +3 8
5. THW Kiel (allemand) 7 3 4 176–182 –6 6
6. Wisla Plock (polonais) 7 2 1 4 182–192 –10 5
7. Bjerringbro-Silkeborg (danois) 7 2 5 184–194 –10 4
8. Kadetten Schaffhausen (suisse) 7 7 183–224 –41 0

Réactions d’après-match

Zvonimir Serdarusic : C’est une surprise pour moi que nous ayons pu l’emporter à Veszprém. Je n’arrive pas à me souvenir de la dernière fois que j’ai gagné ici dans ma carrière. Je pense que la victoire est méritée car nous avons mené durant une très grande partie du match. Chaque succès est difficile dans ce groupe.

Uwe Gensheimer : Nous nous attendions naturellement à un match très dur. Il est très compliqué de jouer dans une telle ambiance mais nous nous sommes battus jusqu’au bout. Je pense que nous avons mérité cette victoire.

Javier Sabaté : J’aimerais féliciter Paris qui a très bien joué et aussi remercier le soutien des supporters. Ils nous ont encouragés tout au long de la rencontre, comme toujours. Nous savions que le match durerait 60 minutes, il n’est pas suffisant de se concentrer pendant 59 minutes. Les visiteurs ont mené durant 45-50 minutes mais nous avons ensuite eu la victoire entre nos mains. Nous avons joué un très bon match contre probablement la meilleure équipe d’Europe en ce moment. Nous avons réussi trois fois à remonter trois buts de retard, ce qui est une belle performance contre une formation comme le PSG. Nous avons eu deux occasions de gagner dans les dernières minutes mais Thierry Omeyer a effectué une fantastique double parade puis nous avons pris une mauvaise décision sur notre ultime attaque.

Gábor Ancsin : Je félicite Paris et remercie le public pour cette incroyable ambiance. Nous avons remarquablement joué pendant 58 minutes, nous nous sommes battus comme une véritable équipe. Il y a eu quelques erreurs de notre part qui ont plié le match. Nous devrons faire plus attention au retour et nous pourrons alors prendre une revanche.

A Veszprém : Péter Kiss et Miklós Dorsch

Pub Espace Pronos EHFCL

39 CommentairesPoster un commentaire

  1. Syahn - le 20 novembre 2016 à 22h10

    Tellement mérité sur la physionomie de match.

    Des ratés de moments à autres, l'impression que la défense de Veszprem prenait le dessus, mais ils ont tenu quasi tout le match devant, la performance se salue.

  2. Sasori9 - le 20 novembre 2016 à 22h28

    PSG de Noka a réussi que PSG de Gardent a échoué !!!!!
    Le point fort est : PSG n'a pas paniqué, il a su d'être patient et maitrise bien le sujet malgré les défauts ( bcp de précipitation comme entre 45 à 50 ou PSG a vite creuser l'écart de trois points avant un trou noir de deux minutes) et deS perteS de balles de façon bête.

    C'est un choc pour les Rouges de perdre chez eux devant leurs supporters et en plus contre PSG. Alors les Rouges ont été longtemps bourreaux de PSG de Gardent.
    Gajic, un joueur que j'aime bien, ne recoit pas bcp de ballon, les Vesprem ne lui font pas confiance ou quoi ??

    La défense de PSG a bcp améliorer depuis l'année dernière, ils font bien le boulot, malgré nombreux de 2min, 6 fois !
    C'est un bon duo arbitrage Slovenie, Impartial. La, les hongrois bcp mal avec ce genre d'arbitrage.
    Vivement la suite à Paris le we prochain. j'espère que PSG va gagner.
    Puis ce n'est pas un exploit mais une victoire méritée. La victoire, PSG est allé la cherché avec des tactiques qui fonctionne bien.

    Sinon Kiel vienne de perdre contre Flens, de 22 à 30 dans l'Arène des Zèbres. POur faire simple, les Zèbres ont démissionné dès la 31ème minute ! jusqu'à la fin, ils sont resté en mode "spectateurs" et ils admirent Mahé !. Je n'ai jamais vu ca.

    • Seb - le 20 novembre 2016 à 23h09

      Pourquoi toujours vouloir comparer le psg de Serdarusic avec celui de Gardent dépourvu des karabatic, de geinsheimer, remili, molgaard ? Rappelons que le PSg Serdarusic n’a gagné que le championnat l’an passé ;)le trophée des champions, ça compte pas !
      Et puis une nouvelle fois, même si la perf est belle comme la semaine passée face à Barcelone, “c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses” ! Le final4 est bien entendu le minimum syndical pour cette équipe

      Et même si Vezsprem a mis beaucoup d’intensité, ça ne semble pas être la super forme non plus en ce moment: ils ont failli perdre à domicile la semaine dernière face à Silkeborg en ldc et face à Brest en ligue SEHA (victoires +1), ils ont perdu à Szeged de 3 buts, match nul à Plock..bref je ne sais pas depuis quand Aaron Palmarson est blessé mais ça semble leur poser quelques problèmes…

      Mais bon très gros match quand même de Paris avec un Omeyer qui peut tenir jusqu’aux JO 2024 comme ça 😉 et un geinsheimer toujours aussi magique

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).