LFH – J1

Le gros coup de Nice, IPH débute bien

Crédit Photo : Laury Rousseau

Crédit Photo : Laury Rousseau

La deuxième partie de la première journée de LFH a été tout aussi palpitante que la première. En Bretagne, tout d’abord, l’OGC Nice a battu Brest (22-21). Une excellente performance des Azuréennes qui ont fait chuter les filles de Laurent Bézeau, dans leur antre, pour la première fois depuis février 2015. Pour sa première à domicile, Issy-Paris s’est lui imposé face à Nantes dans un beau duel offensif (33-31). Sans Lois Abbingh, les Parisiennes ont été les plus lucides en toute fin de rencontre pour l’emporter.

“Ce que j’attendais de voir, c’était comment mes joueuses allaient réagir devant une salle pleine comme ça, avec beaucoup de bruit. Notre équipe est neuve et pour beaucoup de mes joueuses, c’était le premier match en LFH.” Marjan Kolev, l’entraîneur niçois, pouvait savourer à l’issue de la rencontre. Ses joueuses avaient parfaitement réagi. Auteures d’un début de match tonitruant, portées par les arrêts de leur gardienne Marija Colic, les Niçoises assomment les Bretonnes d’entrée de jeu (0-5, 5′). Pourtant, sans s’affoler, les filles de Laurent Bézeau décident de tenter de revenir méthodiquement au score. Marion Limal, en tête de proue, permet aux siennes de se relancer mais le BBH ne parvient pas pour autant à revenir à hauteur des Niçoises (7-8, 21′). Et, juste avant la mi-temps, c’est Mathilde Nicollet, premier match en LFH et intenable hier, qui permet à l’OGCN de rejoindre les vestiaires avec une avance confortable (9-12, MT). La douche froide change de camp dès le début de la seconde période. Brest marque un 4-0 et prend pour la première fois les commandes du match alors que les coéquipières de Marie Prudhomme ne trouvent plus le chemin des filets (13-12, 37′). Le BBH semble alors avoir enfin la main mise sur le match avec, aussi, une Gaëlle Le Hir efficace dans la défense de l’OGCN (21-20, 55′), mais la volonté grosse comme ça des Niçoises qui, par Nicollet puis par Jane Schumacher, qui a régalé hier soir également, permettent à Nice de s’imposer. Laurent Bézeau : « j’avais dit qu’on aurait un début de saison difficile. Je ne vois pas comment on peut être performants avant le mois de janvier. C’est une phase compliquée mais on doit rester accrochés à nos valeurs et à l’esprit d’équipe ».

BBH – OGCN 21-22
Brest – Gardiennes : Dangueuger 4 arrêts/14, Darleux 7/19. Joueuses : Tissier 1 but/2, Geiger 4/8, Durand 1/1, Le Hir 3/3, Copy 2/5, N’Gouan 1/1, Pineau 1/3, Prouvensier 1/4, Akoa 0/3, Limal 6/10, Desgrolard 0/2, Mangue 1/4
OGCN – Gardiennes : Colic, Sako. Joueuses : Prudhomme 4 buts/6, Sy, Cissé 0/2, François 0/2, Kouyaté 2/3, Knustdottir 0/2, Bandelier, Schumacher 8/12, Lachaud 1/2, Nicollet 5/6, Martel, Abdelmalek 2/3

Photo : Bertrand Delhomme

Photo : Bertrand Delhomme

A Issy-les-Moulineaux, IPH aurait lui aussi pu se faire surprendre par Nantes, tant les Nantaises ont montré de belles choses pour leur première en championnat. Les filles de Jan Basny ont d’ailleurs dominé toute la première période avec une Jovana Stoiljkovic de feu pendant tout le match. Moins en jambe en défense qu’à l’accoutumée, Issy a encaissé les coups mais n’a jamais craqué (10-16, 22′). C’est d’ailleurs sur les huit dernières minutes de la première période que les filles de Pablo Morel ont sonné leurs adversaires en marquant un 5-0 alors que ces dernières étaient au mieux (15-16, MT). Silje Solberg, la nouvelle gardienne d’IPH n’y est pas pour rien dans ce retour. En seconde période, la donne se modifie puisque Stine Oftedal et les siennes prennent le contrôle de la rencontre. La jeunesse parisienne répond présent pour creuser l’écart (27-22, 46′) mais le NLA revient à son tour et reprend l’avantage (28-29, 53′). Malgré les deux minutes de Pernille Wibe, Issy reprend l’avantage et sur sa rentrée, la pivot internationale norvégienne se fait immédiatement pardonner aux permettant aux siennes de prendre un avantage décisif pour la fin de la rencontre. “Vu la densité du championnat, il est important de ne pas perdre de points, surtout à domicile, explique Pablo Morel, l’entraîneur d’IPH. On va jouer des concurrents directs très rapidement donc il faut que tout le monde soit concerné tout de suite et engranger un maximum de confiance. Je n’ai pas voulu mettre en danger les joueuses qui ont peu de préparation physique mais les filles qui sont là depuis un mois et demi méritent la confiance que je leur ai donné ce soir. On s’est souvent plaints de ne pas avoir de profondeur de banc donc lorsqu’on en a, ça serait bête de ne pas l’utiliser.”

IPH – Nantes 33-31
IPH – Gardiennes : Solberg 10 arrêts/28, Garba 1/14. Joueuses : C.Lassource 7 buts/10, S.Oftedal 5/9, Sercien-Ugolin 4/6, Camara 0/4, Zalewski 4/6, Niakaté 2/3, Lefevre, Abbingh, Wibe 4/4, D.Lassource 1/4, Deba 1/2
Nantes – Gardiennes : Pierson 7 arrêts/20, Callavé 8/28. Joueuses : Marchal 2 buts/2, Klein 2/6, Holta 1/5, Ligniere 2/3, Schop 2/3, Chesneau 2/5, Stoiljkovic 11/12, Soulard 0/1, Clavel 4/6, Escribano 2/3, Coatanea 3/4, Ekho

Résultats et classements ici.

Photos : Laury Rousseau (Clichés Hand) et Bertrand Delhomme (Sportclown)
Clément Domas

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).