Starligue – J10

Montpellier en démonstration

PORTNER Nikola

A l’occasion de la 10e journée, Montpellier a confirmé son visage séduisant entrevu samedi dernier en Ligue des Champions contre La Rioja (ndlr: 37-27). Face à Dunkerque, les Héraultais ont répété leurs gammes et s’imposent largement (38-26).

La transition entre Ligue des Champions et championnat constitue toujours un risque à appréhender avec sérieux pour les grosses cylindrées. Ce mercredi, Montpellier largement supérieur n’a pas tremblé face à des Dunkerquois qui enchaînent les désillusions malgré deux victoires lors des deux dernières journées. Les deux formations aux dynamiques opposées se rendent toutefois coup pour coup en début de match (4-4, 6e). L’USDK profite d’une mise en marche compliquée des Montpelliérains qui ont du mal à se détacher. Cependant, le jeune portier suisse Nikola Portner (19/45 arrêts), très en verve tout au long de la rencontre, pose rapidement problème aux tireurs dunkerquois. En attaque, l’arrière gauche Mathieu Grébille (9/13) fait parler ses qualités physiques pour faire la différence et réalise un festival! Conséquence directe, les joueurs nordistes lâchent du lest et laissent Montpellier faire le premier break de la rencontre juste avant la rentrée aux vestiaires (18-13, MT).

Un véritable festival offensif pour le MHB

Sans laisser paraître le moindre signe de relâchement, Montpellier garde la cadence et les ailiers Aymen Toumi (3/4) et Arthur Anquetil (5/5) prennent la relève sur le front de l’attaque (21-15, 35e). En panne sèche d’inspiration et d’efficacité dans la construction et la finition, l’USDK fait appel à Bastien Lamon (2/3) au poste de demi-centre dans l’optique de se relancer dans la course, mais rien n’y fait. La connexion habituellement fructueuse entre le pivot Benjamin Afgour, futur montpelliérain et la base arrière est totalement coupée par une défense héraultaise plus haute et resserrée. Pris de vitesse et à court de solutions, Dunkerque boit la tasse et ne peut ressortir la tête de l’eau lorsque le kung-fu de Toumi vers Anquetil fait mouche (24-18, 40e). Seul et rare motif de satisfaction pour les Nordistes, l’arrière gauche Marko Mamic (8/15) qui a surnagé au sein d’un effectif qui semble bien malade. Durant un dernier quart d’heure à sens unique, Montpellier en mode automatique récite son handball et affirme une nouvelle fois son potentiel offensif, avec plus de 76% de réussite aux tirs et une moyenne hallucinante de plus de 36 buts par match à domicile cette année (38-26, FM). Sur le plan comptable, Dunkerque (12e, 6 pts) flirte toujours avec la zone rouge et va devoir aller chercher des points précieux à domicile contre Nantes et Toulouse dans les semaines qui suivent. De l’autre côté, Montpellier (4e, 14 pts) assure l’essentiel dans le sillage de sa qualification en barrages de Ligue des Champions tout en restant au contact du trio de tête en championnat.

Réaction à chaud :

Patrice Canayer (entraîneur, Montpellier) : « Je voudrais tout d’abord féliciter l’équipe après un match de Ligue des champions qui nous a pris beaucoup d’énergie. Ce soir, c’était très agréable de voir une équipe avec autant de détermination et d’envie. L’intensité physique était au rendez-vous et le fait d’avoir maintenu une certaine fraicheur physique a permis aux joueurs de se livrer entièrement. L’écart au score face à Dunkerque qui restait pourtant sur deux victoires, s’explique aussi en raison d’une certaine force mentale. Lorsque toute l’équipe est au diapason, on le ressent immédiatement sur le parquet. Aujourd’hui, Nikola Portner a fait une grosse performance et le groupe dans son ensemble a réalisé un grand match. Maintenant, ne nous enflammons pas, il nous reste un gros match à aborder samedi à Moscou en Ligue des Champions. »

Fiche technique :

MONTPELLIER: Gérard, Portner (19/45 arrêts) – Zahm (1/1 buts), Anquetil (5/5), Simonet (1/2), Causse (1/1), Truchanovicius (1/2), Toumi (3/4), Grébille (9/13), Dolenec (cap., 5/6 dont 3/3 pen.), Zvizej, Kavticnik (6/9 dont 3/3 pen.), Faustin (5/5 dont 2/2 pen.), Fabregas, Porte (1/2).

DUNKERQUE: Gardenat (0/10 arrêts dont 0/3 pen.), Demaille (4/32 dont 0/4 pen.) – Billant (3/9 buts), Afgour (2/6), Lamon (cap., 2/3), Nagy (3/7), Mamic (8/15), Emonet (1/1), Grocaut, Pejovic, Pelayo (2/4), Joli (1/1 dont 1/1 pen.), Nieto (2/2), Butto (2/3).

De Montpellier, Hugo Lauzy

14 CommentairesPoster un commentaire

  1. jbclamence35 - le 1 décembre 2016 à 12h15

    Pas mal Anquetil et Faustin finalement non ?

    • Syahn - le 1 décembre 2016 à 14h11

      Avec des gardiens qui ont la consistance de Casper c'est quand même facile de briller.

      Joli match de leur part j'en conviens, mais c'est quand même chaud ce qu'il y avait en face (cf mon post suivant)

      • Marco34000 - le 1 décembre 2016 à 14h24

        Pauvre Faustin…il sort 2 fois 5 buts en 4 jours et il tombe sur 4 fantômes. La déveine!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).