Starligue – J7

Saint-Raphaël premier tombeur de Nantes

saint-raphael-2

Deuxième contre troisième, l’affiche était belle. A Saint-Raphaël, Nantes est tombé pour la première fois de la saison. Malgré une bonne première mi-temps, les Nantais n’ont pas su tuer le match lorsqu’il le fallait et Saint-Raphaël tient son exploit (23-21, FM). 

Le défi pour Saint-Raphaël était bien entendu de faire tomber l’ogre nantais, toujours invaincu. Mission accomplie! Pourtant l’entame  de match donne raison à la formation de Thierry Anti, au-dessus tous les compartiments du jeu. En défense l’intensité affichée par le H ne permet pas aux Raphaélois de trouver la solution sur attaque placée, à l’image d’Adrien Di Panda auteur d’un 0/4 en première période. Les Varois trop imprécis voient leur adversaire s’échapper doucement. La relation Tournat – Claire est bien trop puissante pour la défense qui ne parvient pas à contourner le pivot. Pourtant, une fois Buric rentré et Claire sorti pour deux minutes, Nantes perd un peu ses repères et le SRVHB joue le coup à fond, ce qui leur permet de revenir à égalité au moment de regagner le vestiaire (11-11, MT). Ce qui signe le retour des hommes de Da Silva qui changent totalement de visage une fois revenus sur le parquet.

Le changement de visage su SRVHB

abily-saint-raphael-2Le court moment de flottement continue pourtant en tout début de deuxième période. Nantes a en effet du mal à retrouver son jeu et les locaux prennent les devants pour la première fois de la rencontre (12-11, 31′) et s’offrent même deux balles de +3 qui ne sont pas converties. Ce n’est que partie remise pour les Varois qui concluent par l’intermédiaire de Raphaël Caucheteux (23-20, 58’30). L’aboutissement d’un long travail des Raphaélois qui endossaient le rôle du chat en première mi-temps  et qui s’est transformé en souris à la reprise. Tout est parti d’une défense plus efficace qui a poussé l’attaque nantaise dans ses retranchements en l’obligeant à tirer sous la pression d’un refus de jeu. Des tirs moins difficiles à capter pour Mihai Popescu encore une fois précieux. Aurélien Abily peu utilisé en première période s’est montré décisif en offrant les solutions que le SRVHB n’avait pas. Mais la victoire s’est jouée, comme souvent dans les matchs du haut de tableau, sur des détails dans le dernier quart d’heure. Un ballon cafouillé par Cyril Dumoulin sur Sarmiento donnant deux buts d’avance à Saint-Raphaël (22-20, 56′), déjà décisifs. Les locaux gèrent bien leur fin de match et parviennent à faire ce que personne n’était parvenu à faire jusque là, venir à bout du HBC Nantes (23-21, FM). Une victoire qui permet au SRVHB de prendre la deuxième place à son adversaire du soir.

Maxime Cohen

38 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jalme44 - le 10 novembre 2016 à 23h25

    On peut parler des hommes en noir….Meme si les nantais peuvent aussi s’en prendre à eux meme…perte de balles au moment chaud, comme Nyateu sur la belle de plus 5!

  2. Seb - le 10 novembre 2016 à 23h52

    Nouvelle belle victoire à domicile après Montpellier. Il faudra à nouveau compter sur eux pour la 2e place cette saison.

    Pas de gardien ce soir à Nantes avec notamment un Dumoulin dont la perf en équipe de France a sans doute joué sur sa confiance…

    • marc - le 11 novembre 2016 à 00h31

      Dipanda est aussi resté en Belgique… 0/6

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).