TDC

PSG vainqueur logique du Trophée des Champions

psg

Le PSG n’a laissé aucune chance au HBC Nantes en finale du Trophée des champions, et remporte logiquement son premier trophée de la saison au Vendéspace de Mouilleron-le-Captif (35-26).

Double-tenant du titre, Paris tenait à conserver sa couronne face à Nantes, régional de l’étape au Vendéspace et pour la première fois en finale du Trophée des champions. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le suspense a été de courte durée.

Paris en mode bulldozer

hansen-psgParis a donné le ton d’entrée de jeu. Très efficace dans le jeu en transition, les joueurs de la Capitale mettent cinq minutes à créer un écart de trois buts (4-1, 5′). Un but en contre du jeune pivot nantais Dragan Pechmalbec ramène le H à un but (4-3, 7′), mais un 6-1 permet à Paris de prendre le large (10-4, 15′). Luka Karabatic est très actif dans ce bon début de match parisien : le pivot est facilement trouvé dans la défense nantaise et marque à quatre reprises dans le premier quart d’heure. Si le PSG est efficace en attaque, il l’est aussi en défense. Le bloc est très compact et laisse peu de fenêtres de tirs faciles au H. Enfin, sauf quand les Parisiens perdent le ballon en attaque à sept, ce qui permet à Nicolas Claire de marquer de loin (10-6, 16′). Cela dit, le fait d’avoir une bonne défense facilite la vie de Thierry Omeyer, qui repousse beaucoup de tirs assez faciles. Le PSG prend huit buts d’avance très logiquement (16-8, 25′).

Nantes en difficulté en défense

claire-nantesEst-ce l’absence de Rock Feliho, chef habituel de la défense du H et qui figurait parmi le staff pour ce match à cause d’une pointe aux ischios, qui a désorienté Nantes ce samedi ? On ne va pas entrer dans le handball fiction, mais Nantes a en tout cas laissé trop d’espaces en défense contre une équipe de Paris qui n’attendait que ça. En difficulté sur la défense au pivot en début de rencontre, les Ligériens ont ensuite laissé trop d’opportunités aux shooteurs longue distance du PSG, dont Mikkel Hansen et Nikola Karabatic, chacun à quatre buts à la mi-temps. Malgré deux temps-morts pris en première mi-temps, Thierry Anti n’a pas trouvé la formule gagnante pour sa défense pour cette finale, et le H a encaissé 19 buts en première période (19-11).

Un titre mérité pour Paris

remili-psgLe PSG n’a pas perdu en maîtrise au retour des vestiaires. Les champions de France en titre atteignent même la barre des dix buts d’avance après un sept mètres de Mikkel Hansen (25-15, 39′). Paris peut aussi s’appuyer sur un très bon Thierry Omeyer, impérial sur les jets de sept mètres (3/4) et auteur d’une sublime double-parade devant Nicolas Claire (28-20, 47′). Le public du Vendéspace a pu observer une machine parisienne déjà assez bien rodée et assurément prête pour les échéances nationales, ce que n’était sans doute pas Nantes pour ce match. Les Parisiens remportent leur troisième Trophée des champions consécutifs avec une victoire 35-26.

La feuille de match

Paris-Nantes : 35-26 (19-11)

Arbitres : MM. Dentz et Reibel.

Paris. Gardiens : Omeyer (19/44), Skof. Joueurs de champ : Gensheimer (4/5), Mollgaard (2/2), Accambray (0/2), Stepancic (5/9), Remili (2/5), Kempf, L. Karabatic (6/7), Hansen (5/5), Narcisse (cap) (4/6), Nielsen (3/5), N. Karabatic (4/5), M’Tima. Stepancic (17′), Nielsen (27′). Entraîneur : Zvonimir Serdarusic.

Nantes. Gardiens : Dumoulin (5/21), Siffert (6/25) (cap). Joueurs de champ : Lagarde (1/3), Gharbi, Claire (5/11), Nyateu (0/1), Klein (4/5), Buric (1/3), Tournat (0/1), Derot (2/7), Matulic (5/6), Delecroix (2/3), Gurbindo (0/2), Balaguer (3/5), Pechmalbec (3/3). Entraîneur : Thierry Anti.

Montpellier troisième du tournoi

En amont de la finale, Montpellier s’est imposé contre Saint-Raphaël (27-33). Les Varois ont bien dominé la première période, et ont atteint la mi-temps avec deux buts d’avance (15-13), mais Montpellier s’est réveillé et a livré une deuxième période plus convaincante. Le MHB a infligé un cinglant 12-3 à son adversaire en onze minutes (18-14, 34′ ; 21-26, 45′), pour bien gérer sa fin de match. Saint-Raphaël, mal préparé pour ce tournoi, quitte logiquement la Vendée avec deux défaites.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).