All – J2

Flensburg tombe à Hanovre !

Deuxième journée de Bundesliga, et déjà première grosse surprise : Flensburg a été battu à Hanovre (32-29). Melsungen et Kiel gagnent leurs premiers matchs de la saison. Magdebourg et Leipzig passent leaders.

Nouvelle journée à sept matchs pour la Bundesliga, qui cumule les matchs de retard dès le début de saison. Normal pour les Renards de Berlin, à peine rentré du Qatar où ils disputaient le Superglobe. Leur match à Göppingen aura lieu le 2 novembre. Pour Rhein-Neckar Löwen, la salle était prise par les hockeyeurs ce jeudi soir, le match contre Stuttgart aura donc lieu le 7 décembre. Les partenaires d’Andy Schmid ont donc pu superviser tranquillement dans leur canapé leur adversaire de dimanche, Flensburg, avant le gros choc du début de saison.

Hanovre frappe un grand coup

Ils ont ainsi pu voir un rival vaciller et chuter à Hanovre, installé dans sa nouvelle TUI-Arena. Les Preux chevaliers ont débuté la rencontre au galop, pour montrer à leur public leur volonté de tirer un trait sur leur catastrophique deuxième partie de saison dernière, avec zéro victoire au compteur. Kai Häfner, le nouveau capitaine, est prolifique en début de rencontre (7 buts sur le match) pour porter les siens en tête au tableau d’affichage (8-5, 12′). En difficulté dans tous les secteurs du jeu, Flensburg finit par prendre un éclat et voir son adversaire s’échapper au tableau d’affichage. De deux buts de retard (10-8, 15′), le SG se retrouve largué à sept longueurs après un but d’Ilija Brozovic de loin dans le but laissé vide (18-11, 24′). Énorme sensation, puisqu’après leur large victoire sur Lübbecke dimanche dernier, personne ne voyait Flensburg se faire tant bousculer par Hanovre… Un dernier but de Timo Kastening maintient l’écart pour Hanovre avant la pause (20-13, 30′).

Au retour des vestiaires, Mait Patrail aggrave davantage le score (22-13, 32′) avant que les partenaires de Kentin Mahé (0 but) ne parviennent à réduire l’écart à cinq buts, profitant des premières véritables erreurs du TSV (22-16, 36′). Mais Flensburg n’arrive pas à passer sous la barre des cinq buts d’écart (25-20, 44′ ; 28-23, 50′). Hanovre, sur un nouveau but de Mait Patrail (6 buts), assure sa victoire (31-24, 56′), et laisse son adversaire rendre l’écart un peu plus convenable en fin de rencontre (32-29). Pour son premier match de Bundesliga cette saison, le TSV et son nouvel entraîneur Carlos Ortega marquent les esprits en faisant tomber un des favoris au titre. Flensburg est apparu hors du coup toute la rencontre. Maik Machulla devra trouver les mots pour remobiliser ses hommes avant la réception de Rhein-Neckar dimanche.

Kiel commence bien la saison

Kiel n’avait pas joué le week-end dernier, et débutait sa saison mercredi contre Lübbecke. Corrigé à Flensburg dimanche, le TuS a connu le même sort chez lui face au THW. Rapidement menés de quatre buts (2-6, 11′), les champions de deuxième division l’année dernière n’ont jamais pu vraiment résister aux Zèbres, comme en témoigne le score à la pause (8-16, 30′). Kiel attend les cinq dernières minutes pour franchir la barre des dix buts, et l’emporte finalement 21-33. Les coéquipiers de Patrick Wiencek, co-meilleur buteur du match avec cinq buts, lancent bien leur saison avant un match qui s’annonce plus compliqué dimanche contre Magdebourg.

Les leaders sont à l’Est

Le SC Magdebourg justement est en tête du championnat, puisqu’il est l’un des deux seuls clubs à avoir remporté ses deux premiers matchs. Les hommes de Bennet Wiegert jouaient encore à domicile, encore face à un promu, cette fois Ludwigshafen. Grâce à un bon début de match (5-1, 6′), le SCM n’a pas forcément bien géré son avance puisque son adversaire a pu revenir à un but à la mi-temps (14-13, 30′). Les Chouettes n’égalisent pas, mais reviennent encore à un but (21-20, 44′), avant l’expulsion de leur pivot Kai Dippe. Ludwigshafen ne lâche pourtant pas, reste au contact (27-26, 55′) mais finit quand même par perdre (30-26).

Le co-leader est un voisin : Leipzig. Le SC DHfK recevait pour son premier match à domicile de l’année le promu Hüttenberg. Là encore, après un début de match idéal (8-2, 14′), le favori laisse son adversaire revenir (8-7, 22′) avant de remettre les points sur les « i » avant la mi-temps (14-10, 30′). Mais ce n’est que temporaire : Hüttenberg égalise par son ailier Daniel Wernig (18-18, 43′), sans prendre l’avantage ensuite. Idem après le but de Jannik Hofmann (20-20, 50′). Grâce à de bons arrêts de Jens Vortmann, Leipzig se remet à l’abri (25-22, 56′), mais tremble encore en fin de rencontre avec un nouveau retour d’Hüttenberg qui ne parvient pas à égaliser. Le TVH gâche son dernier ballon à 20 secondes de la fin et s’incline de peu (26-25). Sans briller, Leipzig enchaîne un deuxième succès de rang.

Melsungen et Lemgo ouvrent leurs compteurs

Surpris à Stuttgart la semaine dernière, Melsungen devait se racheter face à Gummersbach, autre équipe qui a raté son départ. Le match est serré entre ces deux équipes qui veulent montrer un autre visage. Gummersbach est même convaincant, ien aidé par son gardien Carsten Lichtlein (17 arrêts). Marko Matic donne l’avantage aux siens en infériorité numérique (7-8, 17′). Melsungen passe quand même en tête à la pause (13-11, 30′). Le facteur décisif pour permettre au MT de prendre le large face à une équipe accrocheuse (13-13, 32′) est Nebojsa Simic. Entrée dans les buts à la place d’un Johan Sjöstrand moyen, la recrue estivale réalise dix arrêts et stabilise sa défense. Melsungen peut faire l’écart (20-14, 43′), et n’est plus vraiment inquiété jusqu’à la fin de la rencontre, malgré un 4-0 encaissé dans les derniers instants (25-19, 53′, 25-23 score final). L’ancien de Gummersbach Julius Kühn a été l’autre poison pour les Rouges avec ses huit buts.

Convaincant malgré sa défaite contre Rhein-Neckar, Lemgo a transformé les espoirs en points après une jolie victoire à Erlangen (24-28). Dans un match débuté 25 minutes en retard à cause d’un sol très humide, le TBV a su s’appuyer sur sa solide défense 6-0 et profiter des erreurs de son adversaire pour garder sa cage inviolée pendant quinze minutes (2-3, 6′ ; 2-8, 21′). Erlangen finit par se réveiller et revenir au score avec un 5-0 (8-9, 29′) et égalise en deuxième période (13-13, 39′), mais Lemgo contrôle le match et ne se retrouve pas mené. L’entrée de Gorazd Skof dans les buts du HCE fait pourtant du bien, et Erlangen reste au contact (21-22, 51′), mais Isaias Guardiola redonne un peu plus tard quatre buts d’avance à Lemgo (21-25, 53′), qui s’impose donc sur cet écart. Erlangen, qui compte faire de sa salle une forteresse imprenable, perd dès son premier match à domicile.

Enfin, Wetzlar et Minden se sont quittés sur un score de parité (24-24), le premier de la saison en Bundesliga. Pourtant, après une première mi-temps très serrée, Wetzlar avait fait le plus dur en prenant le large (20-14, 45′), mais à la faveur d’un 5-0, Minden a égalisé (22-17, 49′ ; 22-22, 55′) et n’a pas lâché ensuite, gâchant des chances de victoire en fin de match. Les meilleurs buteurs du match sont Stefan Cavor (Wetzlar) et Christoffer Rambo (Minden), qui ont tous deux marqué sept fois.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).