All

Rhein-Neckar devrait jouer deux fois en deux jours !

Rhein-Neckar Löwen devra jouer deux matchs en deux jours le week-end du 11 novembre, en Bundesliga puis en Ligue des champions. Le club tire à nouveau la sonnette d’alarme sur un calendrier intenable.

Jennifer Kettermann est désemparée. “Jouer, le samedi et le dimanche, deux matchs à l’extérieur, ça surpasse mon imagination.” Et pourtant, le club dont elle est manager général, Rhein-Neckar Löwen, va les jouer, ces deux matchs. Le samedi 11 novembre, le champion d’Allemagne en titre disputera un match périlleux à Leipzig, coup d’envoi à 18h10. Moins de 24 heures après que la sirène ait retenti dans la Saxe, les Lions sont sensés être à 1500 km de là, à Barcelone, jouer un match de Ligue des champions dont le coup d’envoi est prévu le dimanche 12 novembre, 19h. Sans pouvoir face à ce calendrier impossible à tenir, les joueurs de Rhein-Neckar tiennent malgré tout à participer aux deux rencontres. “Si ça n’avait tenu qu’à moi, c’est notre équipe réserve qui aurait disputé le match à Barcelone”, lâche Kettermann.

Oliver Roggisch : “Une frontière est franchie”

La cause de cette programmation insensée ? Au-delà du calendrier très lourd pour les clubs de Bundesliga qui jouent la Ligue des champions – problème déjà révélé la saison dernière lorsque Flensburg avait deux matchs programmés le même jour – il y a l’emploi du temps plus rigide voulu par le nouveau diffuseur de la Bundesliga, Sky, qui tient à diffuser près de l’exclusivité des matchs de Bundesliga sur ses antennes. Mais chez ce diffuseur payant, le handball passe après le football. Ça tombe bien, le week-end du 11 novembre, il n’y a pas de matchs de championnat en football, une trêve internationale y est fixée : Sky peut donc faire exceptionnellement une soirée handball, avec Leipzig-RNL à 18h10 et le derby Melsungen-Wetzlar à 20h30. Une décision prise sans concertation avec l’EHF, ce qui suscite la colère de l’ailier Patrick Groetzki dans le Mannheimer Morgen : “La mauvaise communication entre l’EHF et la Bundesliga est une preuve d’insuffisance et la raison principale d’une telle configuration.” Sky, qui diffusera les deux matchs des Löwen ce week-end du 11 novembre, est presque sommé de trouver une solution à un problème qu’elle a contribué à construire, mais dont elle ne peut être tenue pour seule responsable.

En attendant une potentielle modification du calendrier, aucun des belligérants ressort grandi de cette situation. “Le fait est que nous avons signalé à toutes les parties cette problématique de programmation depuis des mois”, souligne Jennifer Kettermann, qui avait déjà pointé du doigt les problèmes de rigidité du calendrier avant le début de la saison. “Deux matchs en deux jours, sans récupération ni préparation, combiné avec un voyage de Leipzig à Barcelone, ça ne s’est jamais produit par le passé, fait remarquer Oliver Roggisch, le directeur sportif des Lions. Clairement, une frontière est franchie ici, ce qu’on ne peut pas accepter.” Si une telle absence de communication et de recherche de solution préalable est assez scandaleuse, difficile pour autant d’imaginer que la Bundesliga, l’EHF et Sky resteront les bras croisés devant cette situation.

Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Allemagne

8 CommentairesPoster un commentaire

  1. Boulimic - le 19 septembre 2017 à 15h54

    C'est bien SKY qui est le diffuseur prévu pour la nouvelle formule de LDC quasi fermée ? On va bien rigoler avec les calendriers de LNH !!

  2. hylio26 - le 19 septembre 2017 à 16h05

    ah ba vivement la ldc semi fermée en mode championnat à 16 équipes

  3. The Fan - le 19 septembre 2017 à 17h02

    *12 équipes

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves