LdC (F) – J1

Rentrée réussie pour Metz

Après un début de rencontre un peu compliqué, Metz a été sérieux face au Vipers de Kristiansand qui disputait le premier match de son histoire en Ligue des Champions (30-22, FM). Une performance qui vient confirmer le bon état de forme du collectif de Manu Mayonnade, toujours invaincu depuis le début de saison.

Rentrée compliquée pour Metz dans un premier temps face aux Norvégiennes du Vipers Kristiansand.  Les filles de Kenneth Gabrielsen ont donné du fil à retordre aux Françaises qui ont eu du mal à se mettre en route. Pourtant en forme en championnat, Grâce Zaadi et ses coéquipières ont dû attendre la 18e minute pour mener au score (8-7, 18′), sans pour autant être à l’abri. La faute à une Katerine Lunde en forme qui a clairement pris le dessus sur les tireuses adverses (8 arrêts en première MT). Arrivée de Rostov à l’intersaison pour rejoindre sa soeur, elle a permis aux siennes de mener d’entrée de jeu (1-3, 8′). Pourtant Metz faisait le travail en défense mais ne pouvait pas monter les ballons, à cause d’un repli défensif bien en place. Mais comme un signe, une fois qu’Ana Gros avait trouvé la faille dans le but de Lunde, les tricolores ont commencé à reprendre peu à peu le dessus sur leur adversaire. Un bon temps fort dans les dix dernières minutes qui leur permettait de rentrer au vestiaire avec deux longueurs d’avance qui faisaient du bien au regard du début de match poussif (14-12, MT). 

Le sérieux Messin

Une fois le problème Lunde gommé, le Metz handball retrouvait des couleurs. Le travail de Grâce Zaadi à la mène payait enfin et les solutions sur attaque placée étaient plus évidentes. Lorsqu’Ana Gros ne recevait pas des caviars pour finir à 6 mètres, elle se faisait un plaisir de fusiller le but norvégien et le rouleau compresseur était en route. Manu Mayonnade pouvait alors se payer le luxe de mettre en lumière les jeunes de cette équipe, Orlane Kanor et Méline Nocandy qui ont su bien suppléer les plus expérimentées. Outre cela, on pourrait certainement regretter les exclusions de deux minutes qui ont permis aux Norvégiennes de se refaire une petite santé alors que le trou était fait (21-13, 42′). Mais à l’expérience, Metz mettait le coup de collier nécessaire pour refaire le trou à l’aide encore une fois, des jeunes du centre de formation qui ont largement eu le temps de s’exprimer pour cette première sortie en Ligue des Champions. Dans le but, Marina Rajcic a aussi montré que l’on pourrait compter sur elle en l’absence de Laura Glauser. La gardienne monténégrine a été présente durant toute la rencontre, contrairement à son homologue adverse moins en verve dans le deuxième acte et a même laissé place à Manuela Dos Reis sur un pénalty qu’elle a brillamment arrêté face à Sulland. Metz peut donc se satisfaire de cette victoire qui n’était pas donnée d’avance et se tourner vers la réception du Havre en championnat.

Maxime  Cohen

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves