LdC (F) – J2

Brest face à un ogre, Metz veut confirmer

Une semaine après leurs débuts en Ligue des Champions, Brest et Metz repartent à l’attaque ce week-end. Brest reçoit l’ogre Györ dans son Arena dimanche (15h) tandis que Metz se déplace à Bietigheim aujourd’hui (15h).

Après des débuts très encourageants à Rostov, Brest va donc se mesurer à un autre grand favori pour le Final Four : Györ. Triple vainqueur de la Ligue des Champions, la formation hongroise a tranquillement débuté sa nouvelle campagne européenne en terrassant Midtjylland (27-16) la semaine passée. Leader du championnat local avec quatre victoires en autant de rencontres, comme le FTC-Rail Cargo Hungaria, on ne présente plus l’armada verte qui s’est à nouveau renforcé à l’inter-saison avec notamment les arrivées de Anja Althaus (pivot – Vardar) et Stine Bredal Oftedal (demi-centre – Issy-Paris). Le but affiché est clair : remporter la Ligue des Champions deux fois de suite pour la deuxième fois d’affilée comme en 2013 puis 2014.

“Györ, on va dire que c’est le Barça ou le Real en foot par exemple, explique Cléopatre Darleux. C’est un club qui est toujours dans les meilleurs. Les filles de Gyor n’ont pas gagné toutes les dernières éditions de Ligue des Champions mais se placent quoi qu’il arrive en haut chaque année. C’est un club qui fait rêver forcément et toutes les stars du hand y passent.”

Crédit: Bertrand Delhomme / Handnews

Mais après le match très encourageant des Brestoises à Rostov (24-26), nul doute que les joueuses d’Ambros Martin ne viendront pas en Bretagne pour se balader sur le port. Malgré l’enchaînement des matchs, le BBH a assuré l’essentiel à Toulon (30-28) et est toujours invaincu en championnat. Ses joueuses cadres – Allison Pineau mis à part pour blessure – carburent tous à plein régime depuis le début de saison et, porté par son public, pourquoi ne pas se prendre à rêver un peu? D’autant plus que le dernier voyage des Hongroises en France s’était soldé par une défaite (31-32) à Metz en quart de finale aller l’année passée…

Forme actuelle de l’adversaire : Victoire à Erd 34-27 / Victoire face à Midjtylland 27-16 / Victoire face à Siofok 31-20

Brest – Györ, dimanche 15 octobre (15h) à l’Arena Brest. En direct beIN Sports 4.

Pour son premier déplacement européen de la saison, Metz voyage à Ludwigsburg pour y affronter Bietigheim, en Allemagne. Après sa bonne copie face au Vipers Kristiansand (30-22), les Messines ont déjà l’occasion de mettre un coup sur la tête des actuelles co-leaders du allemand qui se sont inclinées à Buducnost (24-32) il y a une semaine. Mais les joueuses de Manu Mayonnade le savent : croquer un gros morceau à l’extérieur, c’est ce qui leur avait manqué l’année passée. “C’est là que se situe notre plus grande marge de progression, explique Ailly Luciano dans les colonnes du Républicain Lorrain. Si on veut aller loin et avancer plus sereinement, on ne peut plus se contenter de gagner à domicile. On veut prendre tous les points possibles !” Les deux équipes se connaissent puisqu’elles s’étaient affrontés en tournoi de préparation en Allemagne avec un succès messin à la clé (24-21).

Mais rien ne sera simple pour autant outre-Rhin. Finaliste de la Coupe EHF l’an dernier et défait en finale par Rostov (25-28 / 21-25), Bietigheim dispute sa première Ligue des Champions avec appétit et s’est donné les moyens de ses ambitions. Martin Albertsen, l’entraîneur danois du groupe, a un CV long comme le bras après être passé par Leipzig, Randers et Viborg et son équipe est composée de plusieurs stars internationales : les Néerlandaises Tess Wester dans les buts et Angela Malestein à l’aile droite, les Danoises, Fie et Cecilie Woller respectivement à l’aile gauche et en demi-centre, et les Allemandes Nina et Susann Muller sur les postes arrières. Maura Visser et Karolina Kudlacz, enceintes, reviendront plus tard dans la saison. Même si Metz aura la pancarte, comme disent les cyclistes, les Allemandes ont fermement l’intention de faire un coup. “Metz fait partie des toutes meilleures équipes européennes, explique le technicien danois. On ne veut surtout pas se faire distancer dès le début du match. Les matchs sont beaucoup plus physiques en Ligue des Champions et on l’a assez mal vécu au Monténégro. Mais je crois que mes joueuses ont déjà tiré des leçons de cette défaite.” Les Dragonnes sont prévenues.

Forme actuelle de l’adversaire : Victoire à Neckarsulmer 34-21 / Défaite à Buducnost 24-32 / Victoire à Oldenburg 40-28

Bietigheim – Metz, samedi 14 octobre (19h) à la MHP Arena de Ludwigsburg. En direct sur sur le site de beIN Sports (ici) et en différé sur beIN Sports 3 à 22h45.

Pub Espace Pronos EHFCL

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 14 octobre 2017 à 13h30

    Le but affiché est clair : remporter la Ligue des Champions pour la deuxième fois d’affilée, une performance jamais réalisée auparavant.
    Si Gyor a remporté deux LdC de suite : 2013 et 2014. Bcp d'autre comme Viborg, Hypo et Slagelse.

    Sinon, Brest a toute les chances de battre Gyor. C'est Oftedal la meneuse de Gyor comme IPH, il faut l'empecher de jouer.

    Pour Metz, il ne faut pas que les Dragonnes sous estiment les Allemandes.

    • ANues - le 14 octobre 2017 à 14h19

      Pour Stine Oftedal la recette c'est toujours la même, faut pas qu'elle ait les ballons. Ca va ralentir le jeu.
      MAis contrairement à Issy, Gyor dispose d'une autre demi centre expérimentée: Nicke Groot et si ça ne suffit pas il y a la 3e lame: Anita Gorbiz
      Avec l'arrivée de Oftedal, Gorbiz joue principalement à l'aile (et elle est très efficace), et elle glisse sans soucis en arrière gauche quand il faut.

      Même si seule la vérité du terrain compte, sur le papier Gyor c'est doublement efficace à chaque poste. Même les hongroises d'origine. "Toutes les chances" c'est plutot un commentaire de hardcore Fan Brest Handball ;-]
      Après… qui s'attendait à la grosse claque de Dunkerque sur Nantes cette semaine !

      • Sasori9 - le 15 octobre 2017 à 19h18

        Alors une grosse claques la ???? 3 points d'écart.
        Gyor a été plusieurs fois inquiété par la combativité Bretonne !
        J'ai vu la réaction de Ambros Martin, à la fin du match, il a été soulagé comme ll n'a pas l'habitude de le faire. Ca veut tout dire non ?

        Brest a failli gagner contre Gyor si les Bretonnes ne sont pas tombé dans le piège vicieux de Gyor.
        Mork, quelle vicieuse, elle simule pour obtenir un deux minute pour Ngouan.
        Le fait que les Bretonnes ont cumulé 3 fois deux minutes en espace de 10 minutes a tué Brest. Dommage !
        Le double confrontation contre Midjylland joue l'avenir pour Brest en LdC. Les Bretonnes doivent gagner les deux matches.

        "Toutes les chances" c'est plutot un commentaire de hardcore Fan Brest Handball ;-]
        ANues,Erreur !!!!
        je ne suis pas supporter de Brest. Je supporte tous les clubs Francais qui jouent en coupe d'Europe. Je repete encore une fois, je veux voir un club Français au sommet et brandit le trophée de Coupe d'Europe !!!!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).