LdC (M)

La balade lisboète de Montpellier

Montpellier a consolidé sa première place du groupe D de Champions League en dominant le Sporting Lisbonne (29-33). Avec désormais quatre points d’avance sur le second, le MHB peut voir venir.

Zéro tir raté, une perte de balle, un écart de neuf buts, les chiffres traduisent sans détour la domination de Montpellier sur les vingt premières minutes de leur rencontre à Lisbonne, et plus globalement sur leur dernier match aller de Champions League. Valentin Porte, Jonas Truchanovicius ou Aymen Toumi, difficile de sortir un joueur plus qu’un autre tant la force collective montpelliéraine écrasait le match. En attaque, mais aussi en défense, ou Vincent Gérard faisait ce qu’il fallait pour agrandir l’écart, jusqu’à neuf unités peu après le quart de jeu (6-15, 19′). Il n’y a bien qu’à l’approche de la mi-temps, quand Patrice Canayer a lancé Mohammed Soussi sur le poste de demi-centre, pour pallier à l’absence de Diego Simonet, que le MHB a perdu un petit peu de liant. Trois pertes de balle pour le Tunisien, peu à l’aise comme meneur de jeu, un ou deux shoots ratés ça et là, mais sans conséquence au score, puisque Montpellier retournait au vestiaire avec huit buts d’avance, et les gardiens de Lisbonne sans le moindre arrêt au compteur (11-19, MT).

Montpellier gère sa deuxième mi-temps

Aljosa Cudic a bien réalisé cinq parades dans la cage lusitanienne en deuxième période, Montpellier n’a néanmoins jamais été inquiété, si on excepte les dix dernières minutes un peu galvaudées. En partie car Nikola Portner s’est mis au diapason dans la cage montpelliéraine. Mais aussi car, collectivement, les Héraultais n’ont jamais relâché la pression malgré la fatigue accumulée ces dernières semaines. Valentin Porte en contre-attaque, Jonas Truchanovicius sur jeu placé avant que Melvyn Richardson ne conclue l’affaire en fin de match ont permis aux leurs de gérer, pour permettre au MHB d’engranger sa cinquième victoire en autant de matchs de Champions League (29-33, FM). Ce qui signifie, concrètement, que le second de la poule, Zaporozhye, pointe à quatre points à mi-parcours et que Montpellier a fait un grand pas vers la qualification. Il faudra désormais bien gérer les matchs retour, qui commenceront après la trêve internationale.

Les statistiques :

SPORTING CP – MONTPELLIER HB 29:33 (11:19)
Arbitres : A. Konjicanin, D. Konjicanin

Sporting : Asanin (0 arrêt / 7 tirs), Cudic (6 arrêts / 21 tirs dont 2/4 pén), Gaspar (0 arrêt / 12 tirs dont 0/1 pén); Valdez (4/4), Portela (4/6), Kopco (4/5), Bjelanovic, Carol (3/6), Rocha (1/2), Carneiro (2/5), Tavares, Araujo (6/9), Gaspar, Nikcevic (2/3), Bozovic (1/3), Borges (2/2)

Montpellier : Gérard (7 arrêts / 18 arrêts), Portner (4 arrêts / 22 tirs); Villeminot, Caussé (2/2), Truchanovicius (6/7), Toumi (3/3), Guigou, Richardson (6/9 dont 1/2 pén), Bonnefond (2/4), Faustin (0/1), Fabregas (2/3), Porte (4/4), Bingo (2/2), Afgour (2/3), Soussi (0/1)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

26 CommentairesPoster un commentaire

  1. alex - le 15 octobre 2017 à 20h30

    Porte, Richardson, qui dit mieux comme paire d’ArD ?

    • jo - le 15 octobre 2017 à 22h30

      Bannour/Tritta ?

  2. Binbin - le 15 octobre 2017 à 20h38

    Pas mieux ! L’équipe tourne, les cadres soufflent, les jeunes s’illustrent. On attend Saint Raphaël avec sérénité 😉.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).