LdC (M) – J10

Paris fait le break

Paris a parfaitement exploité la défaite de Flensburg mercredi en s’imposant cet après-midi face à Aalborg (31-28). Les coéquipiers d’un Nikola Karabatic encore omniprésent possèdent désormais quatre points d’avance sur leur poursuivant.

Face à la lanterne rouge du groupe B, les Danois d’Aalborg, Paris a assuré l’essentiel, c’est à dire la victoire. Mais il a pour cela fallu batailler, face à une équipe qui a montré que sa victoire face à Veszprem la semaine passée était dûe à beaucoup de choses, mais certainement pas au hasard. A quatre minutes de la pause, Aalborg pointait même en tête, profitant de l’incapacité parisienne à trouver la bonne carburation en défense face à une équipe évoluant à sept contre six et chez qui les ailiers s’en donnent à coeur joie. Etre en tête de deux buts à la pause (16-14), grâce à un léger mieux en fin d’acte, c’était même grassement payé pour Nikola Karabatic et ses coéquipiers. Qui font finalement faire le trou en milieu de seconde période avec comme moteur principal, pour être original, les arrêts de Thierry Omeyer et la puissance de Nikola Karabatic. La paire allait asseoir la domination parisienne en seconde période, agrandissant l’écart à l’entrée des dix dernières minutes (29-22, 51′) avant de gérer la fin de match et de s’imposer 31-28. Avec ce succès, Paris compte désormais quatre points d’avance sur Flensburg, cinq sur Veszprem et sept sur Kiel à quatre journées de la fin. Autant dire que la première place, et la qualification directe pour les quarts de finale qui en découle, tend les bras aux Parisiens.

PARIS SAINT-GERMAIN HB – AALBORG HANDOLD 31:28 (16:14)
Arbitres : Marek Baranowski, bogdan Lemanowicz (POL)

Paris : Corrales (1 arrêt / 6 tirs dont 1/2 pén), Omeyer (12 arrêts / 34 tirs dont 1/4 pén); Gensheimer (10/11 dont 6/6 pén), Møllgaard (1/1), Stepancic (2/6), Sagosen (1/2), Kounkoud (0/1), Damjanovic, Omeyer (0/1), Rémili (4/6), Kempf (3/5), Hansen (1/3), Narcisse, Nielsen (3/4), N. Karabatic (6/6), Nahi

Aalborg : Pedersen (1 arrêt / 9 tirs), Aggefors (7 arrêts / 28 tirs dont 0/6 pén); Smarason (2/2), Larsen (3/4), Hasselund (1/2), Hald Jensen (1/5), Jensen (3/3), Jensen (9/13 dont 1/1 pén), Ellebaek, Jotic (2/5), Pedersen (0/1), Antonsen, Juul-Lassen (7/9 dont 3/5 pén)

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

10 CommentairesPoster un commentaire

  1. Styx - le 3 décembre 2017 à 08h05

    Victoire logique , et quand on regarde le match , on comprends pourquoi sans Nk , ils perdent à Aix , contre Tremblay ils gagnent sur le fil . Alors oui avec Nk ils ont perdu à Nîmes , mais Desbonnet ce jour là était sur une autre planète ( il a rejoint la terre contre Nantes) , et un Remili en dessous de tout , ainsi que certains . Il suffit de regarder le match de hier soir , pour te dire sans NK , comment vont ils gagner à Nantes ( et pourtant ils ont des grands Noms ) , je suis plutôt dans la saga mission impossible .

  2. Aytec - le 3 décembre 2017 à 09h35

    Tout a fait daccord avec toi. Ya le paris avec Nk et celui sans qui n a pas du tout le mm visage et ceux meme si il y a du tres lourd dans l equipe. Aussi Nk hausse toujours son niveau de jeu en Ehf par rapport a la D1 et la il redevient le meilleur joueur du monde!!!

  3. Kieler - le 3 décembre 2017 à 11h35

    Et c'est là qu'on voit les limites du PSG. Et de bien d'autres équipes en ligue des champions. Kiel sans Duvnjak on en chie, Paris sans Niko, Veszprém qui a perdu Aron c'est moins bien, toutes les équipes ont un leader en attaque au moins c'est normal. Le problème avec les joueurs comme Nikola c'est qu'en plus d'être très bon en attaque, il pèse aussi énormément en défense…

    Mais une équipe pareille devrait pouvoir se passer d'un joueur pour pouvoir gagner certains matchs du championnat, même si c'est Nikola Karabatic. Les défaites de Aix et Nîmes sont dues à un état d'esprit tourné vers la ligue des champions. Ils ont beau dire qu'ils veulent tout gagner, Aytec a bien résumé, Niko par exemple hausse son niveau de jeu en ligue des champions. Et c'est pareil pour tout l'effectif. Après je pense que c'est pareil pour toutes les équipes.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves