LdC (M)

Nantes et Montpellier doivent rester concentrés

Après avoir battus leurs adversaires respectifs la semaine passée, Nantes et Montpellier recevront aujourd’hui pour les barrages d’accession aux huitièmes de finale de la Champions League. L’avantage est en leur faveur, il faut désormais le convertir.

Montpellier ouvrira le bal face aux Ukrainiens de Zaporozhye. Les hommes de Patrice Canayer ont fait le plus dur samedi dernier en allant s’imposer en Ukraine la semaine dernière (36-34), mais leur avantage de deux buts ne les autorisera pas à se reposer sur leurs lauriers. Zaporozhye a remporté ses trois derniers matchs à l’extérieur. C’est même la seule équipe, depuis début 2016, à avoir fait tomber Nantes à la Trocardière (34-32). “Il ne faut pas en avoir peur de son adversaire, mais il faut avoir conscience de sa qualité. Il va falloir être très concentré pour se qualifier” note Patrice Canayer, qui a profité de la victoire plus simple que prévue face à Saint-Raphaël en championnat mercredi pour faire tourner. Baptiste Bonnefond n’est pas entré, Diego Simonet et Jean-Loup Faustin, la révélation de ces dernières semaines, ont été peu sollicités afin que tout le monde arrive frais sur les prochaines échéances. “Mon premier objectif est de prendre en considération l’efficacité de l’effectif et pour cela, je dois prendre les joueurs en forme du moment, maintenir la pression et ne pas utiliser l’ensemble des joueurs car certains doivent parfois s’octroyer des temps de repos” explique Canayer. Jeudi soir, Montpellier ira à Saran en championnat, et il sera encore temps de penser à faire tourner. Mais ce soir, il ne faudra pas se ménager pour remporter son ticket pour des huitièmes où le MHB trouverait les Hongrois de Szeged ou le tenant du titre Kielce sur sa route.

Nantes pour une première

Crédit Photo : Laury Rousseau

Pour Nantes, l’écart est encore plus grand puisque c’est avec six buts dans la besace que les Ligériens sont revenus de Logroño (31-25). Sauf que Jerko Matulic, l’ailier croate, est bien placé qu’on n’est jamais à l’abri de rien, même avec six buts d’avance. “On a vu cette semaine que tout était possible avec le PSG et Barcelone. Et je l’ai vécu avec la Croatie. On menait de huit buts face à la Slovénie et on a fini par perdre la médaille” raconte-t-il, faisant référence à la petite finale du dernier Mondial. Un homme averti en vaut deux et le gaucher, même s’il est en manque de temps de jeu en ce moment, a insisté sur la concentration qu’il faudrait mettre pour aller chercher ce huitième de finale. Tout comme son coach, Thierry Anti, qui sait ce qu’une telle réussite représente dans l’histoire d’un club. “Il y a soixante minutes pour aller jouer les huitièmes de finale, une première pour le club, pour la première participation en Champions League, ce serait fantastique. Il faut toujours mesurer le chemin parcouru. Sixième saison européenne de suite en France, c’est plutôt rare. Il ne faut pas laisser passer cette chance, on joue à la maison” disait-il aujourd’hui. Le coach du H retrouvera d’ailleurs Nicolas Claire, mis au repos lors de la victoire face à Créteil mercredi et qui fera son retour demain.

Montpellier HB – Motor Zaporozhye à 17h00 (en direct sur beIN Sports 3)
HBC Nantes – Naturhouse La Rioja à 20h00 (en direct sur beIN Sports Max 8)

Kevin Domas (avec G. Louis)

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Jalme44 - le 11 mars 2017 à 11h27

    Un dernier coup de collier e 3 equipes en huitième, à part les allemands, personne ne fait mieux….dommage que se profile Nantes- Paris….

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves