LdC (M)

Le PSG continue à avancer, même laborieusement

Comme face à Saint-Raphaël jeudi en championnat, le Paris Saint-Germain a été loin de montrer son meilleur visage face aux Slovènes de Celje. Mais il l’a emporté, et c’est le principal (32-27).

A Paris, par les temps qui courent, il vaut mieux ne pas trop faire la fine bouche. Les trois dernières prestations des hommes de Noka Serdarusic ont été loin de ce qu’on peut attendre d’une équipe avec autant de stars sur le terrain, mais deux d’entre elles ont fini par une victoire. Si l’épopée européenne du PSG se concrétisait, à la fin mai, par une victoire à Cologne, personne ne se souviendrait combien il a fallu ferrailler pour dominer les Slovènes de Celje cet après-midi. Alors, certes, ceux-ci ne sont pas des perdreaux de l’année, et comptent déjà Kielce, le champion européen 2016, à leur tableau de chasse. “Le match s’est passé exactement comme je l’attendais. Celje est une équipe bourrée de talent, et si elle avait compté trois victoires sur ses trois premiers matchs, je n’aurais pas été surpris” éclairait Noka Serdarusic. Et Paris a bien failli tomber dans le panneau. D’abord en première période, quand les Slovènes se sont retrouvés quatre buts devant d’entrée de jeu (1-5, 5′). Puis après le repos, quand, après être passé en tête à la pause (18-14), Paris s’est de nouveau fait rattraper à l’entrée des dix dernières minutes (27-26, 51′). “C’est notre problème en ce moment, on n’arrive pas à mettre notre empreinte sur le match” témoignait Luka Karabatic, qui commence à tirer la langue physiquement, esseulé sur le poste de pivot.

Ziga Mlakar, l’infernale machine à scorer

Finalement, pour Paris, heureusement que les jeunes Slovènes ont baissé le pied physiquement dans les dix dernières minutes, sinon on ne sait pas bien quelle aurait été l’issue de ce match. Car Ziga Mlakar, l’infernal arrière droit slovène, semblait parti pour causer bien des tourments aux Parisiens. “Je l’appelle le tank. On sait très bien ce qu’il va faire, il a des oeillères, il fait trois pas et il tire. C’est un vrai buteur” notait son coéquipier Igor Anic. Avec dix buts, il a mis au supplice les gardiens de la capitale et ce n’est que quand lui et Daniel Dujshebaev ont baissé pavillon que Paris a pu s’envoler vers la victoire. Nikola Karabatic a pesé de tout son poids pour provoquer les exclusions adverses et Rodrigo Corrales a détourné les deux ballons qu’il fallait dans les cinq dernières minutes. Juste ce qu’il faut pour l’emporter, en somme. “On se contente de ça, on sait qu’il faut encore bosser pour être meilleur. Il y a de grosses échéances à venir, on doit encore progresser afin d’y être prêt” concluait Luka Karabatic. Paris n’est pas encore dans le bon rythme mais, heureusement, il gagne.

PSG HANDBALL – RK CELJE 32:27 (18:14)

Paris : Corrales (12 arrêts), Omeyer (4 arrêts dont 1 pén); Gensheimer (7/7 dont 2/2 pén), Mollgaard (0/1), Stepancic (1/2), Sagosen (7/11), Kounkoud (3/3), Damjanovic, Rémili (1/5), Abalo (3/3), L. Karabatic (1/3), Hansen (4/5 dont 1/1 pén), Narcisse, Nielsen, N. Karabatic (4/7), Nahi (1/1)

Celje : Lesjak (9 arrêts dont 0/2 pén), Panjtar (0 arrêt dont 0/1 pén); Vujovic (0/1), Jurecic (0/1), Malus (2/5), Razgor (0/1), Suholeznik, Marguc (4/6 dont 2/3 pén), Mitrovic (0/2), kodrin (2/2), Makuc, Anic (3/4 dont 1/1 pén), Dujshbaev (3/7), Mlakar (10/19), Beciri (3/3), Ocvirk

Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

19 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 8 octobre 2017 à 21h02

    J'aime bien ce genre de match. Les Slovènes ne sont pas venu à Paris pour faire la figuration, ils ont montré aux parisiens qu'ils ont des co.illes de Taureau !
    PSG n'a pas paniqué, il a été patient et il cherche à user et à pousser les Slovènes à faire des fautes de débutant.
    Mlakar, c'est un tireur élite ce mec. Il faut je le surveille !
    PSG a des pb, il n'arrive pas à imposer leur rythme pdt 60min…

    Flens a réussi à faire match nul chez Kielce. Flens grandit vite malgré départ de Vranjes

  2. jo - le 8 octobre 2017 à 21h08

    Celje a vraiment une bonne équipe de jeunes dont la marge de progression est encore grande. Ils ont battu assez nettement Kielce et je ne serai pas surpris de les voir dans les 6 premiers, à l’inverse de Kiel…

  3. Vinch1 - le 8 octobre 2017 à 21h10

    Je comprends qu'on puisse être un peu chauvin quand on commente un match, mais Thomas VILLECHAIZE, ça commence à être un peu limite.
    Le coup de coude que donne Kara lors de la dernière action sur l'arrière qui leur a mis la misère presque tout le match, si c'est Kara qui se le prend, il aurait trouvé ça inadmissible vu le score, et rajouté "c'est quelque chose qu'on ne doit pas voir sur un terrain, et il devrait prendre 2 mn voire plus etc etc…" Ou un coup à la tête qui, selon le cas, devient une petite tape sur l'épaule, … bientôt ce sera une caresse ou un massage ?… :):)
    Il est d'ailleurs même chauvin en championnat de France …

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves