Starligue – J21

Ça sent très bon pour Cesson !

Dans un match plein de suspense, les Cessonnais l’ont emporté d’une courte tête sur Dunkerque (23-22). Les Nordistes peuvent nourrir des regrets, tandis que Cesson se rapproche sérieusement du maintien.

Ces occasions se comptent sur les doigts d’une main. Deux ou trois fois par saison, le handball s’invite dans la salle du Liberté, la grande salle de spectacle de Rennes, et lâche ainsi son étroit écrin cessonnais. Près de 3.800 spectateurs se sont massés dans les travées de la temporaire enceinte du CRMHB. Et comme à chaque fois ou presque depuis cinq ans que l’expérience est tentée, Cesson l’emporte. Un vrai porte-bonheur. Cette fois-ci, c’est Dunkerque qui en a fait les frais.

Jeux de défense et d’inconstance

Rien d’évident cependant pour confirmer la superstition en début de rencontre. Wilson Davyes débute bien la rencontre et trouve les solutions au tir (3-1, 6′), mais la défense de Dunkerque reprend vite le dessus, et Cesson ne trouve plus les solutions en attaque. Pierre Soudry donne l’avantage à l’USDK (4-5, 12′), avant que Baptiste Butto, meilleur buteur du match (9 buts) n’accroisse son avance à trois unités (7-10, 20′). En panne de solutions, Cesson marque quand même, parfois miraculeusement, comme sur ce tir de Sylvain Hochet dos au but à huit mètres qui surprend Annotel (8-10, 20′). La domination s’illustre aussi au nombre de sept mètres obtenus en première période : 5 pour Dunkerque, 0 pour Cesson…

Un des premiers tournants est peut-être en fin de première période, quand Dunkerque a une balle de +3 et que Patrick Cazal pose son temps-mort (9-12, 25′). Sylla, en parallèle, revoit ses plans, sort Davyes qui enchaîne les erreurs pour aligner une base arrière Beauregard-Suty-Villeminot en attaque et fait entrer Hugo Kamtchop-Baril. La mise en place dunkerquoise échoue. Cesson, mieux en attaque, égalise par Villeminot et le score est de parité à l’heure de rejoindre les vestiaires (12-12). Une avance dilapidée au moment où est mis en place un système pour l’augmenter, voilà de quoi être énervé pour les Nordistes…

Cesson l’emporte aux forceps

Dunkerque réalise le meilleur départ en deuxième période (12-14, 32′), mais Cesson, porté par son public, a bien l’intention de ne rien lâcher. Après avoir traîné à un but de retard, les locaux prennent l’avantage par Sylvain Hochet (18-17, 45′), absolument parfait sur cette rencontre (7 buts à 100% au tir). Ni les deux sanctions de deux minutes accumulés rapidement par Romaric Guillo, ni le carton rouge direct pris par Hugo Kamtchop-Baril (38′), pourtant à créditer d’une entrée intéressante, n’ont vraiment perturbé le CRMHB. Mais là encore, en retard de deux buts (19-17, 46′), Dunkerque ne baisse pas les bras et Benjamin Afgour arrive à se retourner pour redonner l’avantage à Dunkerque (20-21, 53′).

Après un but ô combien important de Jérémy Suty (23-22, 58′), Cesson refait la course en tête et s’offre deux dernières minutes palpitantes. Mais Dunkerque gâche l’occasion d’égaliser avec un passage en force de Tom Pelayo. Cesson peut alors plier le match, mais Davyes rate une passe qui file en touche. Dunkerque a 40 secondes pour égaliser, passe à sept joueurs de champ. Mais là encore, manque de lucidité et une passe qui file en touche. Les joueurs de Cesson peuvent exulter (23-22). « On se fait peur jusqu’au bout, mais pour le suspense c’était bien », sourit Yérime Sylla.

Le coach de Cesson peut pousser un ouf de soulagement, car avec ce succès, Cesson fait un pas important vers le maintien. « On ramène six points sur les trois matchs qu’on avait coché pour le maintien [Ivry, Saran, Dunkerque], donc on est complètement dans les clous. Il faut féliciter les gars, parce qu’ils ont fait vraiment preuve d’abnégation et de courage. On a un groupe solidaire, je suis très fier de mon équipe et de ce qu’elle a produit ce soir. » Du côté de Dunkerque, le constat était bien plus amer : « Il faut arrêter de dire qu’on doit remonter dans la première partie de tableau si on ne peut pas gagner ce genre de match », lâchait ainsi Benjamin Afgour, déjà touché par le raté des Nordistes au Final4 de Coupe de la Ligue le week-end dernier. Plus qu’un seul objectif pour l’USDK : la Coupe de France samedi à Montpellier, pour « sauver notre saison », dixit le pivot international.

La feuille de match :

Cesson-Rennes. Gardiens : Bonnefoi 12 arrêts sur 33 tirs (dont 1/4 pen.) à 36%, Lettens 0/1 (dont 0/1 pen.). Joueurs de champ : Derbier 1/1, Suty 4/10 (dont 1/1 pen.), Sall 0/1, Hochet (cap) 7/7, Kamtchop-Baril 1/1, Le Boulaire, Lanfranchi 1/1, Maguy, Villeminot 1/1, Gudmundsson 5/9, Doré, Guillo, Davyes 3/7, Beauregard. Entraîneur : Yérime Sylla. Exclusions : Guillo (7′, 19′), Gudmundsson (51′). Carton rouge : Kamtchop-Baril (38′).

Dunkerque. Gardiens : Annotel (cap) 6 arrêts sur 18 tirs à 33%, Demaille 4/15 (dont 0/1 pen.) à 27%. Joueurs de champ : Billant, Afgour 4/5, Lamon 1/1, Nagy 3/7, Nkonda, Mamic, Soudry 1/8, Emonet, Grocaut 1/1, Pejovic 2/3 (dont 1/1 pen.), Pelayo 1/3, Joli 0/1, Nieto, Butto 9/11 (dont 3/4 pen.). Entraîneur : Patrick Cazal. Exclusions : Grocaut (28′), Afgour (41′, 49′).

Arbitres : MM. Pichon et Reveret. 3.800 spectateurs.

Les réactions :

Maxime Derbier (ailier de Cesson-Rennes) : « Dunkerque avait à cœur de l’emporter comme toute équipe, et nous, on est chez nous même si on est délocalisé au Liberté, donc il faut qu’on gagne. Ces deux dernières minutes, c’était là où il y avait le plus de suspense, c’est presque là où c’était le plus intéressant parce qu’on avait un résultat et il fallait qu’on le tienne, ce qu’on a réussi à faire avec notre marque de fabrique à Cesson, c’est-à-dire une défense de fer et une énorme solidarité. Les résultats de cette saison et de celles à venir passeront forcément par la solidarité dans le groupe. Après c’est deux dernières minutes de folie, il va falloir qu’on retombe, ça va être dur de dormir ! Maintenant, sans faire injure au Liberté, on a hâte de voir ce que ça donne dans notre nouvelle salle parce qu’un public chauffé à blanc, ça soulève des montagnes et ça nous a bien aidés. »

Romaric Guillo (pivot de Cesson-Rennes) : « Heureusement qu’on l’a fait ! C’était compliqué, on s’y attendait. On savait qu’il n’y aurait pas beaucoup de buts, que ça allait être rude, qu’il fallait défendre et c’est ce qu’on a travaillé cette semaine. On a eu des passages à vide, on a eu des changements de défense, on a fait souffler des mecs… On a pu gérer intelligemment l’effectif, on va retenir ça et la victoire. On a tenu malgré les deux minutes, personnellement avec mes deux exclusions très tôt j’ai joué plus avec la tête qu’avec le corps, et si j’avais pris un rouge, tant pis… Mais on a réussi à les faire déjouer, même si on a eu un peu peur en fin de match, surtout qu’ils jouaient que sur moi ! Mais on a gagné, et on ne prend que 22 buts, c’est bien. »

Benjamin Afgour (pivot de Dunkerque) : « Le constat est clair : il faut arrêter de dire qu’on doit remonter dans la première partie de tableau si on ne peut pas gagner ce genre de match. A un moment donné, quand on a l’avantage même si le score est serré, quand on n’est pas capable de respecter une tactique et qu’on ne trouve pas les situations sur la défense, c’est qu’il faut se remettre en question. La défaite est vraiment amère, il y a un sentiment de dégoût après un match comme ça parce qu’on devait le gagner. C’est à l’image de la saison… Quand on a une saison en dents de scie, où tout le monde n’est pas forcément en confiance, ça ne sourit pas sur ce genre de matchs. Il faut vite se remettre en place parce que si on veut sauver notre saison, ça se jouera en demi-finale de Coupe de France samedi contre Montpellier. »

Mickaël Georgeault

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jalme44 - le 13 avril 2017 à 09h56

    Bien joués les cessonnais. Bon courage aux dunkerquois à Montpellier. Il paraîtrait que les arbitres de la finale de la coupe de la ligue ont été sélectionné pour les demies finales de la coupe!!! Si c’est pour vous bon courage. Si c’est pour nous, nantais, ça va gronder à la Troc….

    • florent2208 - le 13 avril 2017 à 12h35

      Non c'est bon dimanche ça sera Buy et Duclos pour nous à la Troc' , je pense que si ça aurait été le cas , Pelletier aurait été capable de porter réclamation . ^^

    • Cesson d'être inculte 7240 - le 17 avril 2017 à 21h41

      Arrêtez de nous pourrir de vos infos de merde

      , Cesson n’a pas déquipe de hand Ball

      Révisez votre géographie,j’admets qu’un journaliste n’a pas plus d’intelligence qu’un crabe et adule tout ce qui retrouve à sa gauche, soignez vos articles, Cesson Sevigné est en île et vilaine

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).