Nationale 1

Une journée d’élite

Source : Elite Val d’Oise HB

Après un week-end où les hiérarchies semblaient s’être dessinée, la quatrième journée a montré que rien ne serait aisée pour ceux qui visent les play-offs. Des poules qui se resserrent dans le sillage de résultats parfois surprenant, mais toujours mérités.

Poule 1 : Val d’Oise au top, Lanester respire

Kiangiebeni – Source : CO Vernouillet HB

Dans le premier des trois grandes rencontres entre leaders de la poule 1, l’Entente Val d’Oise s’est sortie vainqueur de son déplacement à Vernouillet (33-38). Un score sévère pour les locaux qui se sont accrochés à la formation emmenée par l’ailier Alameen Abdul Khudoos (9/14) qui inscrit deux des premiers buts du 0-4 initial (0-4, 5e). Les joueurs de Vernouillet reviennent d’ailleurs au score juste avant la pause (16-16, MT). Mais après un troisième quart accroché, ils ne peuvent tenir le coup, et plient progressivement jusqu’au coup de sifflet final. Val D’oise partage ainsi la tête avec Angers qui a évité le piège Pau-Nousty (26-32). La nouvelle recrue angevine Quentin Gaillard était présente, mais c’est Julien Salmon avec 16 arrêts dont quatre sur pénaltys qui aura marqué les esprits. En bas de classement, Lanester s’est imposé dans le match de la peur face à Saintes. Le trio d’arrière Cédric Chauvin (6/13), Christophe Quive (5/7) et Mickael Sincère (7/10) bien connu des parquets de N1 a été solide pour mener les leurs vers la première victoire de la saison (30-25).

Vernouillet 22 – 38 Elite Val d’Oise
Bruges 32 – 32 Créteil (réserve)
Pau Nousty 26 – 32 Angers
Lanester 30 – 25 Saintes

Poule 2 : Cinq pour deux places

Aljoune Sylla – Source : Hazebrouck/StealPhoto

On attendait avec impatience la réception de Gonfreville par Hazebrouck, le spectacle n’a pas déçu ! Entre les deux leaders, le match a été accroché (13-12, MT). Mais l’efficacité de Hazebrouck a fini par payer quand Gonfreville n’arrivait plus à marquer : 14 minutes de silences qui marquent le tournant de la rencontre (19-12, 44e). Sébastien Bosquet est encore très utile dans la fin de match et Gonfreville ne peut que s’incliner (27-21, SF). Parfait pour Amiens qui a apporté sa première victoire à domicile à son – nombreux – public (28-26). Devant tout le long de la rencontre, les amiénois pourront se faire le reproche de fins de mi-temps mal négociées et qui auraient pu rendre le score plus large. Bonnes opérations aussi pour Oissel vainqueur chez la réserve du PSG en serrant les dents (24-25, 58e et score final), et pour  le CPB de Rennes qui est sorti victorieux du bras de fer avec Valery. Les deux n’étant désormais qu’à une hauteur du trio de tête.

Cercle Paul Bert Rennes 24 – 22 Stade Valeriquais
Amiens 28 – 26 Boulogne-Billancourt
Hazebrouck 27 – 21 Gonfreville
Paris St-Germain (réserve) 24 – 25 Oissel Rouen

Poule 3 : Grenoble prend de l’altitude

Frederic Piter meilleur marqueur de la poule 3 – Crédit : JP Riboli

Grenoble le savait : le déplacement à Sarrebourg est un de ces match qui compte pour quatre points. Pas question de se manquer, et les rouges et blancs ont pu compter sur le virevoltant Marius Randriantseheno (10/13) et le solide Maxime Aicardi (10 arrêts) pour rapporter cette victoire précieuse (26-32). Au grand dam de Dorian Vallet auteur aussi d’une grande performance (10/14). Grenoble qui a désormais trois points sur son premier poursuivant Strasbourg. Des alsaciens qui n’ont pas fait de détail à Epinal (25-36). Avec Maxime Duchêne phénoménal (22 arrêts), qui ne tolère que neuf buts à la pause, et 36 d’inscrits au final, les alsaciens se rassurent. Reste à stabiliser ces résultats en dents de scie la semaine prochaine pour la réception de Sarrebourg avant que Grenoble n’arrive… Dans les deux autres rencontres, Torcy a encore offert un festival offensif à Semur (35-39) sous la houlette de Charly Sossou et Frederic Piter (9 buts chacuns), tandis que Chambéry s’est retrouvé sans lumière au Phare de Belfort (22-16) avec cinq buts inscrits dans les 30 dernières minutes.

Sarrebourg 28 – 32 Grenoble
Belfort 22 – 16 Chambéry (réserve)
Epinal 25 – 36 Strasbourg
Semur-en-Auxois 35 – 39 Torcy

Poule 4 : Montpellier fait tomber Valence !

Il y aura décidément deux Montpellier en N1 cette saison, celui sans ou avec Kyllian Villeminot. Sans, c’est a minima 10 buts qui disparaissent et la seule défaite de la saison contre le promu Frontignan. Avec, c’est une équipe capable de faire tomber le VAP Valence. Après un premier quart d’heure accroché (9-9, 17e), en partie grâce aux coups de Maxime Arvind-Berrod (8 buts), Valence se fait prendre au piège (17-14, MT). Ce n’est pas la première fois que les Valentinois doivent remonter au score, mais cette fois la marge se fait trop haute (25-19, 40e). Un 4-0 des locataires du centre de Montpellier fait même monter l’écart à sept buts (31-24, 51e). Le dernier barroud d’honneur des valentinois donnera bien quelques frissons à Fabrice Grasset, mais c’est trop tard (32-31, SF). Un score qui fait le bonheur de Villeurbanne, co-leader après sa victoire à Martigues (24-29). Martigues qui a l’inverse voit la saison galère de l’année dernière redevenir réalité. Enfin, Bagnols face à Saint-Etienne et Villefranche à Frontignan ont pris des points importants.

Montpellier (réserve) 32 – 31 Valence
Bagnols 28 – 23 Saint-Etienne
Frontignan 27 – 28 Villefranche
Martigues 24 – 29 Villeurbanne

Maxime Thomas

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Yolo - le 2 octobre 2017 à 15h44

    Arvin berod devait être motivé par ce retour chez lui . En y repensant il était quand même derrière Guigou et avait convaincu le MHB de laisser partir Honrubia. What a gâchis.

    Mais c’est sur la présence de Villeminot change tout dans cette poule. On peut considérer qu’il va jouer avec la N1 jusqu’au moment où l’équipe sera assurée d’être en poule haute en seconde partie de saison et donc de ne pas être confrontée au spectre de la relégation.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).