Starligue – Amicaux

Nantes vainqueur logique du Trophée Morbi’hand

Crédits : Gaëlle Louis

Le HBC Nantes était trop fort pour ses adversaires danois au Trophée Morbi’hand : les Nantais remportent à nouveau ce tournoi en disposant de Silkeborg en finale (37-29). Cesson a perdu sa deuxième rencontre face à Holstebro, de justesse (25-26).

Deuxième jour du Trophée Morbi’hand, et toujours la volonté pour les équipes présentes de peaufiner les automatismes et de faire des progrès dans le jeu. Les vaincus de samedi se retrouvaient face à face pour l’ouverture de la journée dimanche, avant la finale tant attendue par le public de Kercado.

Cesson pénalisé par ses temps faibles

Pour le match pour la troisième place, Holstebro affrontait les Irréductibles de Cesson-Rennes. Et comme la veille face à Silkeborg, les Bretons ont démarré leur match après leurs adversaires. La bande au capitaine Peter Balling (5 buts) profite des errances cessonnaises pour rapidement larguer son adversaire. C’est le deuxième match consécutif où Yérime Sylla pose son temps-mort après seulement six minutes de jeu (1-5, 6′). Après avoir accusé un retard maximal de six buts (1-7, 11′), Cesson remonte la pente doucement. Et à la faveur d’un 5-0 conclu par Arber Qerimi, le CRMHB semble être de retour dans le match (8-9, 21′). Semble seulement, car il connaît ensuite un nouveau trou d’air avant la pause (9-15, 26′). Il est mené de cinq buts à la mi-temps (11-16).

Crédits : Gaëlle Louis

Après ces temps faibles très profonds, pas facile de remonter la pente. Holstebro, bien aidé par son gardien international danois U21 Simon Gade auteur d’une grosse partie (18 arrêts), prend jusqu’à sept buts d’avance (13-20, 39′ ; 16-23, 42′). Mais chacun son tour pour piocher. Cesson revient à nouveau dans la partie, profitant notamment du fait que son adversaire prend quatre sanctions temporaires entre la 48e et la 55e minute. Frédéric Beauregard (photo), le Cessonnais le plus en vue ce week-end, puis Arber Qerimi sur 7 mètres permettent à Cesson de revenir à nouveau à un but (24-25, 54′). Les Irréductibles ont la balle d’égalisation dans la dernière minute, mais Sylvain Hochet trouve l’inévitable Simon Gade sur la trajectoire de son tir, à dix secondes de la fin. Holstebro s’est fait peur mais s’impose (25-26) face à des Cessonnais qui doivent gagner en constance.

Nantes n’a fait qu’une bouchée de Silkeborg

La finale du trophée entre Nantes et Silkeborg a connu moins de rebondissements. Les Nantais ont fait preuve de maîtrise face aux partenaires de Jesper Nøddesbo, revenu cet été au Danemark et déjà indispensable au jeu de Silkeborg. L’ancien pivot barcelonais est cependant totalement éclipsé en début de match par l’entame de Nicolas Tournat, qui score cinq fois en six minutes (6-2, 6′). Le H a très vite pris le large, et ne sera pas rattrapé. Nikolai Nielsen ramène le BSV à trois longueurs (10-7, 15′), mais Nicolas Claire écarte à nouveau l’écart un peu plus tard (15-9, 20′). Après un nouveau retour des Danois à trois buts, Romain Lagarde marque presque sur la sirène le dix-huitième but nantais (18-14, 30′).

Crédits : Gaëlle Louis

Silkeborg n’arrive pas à descendre en dessous des trois buts d’écart (20-17, 34′). Au contraire, c’est Nantes qui va accentuer son avance. David « Magicien » Balaguer enthousiasme le public de Kercado avec un geste de génie (24-19, 39′), pas son seul du match. L’ailier espagnol marche sur l’eau dans ce match. Silkeborg tente le jeu à sept, mais échoue sur la défense nantaise et Rock Feliho peut marquer dans le but laissé vide (28-21, 46′). Après une nouvelle réalisation d’Eduardo Gurbindo (photo), lui aussi très en verve, le H prend neuf longueurs d’avance (32-23, 50′). Jacob Lassen pour Silkeborg conclut un joli kung-fu (36-28, 58′) mais c’est bien Nantes qui a fait l’essentiel du spectacle et qui remporte le Trophée Morbi’hand sans avoir été inquiété du week-end (37-29). Le H fait déjà forte impression, et est toujours invaincu en matchs de préparation, une semaine après son succès lors de la Sparkassen Cup à Ehingen (Allemagne).

Les feuilles de match :

Cesson-Rennes – Team Tvis Holstebro : 25-26 (11-16).

Arbitres : MM. Carmaux et Mursch.

Cesson-Rennes. Gardiens : Bonnefoi 6 arrêts, Lettens 7. Joueurs de champ : Derbier, Bolaers 1, Helgason, Hochet 1, Kamtchop-Baril 1, Le Boulaire, Delecroix 4, Ooms 1, Villeminot 2 (dont 0/1 pen.), Gudmundsson 4, Qerimi 5 (dont 2/2 pen.), Doré (cap), Guillo 2, Beauregard 4. Entraîneur : Yérime Sylla. Exclusions : Derbier (33′), Ooms (37′), Kamtchop-Baril (50′).

Holstebro. Gardiens : Gade 18 arrêts, Bergerud. Joueurs de champ : Svavarsson 4, Justesen, Mousing 3, Karlsson 1, Bramming, Hansen 2, Sidelmann 2, Östlund 5, Magnusson, Kildelund 4 (dont 1/2 pen.), Balling (cap) 5 (dont 1/1 pen.). Entraîneur : Patrick Westerholm. Exclusions : Hansen (3′, 12′), Balling (29′), Östlund (48′, 55′), Svavarsson (49′, 52′).

HBC Nantes – Bjerringbro-Silkeborg : 37-29 (18-14).

Arbitres : MM. Gasmi et Gasmi.

Nantes. Gardiens : Dumoulin 10 arrêts, Siffert 3. Joueurs de champ : Feliho (cap) 1, Lagarde 3, Faluvegi 2, Nyokas 3, Claire 3, Buric 1, Klein 1, Pechmalbec, Tournat 6, Emonet, Matulic, Lazarov 2, Gurbindo 5, Balaguer 10 (dont 2/4 pen.). Entraîneur : Thierry Anti. Exclusions : Buric (16′), Nyokas (47′).

Bjerringbro-Silkeborg. Gardiens : Rasmussen 5 arrêts, Frandsen 8 (dont 2 pen.). Joueurs de champ : Thomsen, N. Nielsen 4 (dont 1/1 pen.), Lassen 5, Skaarup 1, Skube 2, M. Nielsen 1, Risom, Olsen, Skov, Markussen 4, Hundstrup, Nøddesbo 7 (dont 1/1 pen.), Jensen, Knudsen (cap) 5. Entraîneur : Peter Bredsdorff Larsen. Exclusions : Markussen (50′).

A Vannes, Mickaël Georgeault

Pub Espace Pronos Starligue

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pseudo - le 21 août 2017 à 15h31

    Encourageant quand même pour Cesson d’être capable de remonter ces retards, et Qerimi semble bien intégré dans le jeu! Pour Nantes, ça reste une très bonne chose de dominer comme ça une équipe niveau ligue des champions, qui a progressé depuis l’année dernière avec l’arrivée de Noddesbo.

  2. Rémon-Dauménèque - le 22 août 2017 à 17h26

    Cesson va souffrir cette année. Le niveau du groupe a régressé et il y a moins de talent par rapport à l’an dernier, où déjà le couperet est passé bien près. Certes les bretons nous proposerons leur courage et leur motivation, mais dans une Starligue ou le niveau augmente ça va finir par ne plus suffire….

  3. Rémon-Dauménèque - le 22 août 2017 à 17h33

    Le H est déjà impressionnant parfaitement sur la lancée de la saison précédente. Leur niveau a augmenté notamment grâce à leur recrutement qualitatif. A mon sens tout est réuni pour faire une très grosse saison et si le club ne s’éparpille pas trop en champions league le titre est envisageable !

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves