Starligue – J17

Et le Phare s’embrasa

Dans un phare surchauffé par le scénario qui se déroulait sous ses yeux, Chambéry s’impose dans le duel pour l’Europe face à Toulouse 30 à 29. Les savoyards prennent un petit matelas d’avance avant d’aller à Paris, tandis que Toulouse voit peut-être l’Europe filer ce soir.

Le match nul n’aurait pas été démérité, tant les deux équipes s’investissaient sur le terrain. Une première période où les buts des arrières de Chambéry guidés par Quentin Minel (4/6 à la pause), enfin à ses aises en Savoie, avaient pour échos la base avant de Toulouse et ses deux artistes Nemanja Ilic et Ferran Sole.  “On a mis les bons ingrédients, il n’y a pas que du mauvais” déplorait frustré Maxime Gilbert, l’autre homme fort toulousain du match. Le combat de position fait par Fredric Petterson d’un côté et Pierre Paturel de l’autre capte également l’attention dans le premier round. Partie remportée aux poings par le grand savoyard, qui provoque des exclusions et ne rate pas ses occasions (2/2 à la pause). Pas suffisant toutefois, Cederholm inscrivant un dernier tir à la hanche pour que les deux équipes repartent de zéro à la pause (15-15, MT).

Le phénomène Fahrudin Melic

La seconde période poursuit le chassé croisé au score, qui fait monter encore d’un cran l’intensité présente sur le terrain. L’ambiance est alors très lourde, souffrant que Toulouse domine la course… Jusqu’au contre de Fahrudin Melic qui libère le public (22-21, 43e) et envoie vers le sprint final dans une salle pas encore rassasiée de la victoire face à Montpellier. Discret en première période, l’ailier va alimenter le score après la pause et se montrer décisif (7/9 en seconde mi-temps). Ce qui ne touche pas le joueur, tout sourire : “Ce n’est pas important de savoir qui va marquer beaucoup de buts. Seule la victoire est importante et, chaque match, c’est un nouveau joueur qui se révèle.” Prière d’emmener ce joueur à Philippe Gardent, bien moins joyeux de son retour au pays : “On est content de notre jeu, c’est une bonne chose mais si tu n’as pas le résultat… On est déçu parce qu’on est en place, on fait une belle prestation. Chacun a eu sa chance pour l’emporter, on a failli la saisir mais on est pas efficace notamment au niveau du tir. Ilic qui rate, Petterson aussi, on a une solution énorme à droite sur Sole lors de la dernière action… Beaucoup de regret pour toute cette énergie dépensée.” Une dernière action qui va tourner dans la tête de Ferran Sole Sala, plutôt amer de ce manque de risque, là où Melvyn Richardson n’a pas hésité sur l’action précédente. Le public nombreux pouvait alors fêter ses héros de longues minutes (30-29, SF).

La feuille de match

Chambéry – 30

Exclusions : Richardson (23e), Melic (37e), Paturel (44e).

Yann Genty (GB – 5/24) ; Julien Meyer (GB – 1/11) – Edin Basic (Cap) ; Queido Traoré (2/2) ; Alexandre Tritta ; Marko Panic (4/6) ; Joao Da Silva ; Remi Feutrier (1/1) ; Romain Briffe (2/7) ; Johannes Marescot (2/2) ; Melvyn Richardson (5/7) ; Pierre Paturel (2/2) ; Grégoire Detrez ; Quentin Minel (4/7) ; Fahrudin Melic (8/11 dt 5/5 à 7m) ; Damir Bicanic (0/1).

Toulouse – 29

Exclusions : Remi Calvel (10e, 18e).

Yassine Idrissi (GB – 4/15) ; Wesley Pardin (GB – 2/18) – Pierrick Chelle (Cap) ; Vasko Sevaljevic (2/3) ; Clément Perez ; Maxime Gilbert (7/9) ; Alvaro Ruiz Sanchez (0/1) ; Ferran Sole (9/10 dt 5/5 à 7m) ; Romain Ternel (1/2) ; Fredric Petterson (2/3) ; Nemanja Ilic (5/8 dt 0/1 à 7m) ; Cyril Morency (1/1) ; Rémi Calvel ; Andreas Cederholm (2/3) ; Jordan Bonilori ; Petr Linhart.


LIDL STARLIGUE 16-17 Résumé Chambery Toulouse J17 par LNH

5 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jo - le 10 mars 2017 à 07h13

    Excellent match avec deux équipes très proches avec côté Chambéry le trio Richardson Minel Panic et côté toulouse Maxime Gilbert de feu …
    L arbitrage à été souvent limite peu d exclusions malgré l engagement …des actions coupees par des coups de sifflets intempestifs laissant peu l avantage à l’attaque …enfin une certaine propension à tarder à lever le bras pour prévenir du jeu passif …

    • Elmer - le 10 mars 2017 à 07h51

      J’ai trouvé ca plutôt pas mal moi que les arbitres ne levent pas le bras aussi vite que d’habitude. Ca permet au jeu de se développer vraiment et aux équipes de vraiment chercher une faille et d’être patientes.
      Pour le reste côté toulousain on doit se mordre les doigts… notamment petersson et ilic qui croquent la feuille à eux deux.

  2. kailash28 - le 10 mars 2017 à 14h35

    Vraiment quel beau match entre ces 2équipes hier, merci à elles mais les toulousains méritaient vraiment le match nul. Cà doit etre dur des fois de faire un sport collectif, je m'explique: les toulousains se sont défoncés, ils ont 2 supers ailiers qui ont tout donnés, ils ne lachent rien tout le match et parce que un seul joueur bouffe la feuille de match sur la dernière action, il est vraiment mauvais ce ruiz sanchez, il n'a rien à faire dans cette équipe ni en lnh d'ailleurs mais c'est de la faute à Gardent, sur le banc, il a Ternel. Je serais joueur de Toulouse, je l'aurais vraiment mauvaise contre ruiz sanchez, se défoncer pour l'équipe comme ils l'ont fait et un seul joueur vous fait perdre le match.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).