All – J4

A-t-on sous-estimé Flensburg ?

Crédits : Twitter SG Fle-Ha

Déjà quatre journées de jouées en Bundesliga, et déjà des enseignements intéressants, tant en haut qu’en bas du classement. Le champion en titre Flensburg, en remportant le duel du Nord face à Kiel, a bien lancé sa saison et a fait changer le regard sur son effectif.

L’ensemble des observateurs, en Allemagne et ailleurs (notamment chez nous), s’est accordé avant le début de la saison à donner Rhein-Neckar Löwen et Kiel favoris pour le titre. Flensburg, champion en titre, est vu comme affaibli, et semble incapable de réitérer la performance de l’année dernière. Mais au bout de déjà quatre journées (les trois dernières disputées en dix jours), le SG a fait changer les regards sur son équipe. S’il a battu Minden dans la difficulté pour lancer sa saison, ses trois dernières performances ont plus de retentissement. Pour son premier match à domicile contre Göppingen, qui sortait d’une victoire sur Berlin et semblait disposer à bien l’embêter, Flensburg a simplement écrasé la partie. Cinq buts encaissés seulement en première période, quinze au total et une victoire de onze buts pour entamer la saison à domicile, une vraie belle soirée pour les hommes de Maik Machulla (26-15). Une demi-semaine plus tard, dans le choc contre Berlin à la Max-Schmeling-Halle, Flensburg est mené en première période (16-14), mais renverse la vapeur et s’impose sur une équipe qui doit être un adversaire direct (25-30).

Le Nordenderby dans la poche et des assurances pour la suite

Et le bouquet final est venu samedi soir. Dans un match diffusé sur la télévision publique, Flensburg recevait Kiel pour le 98e Nordenderby, ce qui était aussi le 1000e match de l’histoire du club dans l’élite du handball allemand. Une de ces rencontres que vous ne voulez surtout pas rater. Et Flensburg a rempli son job face à son rival également favori pour le titre. Après un début de partie équilibré, les partenaires de Rasmus Lauge prennent un premier avantage avant la pause (15-13, 30′). Et quelques minutes après le retour des vestiaires, alors que Kiel est revenu au score (17-17, 34′), les locaux vont réaliser une masterclass de défense. Kiel, dont le jeu est stéréotypé, ne marque pas pendant 14 minutes, tandis que Flensburg, qui bute sur une défense aussi intéressante du THW et sur Andreas Wolff (qui remplace Niklas Landin à la 40e minute après que ce dernier se soit foulé la cheville en allant chercher un ballon), trouve néanmoins davantage de solutions grâce à un jeu plus rythmé (21-17, 47′). Kiel parvient plus tard à réduire l’écart, à la faveur d’exploits personnels de Lukas Nilsson, mais s’incline en fin de compte assez logiquement (26-25).

Outre le prestige de la victoire, Flensburg a aussi confirmé qu’il ne se laissera pas faire et qu’il a les capacités pour conserver son titre. Maik Machulla semble encore mieux dans son coaching cette année, et son jeu, s’il paraît moins flamboyant que celui de son prédécesseur Ljubomir Vranjes, n’en demeure pas moins efficace et toujours plus attrayant que celui proposé par Kiel samedi. De plus, les premiers pas de Benjamin Buric et de Johannes Golla sous le maillot du SG ont été plus que convaincants. Le gardien transfuge de Wetzlar a été éblouissant sur les trois dernières parties : 53% de tirs arrêtés contre Göppingen, 44% contre Berlin où il a joué la deuxième période, et des arrêts décisifs face à Kiel où son pourcentage est certes plus raisonnable. Il compense largement les performances moins reluisantes de son nouveau collègue Tobjørn Bergerud, qui ne semble pas encore adapté à son nouvel environnement et est passé à travers à Berlin en première période. Quant à Johannes Golla, le jeune pivot venu de Melsungen semble pouvoir prendre une grosse envergure en cours d’année. Bon en attaque (3 buts contre Kiel où il a aussi provoqué des penaltys), il est surtout excellent en défense aux côtés de Tobias Karlsson, qu’il sera amené à terme à remplacer. Simon Hald et Magnus Jøndal, les deux autres recrues valides (Goran Jøhannessen est absent jusqu’à novembre) sont encore discrets, mais Buric et Golla apportent de vraies garanties pour la suite de la saison.

Rhein-Neckar et Magdebourg également en tête

Flensburg n’est pas la seule équipe à avoir signé un quatre sur quatre : Rhein-Neckar et Magdebourg ont également une entame de championnat parfaite. Pour Rhein-Neckar, cette reprise a ressemblé à la routine de l’an dernier avec une série de larges succès, le plus large le week-end dernier à Bietigheim (21-36), le plus frappant sur Melsungen (34-26). Le MT est attendu comme un outsider cette saison, et était la seule équipe à avoir gagné à Mannheim la saison dernière en championnat. Le suspense a cette fois duré 15 minutes, avant que RNL ne prenne clairement les commandes pour compter jusqu’à dix buts d’avance en fin de rencontre. On note le début de saison fantastique de Jannik Kohlbacher : avec 27 buts marqués en quatre matchs, le pivot venu de Wetzlar est l’actuel troisième meilleur buteur du championnat. Sa complicité avec Andy Schmid n’a pas tardé à se construire. De son côté, Magdebourg a envoyé des messages en disposant sans trembler et tour à tour de Melsungen, Leipzig et Wetzlar, terminant la série contre le promu Bergischer. Trois victoires acquises par cinq buts d’écart, ainsi qu’une victoire plus large à domicile face à Leipzig, dans le derby de l’Est (28-20), qui lancent idéalement la saison du SCM, avant une opposition très attendue ce jeudi : la réception de Kiel, en match avancé de la 17e journée. Un premier vrai test pour les partenaires de Matthias Musche, actuel meilleur buteur du championnat avec 36 buts, qui va permettre de jauger leurs capacités pour la saison qui débute.

Berlin à la peine

Kiel ne mérite pas de suite de figurer dans le rayon des déceptions du début d’année : avec un match en retard, le THW a certes perdu contre Flensburg sans convaincre, mais de peu. Il faudra attendre le match contre Magdebourg pour avoir un avis plus assuré. Par contre, Melsungen, battu sans discussion par Rhein-Neckar et Magdebourg, semble montrer à nouveau de la peine à confirmer les ambitions mises dans la construction de l’effectif. Le MT a compensé ces accrocs par une large victoire sur Leipzig (35-27). Les Saxons, avec trois défaites sur quatre matchs, ont certes un effectif décimé, mais ne montrent pour l’instant pas le même élan que les deux années précédentes. L’absence de Michael Biegler, le coach, pour problèmes cardiaques lors du dernier match contre Melsungen s’ajoute à une atmosphère un peu plus morose que prévue.

C’est surtout Berlin qui déçoit sur cette entame de championnat. Certes, Velimir Petkovic a lui aussi un effectif décimé, notamment sur le poste d’arrière droit où Frederik Simak, normalement numéro 3 dans la hiérarchie, est beaucoup mis à contribution ces temps-ci. Il n’empêche que les Renards ont été en difficulté à domicile contre Minden (victoire 29-27), et n’ont pu résister en deuxième période contre Flensburg, après leur défaite inaugurale contre Göppingen. Avec un match de retard, il est trop tôt pour tirer sur l’ambulance dans la Capitale fédérale. Le match de jeudi contre Hanovre sera un véritable test. Le TSV, justement, a signé un début de championnat moins tonitruant que celui de la saison passée, avec trois victoires et une défaite, encaissée à Göppingen (27-26). Si on met de côté sa grosse sortie de route à Flensburg, Göppingen signe un début de saison intéressant avec deux victoires acquises sur des équipes au-dessus d’elle la saison passée, et une troisième pas évidente à aller chercher, dans la salle d’Erlangen (24-25). Là où on verra si Frisch Auf a changé, ce sera dans sa gestion des matchs a priori plus abordables. Le derby de Souabe dimanche contre Stuttgart en sera justement un…

Zéro pointé pour Ludwigshafen et Bietigheim

En bas du classement, on retrouve les deux « favoris » à la descente, Ludwigshafen et Bietigheim. Le promu Bietigheim confirme particulièrement les inquiétudes concernant son sort, avec des larges défaites contre Melsungen, Leipzig et Rhein-Neckar. Il faudra peut-être attendre un match contre une équipe plus abordable, mais pas sûr que Kiel, que le SG BBM affronte dimanche, soit l’adversaire idoine. Ludwigshafen, qui compte un match en moins (contre Berlin), a dernièrement perdu de justesse contre Minden (29-28). Là encore, pas sûr que le déplacement à Flensburg puisse constituer un tremplin pour les Chouettes.

A deux victoires, on retrouve entre autres Lemgo, qui reste sur sa lancée de l’an passée, le promu Bergischer qui confirme les attentes placées en lui, et Stuttgart. Le club souabe a attrapé des points importants à Leipzig en première journée, puis contre Wetzlar (31-28), des équipes contre lesquelles on voyait les partenaires de Johannes Bitter perdre. L’enthousiasme est quelque peu retombé dimanche dernier, quand le TVB a perdu à Gummersbach (31-28). Le VfL sortait de trois défaites consécutives, et, porté par sa recrue croate Ivan Martinovic (7 buts), il a pu prendre le dessus sur un concurrent direct pour le maintien. Gummersbach respire donc avant une réception compliquée dimanche prochain, celle de Magdebourg, et compte le même nombre de points que Berlin, Leipzig, Erlangen, Wetzlar et Minden.

Retrouvez l’ensemble des résultats, le classement et le calendrier à venir sur notre site. A noter qu’aucun des 34 premiers matchs disputés ne s’est encore terminé sur un score de parité.

Mickaël Georgeault

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos Allemagne

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Franck du 85 - le 12 septembre 2018 à 13h40

    Article très intéressant sur les forces en présence. Merci.
    Nantes est prévenu pour le match de dimanche…

  2. Adrien - le 13 septembre 2018 à 06h28

    j’ai souvenirs de quelques commentaires comme quoi Flensburg n’étais plus un grand d’Europe et était beaucoup moins impressionnant ;)) tadaaa

  3. Vardarian - le 13 septembre 2018 à 21h47

    Encore une défaite pour Kiel (30-35 à Magdeburg).

    Apparemment, ils ont decidé de privilégier la Coupe EHF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).