Dan

Au Danemark, Midtjylland au bord du gouffre

Le club danois, qui vient de libérer le néo-Nantais Espen Lie Hansen, est dans une situation économique compliquée. Et pourrait bien ne pas passer l’été.

Souvenez vous l’été 2016. Thomas Hintze, le nouvel actionnaire principal du HC Midtjylland, frappait un grand coup en matière de recrutement. L’international allemand Pascal Hens, en fin de carrière, et Espen Lie Hansen, l’ancien Dunkerquois, rejoignaient le bateau, grâce aux dix millions de couronnes (1.3 millions d’euros) que le nouveau bailleur de fond mettait sur la table. Dix-huit mois plus tard, la situation est tout autre. Hintze a décidé de lever le pied, financièrement parlant, et les autres actionnaires n’ont plus la capacité de compenser le manque. Et en décembre, l’actionnaire tirait la sonnette d’alarme : “Nous avons déjà utilisé tout le budget pour l’année, et nous devons trouver de l’argent pour espérer pouvoir finir la saison”. Morten Slundt, le demi-centre international arrivé en 2016, partait alors en prêt à Høj, un club de seconde division. Et Midtjylland, englué à la onzième place du championnat danois, rajoutait encore un problème à une situation sportive compliquée.

Espen Lie Hansen, mais pas que…

Source : Skjern

Ces derniers jours, dans les médias, Hintze n’a pas hésité pas à tirer la sonnette d’alarme. “Nous pouvons laisser partir les internationaux de notre effectif pour récupérer un million, mais nous allons jouer à un autre niveau” dit-il. Et, en entendant ce discours, les agents commencent à décrocher leurs téléphones. Et la concurrence, pouvant récupérer des joueurs de qualité gratuitement. Car au Danemark, un club est autorisé à donner ses joueurs en cas de péril financier.Nantes, qui avait pourtant pris le Lituanien Gerdas Babarskas (Bietigheim, D2 allemande) à l’essai pendant 48 heures, flaire la bonne affaire et signe Espen Lie Hansen, l’arrière gauche norvégien, pour 18 mois. Son compatriote Eivind Tangen, lui aussi présent à l’Euro, déjà engagé avec Skjern pour l’été prochain, avance sa date d’arrivée au 1er février. Les autres Norvégiens de l’effectif, Besard Hakaj et Lars Eggen Rismarck, iront eux renforcer Aarhus et Kolstad (Norvège), tandis que le directeur sportif Morten Secher, lui, démissionne. “Avec les départs de joueurs, ajoutés à celui de Slundt, nous avons économisé entre 800.000 et un million de couronnes (entre 105.000 et 135.000€)” explique Hintze. “Cela devrait être suffisant pour finir la saison. Nous avons quelques mois pour trouver une nouvelle configuration”.

Quid de la saison prochaine ?

Car si la question de la fin de saison semble à peu près réglée, celle de la pérennité du club, quant à elle, reste bien en suspens. Un questionnaire a été envoyé à tous les investisseurs du club pour savoir ce qu’ils espéraient. “Si plus de la moitié veulent juste un truc sympa, avec un rayonnement régional, il n’y aura pas de soucis. Mais s’ils veulent plus d’exposition, dans la configuration actuelle des choses, cela sera bien plus compliqué” termine Hintze, qui ne compte pas lâcher le club, même s’il s’est mis à la recherche d’éventuels repreneurs. Et d’une nouvelle salle, accessoirement. Son équipe joue actuellement au centre de Herning, mais le président aimerait bien couper les frais en déménageant dans une salle plus petite que le centre du handball danois et ses 12.000 places. Et peut-être, aussi, en laissant partir d’autres joueurs. Bref, Midtjylland est encore loin d’être sauvé.

Kevin Domas

HandNews nouvelle application

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Sasori9 - le 4 février 2018 à 23h45

    Son erreur est dès qu'il est devenu actionnaire principal, il a fait la folie de grandeur en recrutant les joueurs qui coutent cher alors que le club est très fragile financièrement.
    Il faut savoir batir une équipe sur une base solide au lieu de recruter de n'importe quoi sans regarder le prix.
    A mon avis, Thomas Hintze n'a pas bien étudié le passé de Midtjylland, surtout dans les années 2000. Ce club a connu quelque souci. Bien le handball est populaire au Danemark mais ce n'est pas vraiment le cas à Ikast.
    Alors il y a un pb chez masculin, comment ca se passe pour Midtjylland féminin ?

  2. SportBilly - le 5 février 2018 à 01h41

    1,3 million sans s : le pluriel commence à 2…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).