Euro 2018 (M)

Les notes des Bleus après France – Croatie

Qualifiés pour les demi-finales avant même le début de leur match contre la Croatie, les Bleus ont livré une prestation de haut niveau avec une équipe rajeunie pour s’offrir le pays hôte (27-30). Les seize joueurs de l’effectif de Didier Dinart sont entrés en jeu et ont pris part à la victoire tricolore.

Vincent Gérard (5,5) : Aligné d’entrée de jeu, le gardien des Experts n’a pas véritablement pesé sur le déroulé de la rencontre. Avec quatre arrêts seulement en trente minutes, il s’était montré assez discret avant de revenir pour les douze dernières minutes de jeu en fin de match et de sortir trois arrêts dont une parade cruciale à 25-27 (52’). Au final, il termine à 27% d’arrêts.

Cyril Dumoulin (5) : Entré en jeu au retour des vestiaires, il a dû se contenter de quatre arrêts seulement. Didier Dinart a décidé de le sortir après 18 minutes pour faire entrer Vincent Gérard. A sa décharge, la défense française était moins tranchante en début de seconde période que lors du premier acte.

Nedim Remili (8) : Un match très réussi pour le parisien. Avec un 6/8 à la finition, il a été déterminant sur la base arrière tricolore. Aligné aussi bien en attaque qu’en défense, son entrée à la 17ème minute de jeu a coïncidé avec l’accélération du rythme pour la France. Il s’est même offert le luxe de chiper un ballon en défense en fin de première mi-temps en évoluant en poste avancé. Un match référence.

Romain Lagarde (6) : On ne l’attendait pas si tôt dans le match mais Didier Dinart a décidé de le faire rentrer dans le fureur de la Zagreb Arena dès la 8ème minute suite à l’exclusion temporaire de Nikola Karabatic. S’il tire au-dessus de la cage croate dès son premier ballon, il a ensuite tenu son rôle avec application des deux côtés du terrain. Pour un joueur qui fêtait seulement sa sixième sélection en équipe de France, il n’a jamais semblé dépassé par l’évènement. Sa perte de balle lorsque les croates poussaient pour recoller (48’) aurait cependant pu coûter cher.

Dika Mem (5,5) : Titulaire sur la base arrière, il a réalisé un début de match très réussi avec trois buts lors des dix premières minutes. En poste avancé en défense dans la 1-5 française, il a perturbé l’organisation du jeu croate mais a ensuite eu beaucoup plus de déchet dans le jeu offensif (3/8).

Nikola Karabatic (5,5) : Sifflé dès la présentation des équipes par le public de la Zagreb Arena, il a vu son premier tir filer au-dessus de la cage croate. Rapidement ménagé par Didier Dinart (30 minutes de jeu seulement), il n’a pas véritablement pesé sur le match. Ses deux buts (14’ et 36’) et son ballon chipé en défense (6’) ont cependant été importants.

Kentin Mahé (7) : Avec une copie presque parfaite à la finition (5/6 dont 2/2 aux jets de sept mètres), il a été à nouveau une valeur sûre des Bleus. Que ce soit au poste de demi-centre ou à l’aile gauche au milieu de la seconde période, il a apporté sa pierre à l’édifice avec maîtrise.

Luc Abalo (5) : Entré pour les quatre dernières minutes de jeu de la première période, l’ailier du PSG s’est montré discret. Avec un but seulement, il a eu peu de ballons à exploiter et n’a pas trouvé le cadre sur son premier tir (34’).

Cédric Sorhaindo (6) : Après un premier but inscrit dès la première minute, il s’est montré beaucoup plus discret en attaque. Il a en revanche fait le ménage en défense en muselant parfaitement les croates. Ses deux ballons récupérés (35’ et 39’) ont fait le plus grand bien.

Michael Guigou (7) : Joueur le plus utilisé (46 minutes), il a d’abord été discret lors du premier quart d’heure avant d’avoir une régularité de métronome avant le retour aux vestiaires. Moins tranchant en seconde période, avec notamment un penalty détourné, il termine le match sur un 4/6. Son expérience est précieuse lors de ce type de match.

Luka Karabatic (6,5) : Avec 100% de réussite aux tirs (3/3), le pivot du PSG a fait le job en attaque mais a surtout été remarqué pour son travail défensif acharné. Igor Vori n’a pas vu le jour du côté croate. Son but qui permet aux Bleus de reprendre trois buts d’avance (25-28, 53’) a été crucial pour mettre fin aux espoirs de retour des croates.

Nicolas Claire (6) : S’il n’a pas marqué (0/1), il s’est surtout efforcé de faire jouer ses partenaires sur la base arrière en seconde mi-temps. Il obtient un jet de sept mètres sur l’un de ses premiers ballons (31’).

Adrien Di Panda (7,5) : Une grosse première mi-temps en défense, mais aussi à la finition avec deux buts à son actif dont une interception (6’). Il a été un véritable poison pour les croates, constamment perturbés par sa vivacité en défense. Il semble monter en puissance au fil des matches même s’il a été un peu plus effacé en début de seconde mi-temps.

Valentin Porte (6) : Titulaire, il a eu du mal à contenir Strlek qui l’a pris de vitesse à quatre reprises en première mi-temps. Passé arrière droit en fin de première mi-temps suite à l’entrée d’Abalo, il inscrit dans la foulée son seul but du match (1/2).

Nicolas Tournat (non noté) : Le pivot nantais est entré en jeu pendant moins de deux minutes au poste de pivot à la 50ème minute. Il a permis de faire souffler Luka Karabatic lorsque les croates mettaient une grosse pression sur les épaules des français.

Raphaël Caucheteux (non noté) : Le varois est entré dans les dix dernières minutes et a fait le boulot sans avoir beaucoup de ballons à négocier.

A Zagreb, Olivier Poignard

17 CommentairesPoster un commentaire

  1. Pirate du PCHB - le 25 janvier 2018 à 04h31

    Je valide tes notes mon petit Olivier, à part avec Dumoulin, où je te trouve bien sévère. Il a fait 4 arrêts sur 12 tirs soit 33% malgré une défense moins tranchante (tu le dis toi-même) à cause des jeunes qui n’ont pas encore tous les automatismes des anciens.
    J’aurais mis 6.

  2. Man - le 25 janvier 2018 à 07h02

    Oui, ses stats sont meilleurs mais en rapport à son temps de jeu global depuis le début de la compétition on peut toujours compter sur lui ne serais ce que pour soulager Gérard.

  3. Styx - le 25 janvier 2018 à 08h20

    Si on parle des gardiens , Gérard a fait un match de mammouth contre les suédois , nous lui devons la victoire merci, maintenant si tu enlèves ce match , il a une très bonne séquence sur penalty contre les Norvégiens mais pour tout le reste il est moyen . Dumoulin passable , bref c est comme je l ai dit Gérard légèrement mieux que Dumoulin , mais les deux sont d une inconstance déconcertante , pas capable d enchaîner contre des grosses nations des grosses performances, mais si un est pas bon l autre pourrait être très bon , voilà pour moi le niveau de nos gardiens .

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).