Euro 2018 (M)

Sterbik remplace Perez de Vargas


Touché au genou droit, Gonzalo Perez de Vargas ne pourra pas terminer l’Euro avec l’Espagne. C’est une vieille connaissance que croiseront les français ce soir en demi-finale puisqu’Arpad Sterbik a été appelé en renfort.

Le verdict ne faisait aucun doute. Arrivé hier en fin de matinée à Zagreb au cas où le forfait de Gonzalo Perez de Vargas serait confirmé, Arpad Sterbik intègre bien le groupe espagnol qui va affronter la France ce soir (18h) à la Zagreb Arena en demi-finale. Victime d’une distorsion du ligament interne du genou droit, le portier du Barça sera absent entre deux et trois semaines. Un coup dur pour la Roja mais sa paire de gardiens reste ultra compétitive.

Avec Rodrigo Corrales, monstrueux mercredi contre l’Allemagne et qui connaît une grande partie des tireurs français, et donc Arpad Sterbik, la Roja s’avance avec quelques certitudes. A 38 ans, le portier du Vardar Skopje réalise un excellent début de saison avec son club. Il est capable des plus grands exploits dans ses cages. Même s’il n’a pas joué depuis le 14 décembre dernier, il s’est tout de suite fondu dans le groupe espagnol en arrivant hier à Zagreb. “Je suis venu pour tenter d’aider l’équipe à gagner une médaille” a-t-il déclaré à l’agence de presse EFE hier soir. Champion du monde en 2013, Arpad Sterbik se verrait bien ajouter une nouvelle ligne à son palmarès après l’argent à l’Euro en 2016 en Pologne.

Olivier Poignard

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Cousin hugo - le 26 janvier 2018 à 10h25

    C’est quand même une sacré chance de pouvoir compter sur un troisième gardien aussi talentueux.
    Je suis curieux de voir qui va débuter dans les cages espagnoles ce soir, même si la logique voudrait que ce soit Corales.

    • jpf_hb - le 26 janvier 2018 à 12h18

      Nous notre 3ème gardien dans la liste transmis à l'EHF c'était Omeyer, c'est pas mal non plus 🙂

  2. Averell - le 26 janvier 2018 à 10h31

    Sterbik, enorme gardien!
    Malheureusement pour lui, et heureusement pour nous, trop souvent embete par des blessures

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).