Euro U20 (M) – J2

Un match à mort

Défaits lors de la première journée, hongrois et français s’affrontent aujourd’hui dans un match où l’un des deux collectifs ne se relèvera pas. Si la Hongrie n’a pas été en haut de l’affiche en jeune, elle a prouvé qu’elle était une équipe à ne pas prendre à la légère face au Danemark (22-23).

LIENS POUR VOIR LE MATCH EN LIVE À PARTIR DE 17H00

La Hongrie version 98-99 est l’histoire d’une génération pas à sa place. Absents de l’Euro jeune, les hongrois avaient été déplacé dans un des tournois mineurs en Bulgarie. En cas de victoire seulement, ils pouvaient obtenir la qualification pour l’Euro à Celje. C’est dans cette optique qu’ils avaient alors surclassés Arménie, Kosovo, Chypre, Macédoine et fait un nul sans dommage face à l’Ukraine. En finale contre la Turquie, ils n’ont pas fait dans le détail (36-28). La croix était déjà faîte sur le mondial jeune, la première compétition majeure de cette génération qui peut enfin se montrer en haut de l’affiche. En préparation, cette équipe intéressante avait déjà montré qu’elle serait difficile à jouer en emportant un tournoi face à la Serbie, la Russie et la Pologne, trois nations également présentes à Celje.

De terribles retrouvailles

Niveau effectif, il n’a que peu évolué en deux ans et il se côtoie les trois plus grands clubs du pays. Un des joueurs majeurs est relativement récent dans le groupe, il s’agit de l’arrière droit Dominik Mathe qui évolue à Balatonfüredi. Dans le premier match, il aura eu le droit aux récompenses de MVP après avoir inscrit 10 buts. À ses côtés en club évoluent Oliver Szöllösi, Marton Varga et l’atypique mais non moins efficace gardien Arian Ando. Les deux autres dangers jouent eux – sans surprise – du côté de Veszprém : l’arrière gauche Uros Borzas et le demi David Ubornyak (n°7 photo). Le tableau ne serait pas complet sans l’ailier droit Kevin Rozner et le pivot Miklos Rosta (n°19 photo), en formations à Tatabanya. Lors des oppositions entre la Hongrie et la France, les bleuets ont majoritairement pris le devant comme au Tiby 2015 (31-25). Sauf une fois à la montagne, où la victoire n’a été prise que dans les dernières actions. Un scénario pas improbable pour ce soir entre deux équipes sous tensions, reste à savoir si la balance sera du côté vert ou bleu.

Le match vu par la Hongrie

Krisztian Karpati (entraîneur-adjoint) :Nous avions bien commencé contre le Danemark, mais nous avons peu de changements avec six joueurs à un niveau supérieur. L’équipe de France est une belle équipe qui a perdu comme nous, je pense que ce sera un match très rude car nous voulons aller au tour principal. Nous avons une petite pause de moins de 24H, mais c’est normal à l’Euro junior. Demain nous aurons de la vidéo et un petit entraînement tactique, juste du placement.

Le match vu par la France

Yohann Delattre : “On a une nuit pour se poser les bonnes questions et trouver les bonnes réponses car il faut gagner. On aura de la récupération, de la vidéo pour être au clair et se préparer de la meilleure des façons. Ça ne sert à rien de gamberger.

> Le résumé de la rencontre France – Portugal

La sélection hongroise junior

Xaver Demenyi (GB) ; Arian Ando (GB) – Zoltan Szita ; Tamas Kecskemeti ; Gyula Kerkovits ; Kevin Rozner ; David Ubornyak ; Marton Varga ; Oliver Szöllösi ; Dominik Mathe ; Gergö Spekhardt ; Miklos Rosta ; Marcell Gabor ; Balint Ag ; Zsolt Schaffer ; Uros Borzas.

LA SÉLECTION DE L’ÉQUIPE DE FRANCE JUNIOR (U20)

Gardiens :  Valentin Kieffer (Sélestat) ; Bastien Soullier (Chambéry)
Ailiers gauche : Dylan Nahi (PSG) ; Gaël Tribillon (Fenix Toulouse)
Arrières gauche : Axel Cochery (Ivry) ; Elohim Prandi (Nîmes) ; Yoann Gibelin (Créteil).
Demi-Centre : Noah Gaudin (Aix-en-Provence) ; Kyllian Villeminot (Montpellier)
Arrière droit : Julien Bos (Montpellier) ; Clément Damiani (Chambéry)
Ailiers droit : Robin Dupont-Marion (Cesson) ; Edouard Kempf (PSG)
Pivots : Robin Dourte (PSG) ; Hugo Brouzet (Chambéry) ; Tom Poyet (Nîmes)

LE PROGRAMME DU 20 JUILLET À L’EURO JUNIOR

Groupe A : Allemagne – Roumanie (13h00) // Islande – Suède (15h00)
Groupe B : Serbie – Norvège (17h00) // Slovénie – Israël (19h00)
Groupe C : Croatie – Pologne (13h00) // Espagne – Russie (15h00)
Groupe D : France – Hongrie (17h00) // Danemark – Portugal (19h00)

À Celje, Maxime Thomas

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

7 CommentairesPoster un commentaire

  1. cochonne - le 20 juillet 2018 à 10h40

    Bonjour
    A ce stade je dirais qu'il ne faut plus trop se poser de questions… Il faut jouer !
    A ce niveau on commence par défendre, mettre des torgnoles, pour ne pas encaisser et ensuite on voit pour marquer et briller en faisant des kung-fu, des roucoulettes et autre grigris, sinon on rentre penaud avec les fesses rouges.
    C'est l"euro junior, pas le tournoi international de tartiflette en brie…

  2. Deucalion - le 20 juillet 2018 à 13h38

    Pas le tournoi de tartiflette en brie et pourtant tu recommandes en attaque de « marquer et briller en faisant des kung-fu, roucoulettes et autres grigris ». Étrange….

    • Kryssie20 - le 20 juillet 2018 à 14h46

      "A ce niveau ON COMMENCE par ………ET ENSUITE on voit pour ………AUTRES GRIGRIS….sinon en rentre penaud……" C'est plus clair comme ça ou il faut faire une explication de texte ? 😉

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).