Golden League

Les Bleus déjà tournés vers le Mondial

En s’imposant de six buts (35-29) face au Danemark pour la première journée de la Golden League en Norvège, les Bleus ont livré une prestation très sérieuse et appliquée malgré une équipe remaniée. Encourageant pour la suite et sur la longue route qui les mènera au Mondial dans neuf mois.

La bête noire des Bleus lors des deux précédentes étapes de la Golden League n’est plus. Battue par le Danemark à Herning en octobre dernier (23-27) puis à Bercy avant l’Euro (28-29), la France a cette fois-ci fait valoir sa supériorité, sur la lancée de son succès à l’Euro pour la médaille de bronze contre les scandinaves (32-29). Devant une assistance bien clairsemée et une ambiance proche du néant, les joueurs de Didier Dinart ont fait le travail et ont su maintenir les danois à distance raisonnable pendant une bonne partie de la rencontre. Après un début de match équilibré (6-8, 15’), les Bleus ont mis leur adversaire sous l’éteignoir en sept minutes (12-8, 22’). Ils n’ont ensuite plus jamais relâché leur emprise.

« On s’était dit avant le match qu’il fallait être très concentrés car les danois allaient être revanchards du dernier Euro, expliquait Romain Lagarde au micro de BeIN Sports après la rencontre. On a été très appliqués en défense et on a su trouver des solutions en attaque. On a fait un très très bon match. » Même si l’utilité d’une telle compétition avec trois rencontres en quatre jours alors que les joueurs rentrent dans la dernière ligne droite de leur saison en club pourra à nouveau être débattue, les Bleus peuvent se féliciter d’avoir su parfaitement gérer leur match de bout en bout, avec de nombreuses rotations qui n’ont pas fait fondre leur avance pour autant. Mieux, avec 35 buts inscrits, cela faisait quatre ans et une victoire d’anthologie en finale de l’Euro (41-32) que la France n’avait pas marqué autant de buts face aux danois.

Confirmer contre la Norvège et l’Islande

« La manière était là, savourait Valentin Porte au micro de BeIN Sports. J’ai vraiment apprécié le rythme et le jeu qu’on a proposés, même si c’était davantage porte ouverte en défense en seconde période. Je suis très content, surtout que ce type de match n’est jamais facile à négocier à cette période de la saison. »

Après avoir débriefé de manière collective le dernier Euro en début de semaine, les Bleus sont désormais tournés vers le Mondial en janvier prochain. Cette étape de la Golden League doit leur permettre de poser quelques bases supplémentaires pour défendre leur titre dans quelques mois. « On a tous conscience qu’on est là pour travailler le prochain Mondial » conclut Valentin Porte, promu capitaine pour cette tournée norvégienne en l’absence de Cédric Sorhaindo. Le pays hôte samedi puis l’Islande dimanche seront autant de galops d’essai supplémentaires pour Didier Dinart à l’heure d’expérimenter différentes options de jeu. Avec cette équipe-là, le Mondial, c’est déjà demain.

France – Danemark : 35-29 (16-11)

France – 
Gérard (53′, 9 arrêts), Meyer (7′, 2 arrêts) ; Caucheteux (9 dont 5/5 pen.), Remili (3), Lagarde (2), Richardson (3), Mem (5), Pechmalbec, Gérard (2), N’Guessan (2), L. Karabatic (1), Fabregas (2) , Claire (1), Dipanda (2), Porte (2), Nahi (1), Bonnefond, Tournat, Lenne

Danemark – 
Moller (30′, 4 arrêts), Nielsen (
30′, 4 arrêts) ; Lyngaard (2), Kirkelokke (5), Bramming (1),  Mortensen (4), Rasmussen (3), Zachariassen (2),  Saugstrup, Mensah (2), Olsen, J. Hansen (2), Clausen, Oris (2), Holm (6), L. Moller.

Olivier Poignard

Retrouvez la communauté HandNews sur Discord

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. rkj4 - le 6 avril 2018 à 09h15

    "La bête noire n'est plus". Vous y aller fort !
    Parce qu'une bête noire sans Hansen, Landin, Green, Lindberg, Svan, les frères Toft Hansen, Molgaard… c'est forcément + facile à abattre.
    Et comme il manquait aussi du beau monde chez nous, on aura vu un petit match de travail sympa; et c'est déjà très bien. Mais inutile d'en faire une rencontre au sommet.

    • Etienne221 - le 19 avril 2018 à 01h28

      on les a battus pour la médaille de bronze au dernier Euro, et on les battait régulièrement avant notre échec en finale des derniers J.O. Je ne vois pas du tout en quoi ne Danemark est une bête noire…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).