Ldc (F)- J4

Metz perd ses premiers points à Buducnost

En difficulté au Monténégro face à Buducnost, Metz perd son premier match de la saison toutes compétitions confondues lors de la quatrième journée de la Ligue des Champions (23-19). Le billet pour le tour principal n’est donc pas encore validé pour le collectif de Manu Mayonnade.

A Fleury on avait vu un Metz qui avait fonctionné en deux temps, qui avait bataillé en première période avant de s’affirmer en deuxième. A Pogdorica, Metz a encore produit une première mi-temps en demi-teinte et une deuxième mi-temps loin de ce qu’on lui connait. Il faut tout d’abord saluer l’énorme prestation défensive des Messines, qui encore une fois sont allées au charbon pour défendre leur but, bien gardé par Laura Glauser dans le premier acte. Les quelques inattentions des filles de Manu Mayonnade ont permis aux Monténégrines de trouver quelques solutions qui n’étaient pas bien évidentes, à l’image du tir de Raicevic, passé au travers de trois messines au contre et de Laura Glauser (9-9, 29′) . Rien de bien méchant, mais cela permettait tout de même aux coéquipières de Marina Rajcic de rester dans le match, alors que les occasions pour creuser, ne serait-ce qu’un petit écart étaient bien là.  Mais comme cela était annoncé, les filles de Dragan Adzic avaient les dents qui rayaient le parquet. A voir leurs sorties défensives, souvent à la limite du correct, comme la charge de Jaukovic, qui a totalement dézingué Grâce Zaadi en l’air, sanctionnée par un simple deux minutes (7-7, 24’31). Des conditions de jeu, pas forcément favorables aux Messines auxquelles il fallait tout de même se faire. Surtout qu’en face, il valait mieux se concentrer sur Marina Rajcic, l’ancienne de la maison qui était sur tous les ballons et qui posait vraiment des problèmes. Avec ces deux grosses défenses, dans deux styles différents, il n’était pas sans rappeler le match des Lorraines à Odense lors de la deuxième journée (19-19), où à la mi-temps, le score n’était guère plus grand (10-10 à Odense, 9-10 cette fois).

Un quart d’heure blanc

Mais à la différence du déplacement à Odense et du déplacement à Fleury, on n’a pas vu ce réveil ou cette étincelle qui aurait pu permettre aux Messines de prendre le dessus ou simplement de rester dans la rencontre. Bien au contraire. Les protégées de Manu Mayonnade ont eu du mal à revenir du vestiaire, laissant les Monténégrines maîtresses de leur parquet. En défense d’abord où elles ont complètement éteint la lumière de leur adversaire pendant quinze minutes. Quinze minutes pendant lesquelles elles ont enchaîné, passages en force, pertes de balle et tirs ratés, sans parvenir à tromper une seule fois Marina Rajcic (14-10, 44′) Il fallait attendre une montée de balle conclue par Laura Flippes, restée impeccable jusqu’au bout, pour voir les filets trembler (14-11, 45′). En attaque placée, aucune solution ne se présentait en face des coéquipières de Grâce Zaadi qui avaient du mal à se mettre en mouvement pour tenter de prendre à revers la défense. Même quand Xénia Smits venait arracher un pénalty, Manon Houette tombait sur Darly Zoqbi-De-Paula, son ancienne coéquipière à Fleury, entrée pour l’occasion. Les Lorraines étaient bien trop irrégulières dans ce qu’elles proposaient aux Monténgrines pour pouvoir revenir et continuaient dans leurs travers. La perte de balle sur un dribble de Gnonsiane Niombla alors que Manu Mayonnade tentait le jeu à sept en témoignait (19-13, 51’). Metz n’y était pas et repart du Monténégro, sans victoire, comme cela été le cas à chaque fois qu’il a joué dans cette salle. Cette première défaite ne leur permet donc pas de valider leur ticket pour le tour principal.

Maxime Cohen.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Loup2 - le 4 novembre 2018 à 20h59

    Beaucoup d approximations sur a deuxième mi temps pour espérer exister sur un match de ldc a l extérieur quel dommage l espoir etait permis et l occasion bonne…

  2. lamirabel29 - le 4 novembre 2018 à 21h07

    un peu sympa l'arbitrage avec les locales…

  3. Styx - le 4 novembre 2018 à 21h10

    J ai vu le match alors oui chapeau la défense, une ou deux fautes ici et là mais dans l ensemble vraiment vraiment costaud.
    En attaque il n y a qu un mot Pitoyable
    Je serais même pas par où commencer et comment finir.
    Tu montres ce match à un club amateur qui joue en régional (qui ne sais pas qui sont les joueuses ou le match). Jamais elles pourraient penser que c est le meilleur club français depuis des décennies, perte de balle tout seul tir au dessus à gogo échec sur la gardienne en veut tu en voilà (ça je peux comprendre), mais le reste…. toutes les filles sont des pros mais quand tu vois ça, ça me fait peur pour le mot handball et haut niveau. J imagine juste l entraîneur je lui tire mon chapeau pour pas péter les plombs. Bref un match ou beaucoup de filles doivent se remettre en question et pas se dire c était pas notre jour, car ça n à rien à voir, et heureusement que Buducnost était aussi faible sinon tu finis à-15
    J avais l impression de voir l EDF très forte en défense et en attaque…..

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).