LdC (M)

Au moins, la coupe sera française !

Pour la première fois de l’histoire, deux clubs français seront opposés en finale d’une coupe d’Europe. Et entre un (presque) néophyte de la Champions League et un rescapé des poules basses, l’affrontement est aussi original qu’inattendu.

Non, vous ne vous trompez pas, la finale de la coupe de France n’est pas soudainement délocalisée dans l’ouest de l’Allemagne. Mais, dans un remake de la finale de l’AccorHotels Arena de la saison passée, Nantes et Montpellier se retrouveront à 18 heures sur le parquet de la Lanxess Arena pour soulever le plus prestigieux des trophées de handball de club. Pour le H, atteindre ce niveau de la compétition pour une deuxième participation est du jamais-vu. Même les Danois de Copenhague, qui avaient atteint Cologne pour leur première participation en Champions League, n’avaient pas réussi l’exploit de se qualifier pour la finale. “C’est énorme, mais on réalise que ça l’est ! On travaille depuis un moment pour en arriver là, l’équipe a évolué et continué à monter” raconte le capitaine Rock Feliho. Peut-on alors parler de surprise ? Pas forcément, tant les Nantais ont montré toute la saison leur capacité à répondre présent dans les grands rendez-vous. Mais leur capacité à le faire face à Paris, dans un cadre inconnu, était un point d’interrogation.

“Tout ce qu’on a dans le coeur et en dessous de la ceinture”

Désormais, face à la bande de Thierry Anti, c’est Montpellier qui se dresse. Un néophyte qui n’en est pas un, puisque il y a quinze ans, Michaël Guigou faisait partie des vainqueurs de Pampelune. “Si on m’avait dit alors que je serais encore à jouer au handball, j’aurais eu du mal à y croire” disait l’ailier gauche au point presse vendredi midi. Non seulement, il sera bien là demain, mais il sera surtout un des atouts majeurs de Montpellier demain, pour la troisième confrontation entre les deux clubs cette saison. Le MHB a remporté les deux premières mais, là aussi, les circonstances seront bien différentes. “On va s’en servir, mais ce sont deux compétitions différentes. On va essayer de s’isoler de toutes ces données extérieures, elles ne sont plus importantes désormais” voulait évacuer Ludovic Fabregas. Valentin Porte, après son gros match en demi-finale, voulait même aller plus loin : “Une finale, on y est met tout ce qu’on a dans le coeur et en dessous de la ceinture. Et, vraiment, ce serait bien de ne pas se rater.” Pour les deux équipes, cette Champions League est la seule occasion de finir la saison avec un trophée. Mais, quoi qu’il en soit le trophée reviendra en France demain soir. Et c’est déjà une petite victoire.

Paris Saint-Germain HB – Vardar Skopje à 15h15 (en direct sur beIN Sports 1)
HBC Nantes – Montpellier HB à 18h00 (en direct sur bein Sports 1 et TFX)

A Cologne, Kevin Domas

Pub Espace Pronos EHFCL

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. mHb44 - le 27 mai 2018 à 09h24

    Presque déçu qu’il y ait un vaincu tellement ces 2 équipes vendent du rêve avec toute leur folie !

  2. Jona - le 27 mai 2018 à 10h43

    Je pense qd meme qu on peut remercier paris meme si bcp n apprecient pas la facon dont elle s est construite. Si Nantes et montpel arrivent a taper des gros d europe alors qu ils n ont pas de vecu recent en ldc c est sans doute parce qu ils ont l occase de jouer et de parfois gagner contre la meilleure equipe d europe depuis 2 ans : le psg (au vu de son bilan sur les matchs de poules c est indéniable).

  3. O desespoir! - le 27 mai 2018 à 10h46

    C’est meme en Une de l’Equipe ! 1 douzieme de page a peine, puisqu’il y a bien mieux comme infos : Nadal a Roland Garros, le Giro (???), les 30 ans du Grand Bleu… Et bien sur le Real Madrid qui remporte la LdC, grand club francais bien connu…
    Sur Google Actualites c’est pire encore, ca apparait au fond des resultats, et encore, parce qu’il y a un article sur la PSG en general.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).